01 septembre 2019

Défi de l'éclectisme 2020

Essayer de remplir au moins 20 catégories sur 25 entre le 1er septembre 2019 et le 31 août 2020 parmi les suivantes :1. un roman classique français : La Princesse de Clèves, de M-Madeleine de La Fayette (relecture)2. un roman classique étranger : Anna Karénine, de Léon Tolstoï3. un roman épistolaire : Le Projet Schelling, de Peter Sloterdijk4. un roman érotique : La Vie sexuelle des super-héros, de Marco Mancassola5. un roman d’horreur : Hannibal Lecter - Les Origines du mal, de Thomas Harris6. un roman pour la jeunesse : Percy... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 septembre 2019

"Fête de famille" par Cédric Kahn (2019)

Après La Dernière folie de Claire Darling, L'Adieu à la nuit, encore un film avec Catherine Deneuve en matriarcal astre crépusculaire mais encore chaud. Famille bourgeoise, dans une gentilhommière, si possible, mais encore peu plus désargentée que d'habitude. Ceci dit, à la recherche des liens de ces deux titres, j'ai trouvé dans d'autres films français ou étrangers ce type de structure familiale comme base scénarique... cela ne tient donc pas à cette actrice... L'ensemble est légèrement hétéroclite, mais ce sont les relations entre... [Lire la suite]
24 septembre 2019

_La Revanche de Képhalos_ de GIORDA (2003)

Je peine à croire que ce livre soit depuis neuf ans sur ma pàl... Si je me souviens bien qu'il attend plus qu'à son tour, car il ne me dit rien qui vaille, certes, mais je ne croyais pas être allée jusque-là. Le livre me donnait l'impression, malgré le titre et l'illustration drainant l'oeil jusqu'en Grèce antique, de ne pas s'adresser à moi. L'auteur, Giorda, y compris le vrai nom de François Gardi, ne me disait rien ; les éditions Hatier (collection bien intentionnée "histoires d'Histoire) trahissaient les arrières-pensées... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 septembre 2019

"La Vie Scolaire" de Grand Corps Malade et de Mehdi Idir dit "Minos" (2019)

Je suis allée voir ce film à reculons, même et surtout quand j'ai vu que Grand Corps Malade en était le co-scénariste. Quand une célébrité du show-biz parle de l'école du point de vue des adultes, c'est malheureusement d'un point de vue d'élève, soutenu par des souvenirs lointains, plus ou moins teintés de parano, d'élèves... Et, effectivement, quand j'ai vu la journée de pré-rentrée qui semblait se borner à la distribution d'emplois du temps à de vieux ados grincheux, dans un nombre presqu'aussi faible que dans un conseil de classe,... [Lire la suite]
13 septembre 2019

"Thalasso" de Guillaume Nicloux (2019)

Michel Houellebecq, qui joue son propre rôle et se paie même le luxe de jouer la suite de sa fiction précédente, ravisseurs compris, vient à Cabourg pour une thalassothérapie. Mme Houellebecq, jouée par elle-même, vient encourager son vieux poupon puis se sauve. Apparemment, il ne se doutait pas de ce qu'est une "thalasso" : pas de vin, pas de cigarette, gastronomie diététique (qui me faisait envie à moi) et un curiste qui le prend obstinément pour Yann Queffélec. Il croise Guillaume Depardieu, embourbé dans la même galère mais... [Lire la suite]
10 septembre 2019

"Factory" de Yuri Bykov (2019)

Dans une usine grise et verdâtre, un ouvrier, "Le Gris", balafré, taciturne, est en avance. L'ambiance est triste, miséreuse, on comprend que les ouvriers triment pour pas grand'chose et peinent à s'en sortir, que l'usine est depuis longtemps laissée en roue libre depuis que l'oligarque l'a achetée. D'ailleurs elle a l'air au milieu de nulle part, une vraie dystopie... Or voilà qu'on annonce à l'équipe que l'usine va fermer. Les ouvriers, menés par "Le Gris", décident de ne pas se laisser faire et d'enlever l'oligarque. Il ne faut... [Lire la suite]
09 septembre 2019

_Fragiles amants_, Paul Renou (2018)

Paul Renou nous convie à l'entrée dans l'ère du soupçon chez ses personnages, d'une plume doucement souriante et parfois doucement triste. Les amants doutent, espèrent, se heurtent sous son regard moqueur et ils vont jusqu'à rire d'eux-mêmes parfois. Pourquoi sont-ils fragiles ? Parce qu'ils ne vivent pas complètement dans le présent et que leurs pensées les emmènent dans le passé de leurs partenaires ou que leurs perspectives sur un avenir plus ou moins proche ne leur paraissent pas du tout assurées. Or le besoin d'être rassuré... [Lire la suite]
06 septembre 2019

"Give me Liberty", de (2019)

Vic est chauffeur d'un minibus spécialisé dans le transport de personnes handicapées à Milwaukee. Pour accompagner une jeune dame à son concours de chant, il doit traverser un quartier afro-américain où des émeutes ont éclaté pour prendre une autre énergique et séduisante jeune femme. Hélas, tout se met en travers de sa route, et "tout", c'est son grand-père et ses amis russes qui doivent aller aux funérailles une vieille immigrée russe et qui insistent pour s'y faire emmener par Vic... Suis-je la seule à faire ce rêve de... [Lire la suite]
03 septembre 2019

_Le Commissaire dans la truffière_ de Pierre Magnan (1978)

A Banon, dans les Basses-Alpes, un chercheur de truffes et le commissaire Laviolette observent des disparitions et de meurtres mystérieux de marginaux. Le lecteur sait qui est l'un des meurtriers, mais le contexte reste longtemps flou. J'attendais beaucoup plus de celui auquel Giono avait inspiré une belle carrière d'écrivain, mais ça reste bien écrit et j'ai même appris un mot ("bégueter") ! Citations : "J'étais en train de me poser une question absurde. Je me demande si l'on peut éprouver un si immense chagrin et continuer... [Lire la suite]