zooUn jeune journaliste, Douglas Templemore, convoque le médecin à la fin de la nuit pour lui annoncer qu'il a tué son fils... Or son fils n'est peut-être pas un humain, car la "mère" appartient à l'espèce Paranthropus erectus et a été logée... dans un zoo. Dans ce cas, est-il toujours un meurtrier ? Il faudrait qu'il soit condamné pour que les Paranthropi, en danger d'être exploités comme des animaux, et découverts en Australie, soient déclarés symétriquement humains ; il faudrait qu'ils ne le soient pas pour qu'il échappe à la peine capitale.


Cette pièce est une réécriture du roman Les Animaux dénaturés du même auteur, mais elle ne conserve pas la moitié de ce qu'il y avait de plaisant : son côté parodique des romans de Jules Verne, son humour narratif. L'intrigue a été simplifiée pour nécessiter moins de personnages sur scène. Faute d'avoir le temps et l'envie du roman, pourquoi ne pas voir cette pièce, en effet ? Son dénoudement est probablement plus enlevé et a tout d'une comédie.

Annonce d'une compagnie de théâtre.