Source: ExterneLe Cinéma Les Lumières de Vitrolles, en collaboration avec l'AMAP de Berre-l'Etang, avait organisé une projection (salle comble) de ce documentaire sur la permaculture à travers plusieurs pays. Le propos était de combattre la vision étriquée qu'on a de cette pratique agricole ici, qu'on associe le plus souvent aux bo-bo, alors que dans d'autres pays, elle est au contraire l'apanage de paysans tellement pauvres que c'était s'y mettre ou la fin de tout (qui va jusqu'au suicide en Inde, de paysans mortellement endettés pour payer pesticides et semences transgéniques), ou en Rajastan, de paysans malades des produits pulvérisés.

Evidemment, ces histoires, qu'elles sauvent la vie des gens, recréent du lien (ce qui est mal vu dans des pays autoritaires) et de la solidarité, ou simplement embellissent le cadre de vie, car il faut bien le dire, en Chine ou sur la terrasse d'un Berlinois, ces jardins sont beaux, - font rêver. Même si le propos m'a paru parfois trop rapide, le film ouvre des pistes, réitère parfois "Solutions locales pour un désordre global", complète et plaide pour le jardin partout : sur les terrasses, dans les friches, jardins partagés, habitat écologique, commerce équitable pour les paysans qui nous nourrissent pour 5€ de l'heure (ce n'est pas le bio qui est cher, c'est le poison généralisé qui est honteux).

https://www.jupiter-films.com/film-permaculture-la-voie-de-l-autonomie-97.php

Le débat qui a suivi et quelques conversations privées avec Julien Lenoir, ouvert, modeste, attentif aux autres, m'ont permis d'entendre des interventions qui n'ont pas été faites en public et qui m'ont montré que ces jardins en permaculture sont déjà à nos portes et proposent des exemples (Alternative Velaux). Nous avons déploré avec lui la valse-hésitation des gouvernements qui voient bien les voeux très clairs de la population (80% des Français contre les OGM il y a dix ans) et qui sont en tenaille entre l'électorat, les lobbies et les directives européennes, laquelle entraîne des vocations de pirates et d'éco-villages où les graines s'échangent, où les mairies prennent la coloration écologique souhaitée partout, de mini-sécessions de la plèbe...

<iframe title="vimeo-player" src="https://player.vimeo.com/video/291149609" width="640" height="360" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>