julietellequeDans un monologue dramatique de type télévisuel, Julie raconte combien l'arrestation de son frère et les doutes qui pèsent sur son jugement à venir la perturbent. Peu à peu, les pièces se mettent en place.


Un petit texte tout simple, écrit par une dramaturge et metteuse en scène, dans une thématique qu'elle connaît puisqu'elle anime des cours en prison. Nous sommes perdus dans des détails innocents et banals en début de monologue mais l'originalité de la culpabilité en suspens détruit tout cela. Je trouve sa démarche personnelle difficile, et ce texte sans doute encore plus dur, de ce point de vue-là.

Citations :

  • Mais ma mère est brave - comme dit mon père qui trouve que ce mot "brave", de nos jours, on s'en fout, alors qu'"être brave", c'est la plus belle façon qui soit. C'est ce qu'il dit.
  • On a tous voulu rendre un petit service à l'autre juste pour avoir quelque chose à faire. Un déplacement du frigo à la table. De la table au cagibi de derrière. On a tous eu envie de se baisser pour prendre un paquet dans le bas du placard, le visage enfin dérobé aux regards des autres, avec enfin la possibilité - même si durant à peine quelques secondes - de ne plus tenir ses expressions figées, de ne plus les crisper, de ne plus les composer et de pouvoir enfin quelques secondes les laisser filer et craquer.