jurassic-world-2-posterUne éruption sur l'île aux dinosaures reconstitués va réduire à néant ce grand oeuvre. Une association de protection de ces espèces s'en émeut et cherche de l'aide gouvernementale, qui refuse. Mais un généreux mécène, lié de près au fondateur du premier Jurassic Park, offre de les sauver et de les emmener sur un autre site. En cours de route, l'héroïne, son ex, sorte de dompteur de dinosaures, une paléo-vétérinaire et un informaticien, découvrent que le mécène s'est fait doubler par son avocat (ce n'est pas le seul cliché du film) et qu'il va vendre les bêtes rescapées à des méchants.


J'ai sûrement vu le premier Jurassik World (d'un oeil, en lisant d'un autre), car certains points me disaient quelque chose ; mais le principal trait d'humour de ces séries étant de s'autoparodier et de réenfiler les scènes-cultes, je n'en suis pas sûre à cent pour cent. C'est un film à grand spectacle et j'ai un faible pour ces reconstitutions d'animaux disparus. Suspens, courses poursuites cauchemardesques avec des prédateurs animaux ou humains, c'est réussi.

Malheureusement, rien de nouveau ; à voir si vous voulez revoir ce que vous avez déjà aimé dans les précédents, sans en attendre plus.

Bande-annonce.