seules_les_betes_afficheSur le Causse, les gens n'aiment pas être seuls ; certains couples semblent ne tenir qu'à ça. Joseph Bonnefille (Damien Bonnard) qui vivait avec sa mère, laquelle est décédée il y a peu, est passablement perturbé mais vit à contre-coeur la liaison que lui impose Alice Farrange (Laure Calamy), son assistante, qui croit l'aider ainsi. Le mari de l'assistante, Michel Farrange (Denis Menochet) n'est pas dupe mais semble étrangement détaché. On apprend qu'une lointaine habitante du Causse (Valeria Bruni-Tedeschi) a disparu. Plus loin, en Afrique, on fait le sacrifice d'une chèvre... En réalité, tout est connecté.


D'après le roman de Colin Niel, que je me promets de lire, le film est un petit prodige de montage, qui fait tout. L'auteur ne fait ni maniérisme, ni symbolisme, veut rendre son propos lisible et cohérent. Les lieux, la musique unissent d'une façon très inattendue des individus dont on trouverait le lien très improbable. A voir.

Bande-annonce.