30 avril 2019

"Ubu Roi" par la Compagnie Du jour au lendemain

Salle Guy Obino, mardi 30 avril 2019. Ubu roi est une pièce d'Alfred Jarry, dont je découvre que je n'ai pas fait de note de lecture alors qu'il m'est arrivé de la relire, ces quinze dernières années... Je vais essayer d'en faire une a posteriori... Agnès Régolo a choisi de resituer vraiment la pièce en Pologne, chose qui ne se sent qu'au niveau des noms propres dans le texte, et encore... Costumes, accents, mots (en polonais ? en yaourt slave ? là s'arrêtent mes compétences linguistiques). Pour moi, qui ne suis pas fan de la pièce... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 avril 2019

_La Menace_ de Yann Queffélec (1993)

Charlie est un petit garçon eurafricain qui a été adopté tardivement par un couple assez âgé. Leur fils Eric (Erik en costume de skin-head) est un jeune homme qui aimerait entrer dans l'armée, qui hait son frère adoptif, prétend avoir souhaité un Noir pour le tuer. L'enfant vit dans une atmosphère de menace, de danger de mort imminent qui le terrifie, mais moins que la perspective, maintes fois réitérée par ses parents adoptifs, de le remmener à l'Institution. L'écriture ne joue pas sur le pathétique évident, pourtant, de la... [Lire la suite]
24 avril 2019

"Vice" d'Adam MacKay (2019)

Le film reconstruit, avec des jeux temporels intéressants, la carrière de Dick Cheney (Christian Bale, méconnaissable), un homme inquiétant et cruel dont l'image était celle d'un père tranquille et transparent. On ressent l'angoisse et le danger qu'il y a à confier le pouvoir à un homme qui n'a guère de limites et pour qui la vie humaine n'a aucun sens ; une grande bouffée de realpolitik qui nous a donné envie de relire la "Onzième inconférence" de Florence Pazzottu en rentrant à la maison.  Malgré les flashes et jeux... [Lire la suite]
23 avril 2019

"Ma vie avec John F. Donovan" de Xavier Dolan (2018)

Comme dans Laurence Anyway, la structure du récit est une interview avec une journaliste pas forcément acquise à l'interviewé au départ (spoiler) et qu'il conquerra ensuite. Nous avons affaire à un jeune acteur adulte (Ben Schnetzer jouant Rupert Turner) qui a publié un livre où il explique un fait qui avait défrayé la chronique en son temps : sa correspondance d'enfant (Jacob Tremblay) avec John F. Donovan (Kit Harington), un acteur très célèbre. Il tente d'expliquer, ce qui est une gageure, comment l'acteur tragiquement décédé en... [Lire la suite]
18 avril 2019

_L'Inconscient dans l'assiette_ de Nathalie Dumet (2017)

Le sous-titre ("12 petites histoires pour se libérer des tyrannies alimentaires") me paraît être un peu bonimenteur, je le rectifie : 12 expériences de psychanalyse où des individus se sont libérés de leurs tyrannies alimentaires... Nathalie Dumet raconte les entrevues avec douze de ses patients pourvu de troubles alimentaires (anorexie, orthorexie, tabous alimentaires, hyperphagie...), comment ils ont d'abord évité le noeud du problème avant d'y tomber à pieds joints au détour d'un lapsus, d'une association d'idées, d'une anecdote... [Lire la suite]
16 avril 2019

_L'homme de l'ombre (The Ghostwriter)_, de Robert Harris (2007)

Un écrivain spécialisé dans le travail de "nègre" (ghostwriter est un terme qui me fait autrement plus rêver) pour les autobiographies de célébrités prend la suite de Mike MacAra, qui était sur le point de terminer l'autobiographie d'un ex-Premier Ministre du Royaume-Uni, Adam Lang. L'homme s'est suicidé par noyade non loin de la résidence américaine où il travaillait, semble-t-il. Il faudra tout régler en un mois ; le nègre remplaçant accepte devant l'énormité de la somme proposée, bien qu'une fois sur place, constatant la nullité du... [Lire la suite]

12 avril 2019

"Green Book : Sur les routes du Sud" de Peter Farrelly (2019)

Le Green Book, c'est un guide touristique à l'usage des Afro-américains pour les Etats du Sud où tous les hôtels ne sauraient les accepter comme clients. Mais dans le Nord, tout n'est pas chaleureux ni dépourvu de préjugés. Tony Vallelonga, dit Tony Lip (Viggo Mortensen), père du scénaristede ce film, est un videur de boîte, brave homme un peu rugueux avec les gens, carrément intraitables avec ceux qui se mettent en travers de sa route ; raciste capable de mettre à la poubelle des verres dans lesquels des ouvriers noirs ont bu, j'aime... [Lire la suite]
09 avril 2019

"Tanguy, le retour", d'Etienne Chatiliez (2019)

Tanguy rentre de Chine avec Zhu, sa fille de quinze ans, incroyablement précoce et gentille : Meï Lin est partie avec un autre homme et n'a plus donné aucune nouvelle. Tout d'abord effondré, Tanguy est réconforté par le confort du nid, par l'irresponsabilité relative que lui permet de goûter la situation d'homme déprimé, les bons côtés du célibat sans solitude achèvent de le consoler... Mais il omet d'en faire part à ses parents qui, tout de même, au bout de trois mois, commencent à avoir des impressions de déjà-vu... On prend les... [Lire la suite]
07 avril 2019

_Death Note_ tomes 2, 3, 4 de Tsugumi OHBA

avec des dessins de Takeshi OBATA La médiathèque m'a annoncé que le tome 2 de la série était arrivée, j'en ai profité pour prendre les suivants... mais je n'avais pas prévu que ça serait aussi addictif et que je me retrouverais un beau dimanche comme une âme en peine à la recherche du tome 5. Cependant, pour qui a la prétention d'écrire ensuite une note de lecture, il vaut peut-être mieux ne pas en lire trop d'affilée, car ils sont denses, et il serait aisé de ne plus en voir la démarcation. Attention, la note de lecture ci-dessous... [Lire la suite]
05 avril 2019

"Grâce à Dieu" de François Ozon (2019)

Alexandre Guérin (Melvil Poupaud, je suis définitivement fan) est un père de famille lyonnais à la nombreuse progéniture. Sa famille est très engagée dans la foi catholique, mais apprendre que le Père Preynat (Bernard Verley) revient au diocèse et reste entouré d'enfants dans sa pratique le fait frémir. Avec le soutien de sa femme (Aurélia Petit), il va demander au cardinal Barbarin (François Marthouret) de faire quelque chose. Au bout d'un moment, la certitude d'être promené, tranquillisé à bon compte, et finalement pris pour un... [Lire la suite]