sage_heloise"Où est donc la très sage Héloïse
Pour qui châtré fut et puis moyne
Pierre Esbaillart à Saint-Denis
Pour son amour eut cette essoyne
..."

Villon (et Brassens !) m'avait déjà donné envie d'en savoir plus... Au Moyen-Age, Héloïse est séduite sur tous les plans par un brillant étudiant qui prononce ses vœux et ne peut donc plus l'épouser. Ils devront vivre leur amour d'une façon spirituelle et non plus physique. Or ils ont eu un enfant ensemble... Le scandale est grand. Le récit est raconté du point de vue d'Héloïse, âgée, apaisée mais à l'agonie, et du point de vue de ceux qui la veillent.


Un livre qui peut difficilement laisser indifférent. Je n'ai pas été totalement convaincue par la reconstitution historique, surtout au début. Par la suite, j'ai été un peu révoltée par la notion de retraite et de sacrifice, qui est si loin de notre mentalité contemporaine post-freudienne et suis allée jusqu'à soupçonner Abélard de n'avoir pas aimé Héloïse d'un amour dicté par autre chose que l'attraction physique...
Mais la fin du roman met les choses au point. Est-ce la vérité historique ? Qui peut en être sûr ?