A-EmiliaApolline fait des postcasts, pleine d'elle-même et de ses soucis quand elle interviewe un yogini dont le livre "Science de l'être - Recherche scientifique sur le développement spirituel" vient de sortir. Il lui raconte sa propre expérience, elle-même enrichie des expériences d'Emilia, son gourou dans le noble sens (expliqué dans le roman) du terme, soudain l'interpelle et lui fait comprendre ce qui la blesse. C'est donc un roman-gigogne, sur plusieurs époques, où l'on suit essentiellement la vie de Marc-Antoine, jeune apnéiste de quinze ans à Marseille autour d'un drame qui a dévitalisé sa famille et l'a jeté dans la drogue.

C'est un roman spirituel, mystique même, avec des enseignements dispensés tour à tour par Emilia mais aussi par Marc-Antoine, de vive voix ou par les extraits de son livre, mais il réussit non seulement le tour de force d'éviter les situations convenues, les prêchi-prêchas niais et même parfois révoltants, mais celui d'être intéressant, de provoquer l'adhésion, d'être crédible et vivant.

Julien Lévy n'est pas une sorte de gourou reconverti dans la littérature, c'est un vrai écrivain. J'ai eu entre les mains un roman pop-rock, qui manie les jeux temporels et la langue habilement, efficacement et qui m'a donné envie de me remettre au yoga (jamais vraiment commencé puisqu'au bout de six semaines : confinement !). Il aborde également des sujets difficiles (la drogue, la pollution...) et nous fait voyager dans l'espace, les dimensions...

Citations :

  • Les journaux privilégiaient les informations concernant leur lectorat. Les Français s'intéressaient aux côtes françaises, moins aux rivages italiens. Point. Chacun se préoccupait de ce qui le touchait directement. Axiome de la loi de proximité, cyniquement appelée "loi du mort-kilomètre" dans les écoles de journalisme et les rédactions. L'une des pierres angulaires de la presse pour vendre du papier.
  • En anglais on dit que ce n'est pas un hasard si la différence entre illness - la maladie - et wellness - le bien-être - se trouve dans le I - je - et le we - nous.
  • Elle en profita pour essuyer sa toute petite larme. Avec délicatesse, comme on cueillerait une orchidée.
  • [La DMT] est un puissant psychotrope présent dans des plantes utilisées par les chamanes, mais aussi synthétisé chimiquement. Certaines études scientifiques tendraient à montrer que le cerveau en produirait naturellement à dose infinitésimales. C'est au niveau de l'épiphyse que ça se passerait, une minuscule glande sensible à la lumière, qui régule le rythme biologique veille-sommeil par la production de mélatonine. On l'appelle aussi glande pinéale.