avril_enchanteAux alentours de Londres, dans un club féminin, Lotty Wilkins et Rose Arbuthnot, deux épouses malheureuses, jusque-là presque inconnues l'une de l'autre, rêvent devant la même petite annonce :

"A tous ceux qui aiment les glycines et le soleil. Italie. Mois d'avril. Particulier loue petit château médiéval meublé bord Méditerranée. Domesticité fournie. Répondre au Times sous la référence Z 1000."

Elles finissent par décider de s'offrir cette parenthèse d'un mois loin d'un quotidien qui ne les satisfait pas, mais, afin d'en diminuer le coût, rédigent une annonce pour avoir deux autres colocataires, deux femmes. C'est Mrs Fisher, une veuve d'âge mûr, et Lady Caroline Dester, une jeune fille très courtisée, qui répondent. Toutes quatre ont le désir commun de se reposer, de s'isoler, mais très vite, le château de San Salvatore (le bien nommé) et l'exubérante nature printanière ont des effets magiques sur l'humeur de ses occupantes. Lotty, la première, est prise du désir de faire venir son mari, dont elle a oublié les exaspérantes manies et qu'elle ne pense plus qu'à plaindre.


J'ai mis du temps à me décider à le lire (il faut dire que j'avais deux livres à finir), mais passées les premières pages, je n'ai pas pu me décider à faire autre chose que le lire. Le roman est très beau, souvent drôle et les métamorphoses des personnages font rêver...

Citation :

"Ce soir était un soir de pleine lune. Le jardin semblait rempli de fleurs blanches. Tout était devenu blanc et diaphane : lys, lauriers, fleurs d'orangers, giroflées, œillets, roses - seuls leurs parfums entêtants rappelaient le chatoiement de leurs couleurs. (...) La mer frémissait sous la lune. Les étoiles tremblaient et clignotaient. Au loin les montagnes étaient couvertes d'une brume bleutée que perçaient par places de minuscules grappes de lumière à l'endroit des villages. Dans le jardin, pas un souffle de vent n'agitait arbres et fleurs."