jeveuxmangertonpancreasPrésentation du cinéma : Sakura est une lycéenne populaire et pleine de vie. Tout l'opposé d'un de ses camarades solitaires qui, tombant par mégarde sur son journal intime, découvre qu'elle n'a plus que quelques mois à vivre... Unis par ce secret, ils se rapprochent et s'apprivoisent. Sakura lui fait alors une proposition : vivre ensemble toute une vie en accéléré, le temps d'un printemps.

Sakura ressemble à MisaMisa du Death Note... Je suis obligée de faire ces premières analogies car, en dehors des mangas qui peuplaient les émissions enfantines du temps où je les regardais, et sur lesquels je n'avais pas de recul, je ne fréquente guère les mangas, les "anime" que depuis assez récemment, sous l'influence de J. qui m'en parle depuis quatre ans ! Sakura crie, empoigne, tournoie, décide, provoque, se tortille... Fille à la vanille très casse-pied. J. m'a confirmé le lendemain que les filles des mangas sont comme ça malgré ou parce que les Japonaises sont tout le contraire. Il y a vingt ans, m'expliqua-t-il, loin d'agresser le mâle, elles ne s'adressaient à lui qu'en se recroquevillant et avec une main en guise d'hygiaphone devant la bouche. Sakura agresse le pauvre Haruki (prénom prédestiné découvrent-ils en fin de parcours en s'écrivant le prénom... un mystère pour moi, la différence entre l'oral et l'écrit du japonais, déjà évoqué chez Amélie Nothomb) mais, ce faisant, en l'obligeant à sortir de sa zone de confort, elle donne à de ce grand garçon manquant de confiance et d'amour pour lui-même, vaguement dépressif, envie de sortir peu à peu de sa coquille. C'est elle qui casse la coquille et qui l'oblige aux premiers gestes. Haruki découvre qu'il aimerait être Sakura, solaire, aimée des autres, mais que cela se construit, cela ne nous est pas donné.

L'intérêt de cet anime, parfois irritant ou décalé pour "quelqu'un qui n'a pas les codes" nippons ne réside pas dans la course assez convenue des derniers plaisirs d'une jeune fille qui sait qu'elle va mourir et qui conjure sa peur avec "plus de vie" mais dans le printemps qu'elle est pour Haruki.

Bande-annonce.

anabi

 

Vu en 1ère française lors du Festival Hanabi du cinéma Les Lumières, en VOST (Claude Hagège a raison, les sonorités du japonais, notamment chanté, ressemblent terriblement à celles de l'italien ! j'étais vraiment à la maison !).

La sortie officielle française de cet anime est programmée pour août 2019.