aupres-de-moiKathy H. vit dans une sorte de pensionnat nommé Hailsham où lui est dispensée une excellente éducation, progressiste et artistique, avec une véritable politique d'échanges et de culte du beau et du goût, voire de l'expression personnelle. Cependant, Tommy, un camarade dont elle deviendra proche plus tard, a des problèmes d'intégration, car il refuse de jouer le jeu des expositions d'oeuvres, de "se montrer créatif". Une des gardiennes, Miss Lucy, le soutient, ce qui apaise beaucoup ses crises de colère, marginales dans ce havre de paix, mais qui reflètent sans doute une tension générale.

En effet, entre dits et non dits, bien des mystères planent, beaucoup de mensonges ou de rumeurs, colportés par les élèves, et Ruth, la meilleure amie de Kathy, n'est pas la dernière à en être l'instigatrice et parfois la dupe...


Kazuo Ishiguro prête à cette navigation dans une enfance et une jeunesse pleines de clair-obscur une alternance d'analepses et de prolepses dont les cahots peuvent donner le mal des transports, mais qui entretient un tel suspense qu'il devient presque impossible de lâcher le roman avant sa fin !