brokeback_mountainDans le Wyoming, deux jeunes cowboys sont chargés de paître des moutons dans les montagnes pendant une saison, l'un d'eux, Ennis (Heath Ledger) est fiancé, l'autre pas. Ils vont vivre une intense liaison à cette période puis devront retourner à leur vie ordinaire et à leur destin hétérosexuel. En réalité, quatre ans après, ils décident de se revoir au moins une fois par an. Jack (Jake Gyllenhall), qui vit particulièrement mal de ne pas pouvoir concrétiser leur union ni de vivre à deux, se marie à son tour... Cela n'interrompra pas ces pélerinages à Brokeback Moutain, sous prétexte de parties de pêche entre copains, où il sera enfin possible d'être soi et d'aimer qui on aime...


Ce que j'ai particulièrement aimé dans cette version filmique de la nouvelle d'Annie Proulx, c'est que tout ne tourne pas qu'autour de la difficulté à admettre son homosexualité. Il est vrai qu'une grande partie du film, c'est le problème central. On voit bien qu'Ennis met des distances, se montre violent envers Jack par incapacité à assumer le geste de tendresse ou de désir envers lui, ce qui semble plus facile à Jack. N'oublions pas que le coming-out n'est pas qu'une mise en danger familiale et affective : deux cow-boys vivant dans le même ranch avaient été massacrés bien des années auparavant et le père de l'un d'eux l'avait emmené voir les cadavres, à titre de leçon. "Je me suis toujours demandé si ce n'était pas lui qui l'avait fait." L'ironie tragique a voulu que, loin de le détourner de l'homosexualité, ce doute a peut-être concrétisé dans le sang, donc durablement, l'homosexualité latente de l'enfant.

Mais Ennis a un autre problème encore : la difficulté, tout court, à aller vers l'autre, à lui faire une place dans sa vie. Ce n'est (spoiler) qu'après la mort de Jack que cette problématique apparaît clairement et donne alors une dimension universelle à tout le film. Chef d'oeuvre, et je récuse les réserves de deux revues critiques de cinéma qui n'y ont vu qu'un défilé de belles cartes postales. Je le regrette pour ces critiques.

Vu à la télévision.