28 février 2019

Relectures du mois de février 2019

Ce mois-ci, il y a eu quelques relectures : La Carte et le Territoire... J'ai des remords de l'avoir infligé à des Lycéens... Pas si facile, en fait... Vraiment pas facile, j'avais occulté la mine de name-dropping du roman, dont 90% doivent être inconnus à des jeunes. Mais je persiste et signe, c'est un grand roman, et l'écrivain, beaucoup plus complexe qu'on croit, encore plus provocateur qu'on croit.           La Section "Spleen et Idéal" des Fleurs du Mal de Baudelaire, et particulièrement... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 08:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 février 2019

_Paranoid Park_ de Blake Nelson (2006)

Un jeune homme un peu perdu par la séparation à problèmes (mais je crains le pléonasme) de ses parents s'est réfugié dans le skate-bord et l'amitié avec Jared et d'autres du groupe. Il aime particulièrement le côté bad boy de Jared, la mauvaise réputation des skateurs et celle, redoutable, de Paranoid Park où les plus doués se réunissent. Les jeunes filles le convoitent, mais il se sent tiède, n'a pas la disponibilité affective et sensuelle qu'il lui faudrait pour ces moments-là. Hélas, Jared n'a pas cette indifférence et le laisse... [Lire la suite]
20 février 2019

_Mes voyages avec Hérodote_ de Ryszard Kapuściński (2004)

Ce livre consiste en une découverte de Ryszard Kapuściński, dont j'ai deux titres avec celui-ci sur ma pàl depuis fort longtemps et une énième relecture de certains passages de l'historien Hérodote. Le premier est un journaliste polonais fasciné par les voyages dès une époque où franchir le "rideau de fer" était improbable, le second est un des fruits les plus juteux de mon hellénophilie. Je n'ai pas vraiment réussi à trouver comment il comptait faire adhérer ses propres voyages avec ceux d'Hérodote et me le demander a pu gâcher le... [Lire la suite]
12 février 2019

_La Bible de néon_ de John Kennedy Toole (XXème siècle)

Voici un livre qui était sur ma pile-à-lire depuis mon éblouissement pour La Conjuration des imbéciles, et que jemlire a bien voulu m'envoyer ! Il s'agit en effet d'un autre des romans posthumes de cet écrivain mort avant d'avoir pu être publié et donc de voir son succès. On y retrouve la haine des voyages en car, une chanteuse de cabaret, la tante du narrateur... Nous avons affaire à un roman d'enfance, narré avec les ellipses innocentes du regard enfantin et Toole a la sagesse de ne pas abuser des prolepses, l'allusion étant... [Lire la suite]