romans, essais, textes de théâtre, bandes-dessinées, mangas, scenarii, poèmes, documents, audio-books...
01 janvier 2020

Défi Bingo 2020

Cette année encore, je vais participer au défi BINGO 2020 (inspiré du défi de Babelio, lequel est débarrassé de son défaut majeur à mes yeux : la tendance à privilégier le genre du roman alors que mes lectures sont très éclectiques. Dans le nouveau, option "aventure curieuse", je peux choisir le genre illustré. 10 niveaux vous sont proposés dans cette édition : NIVEAU LUXEMBOURG : 10 livres lus <= celui que je vise NIVEAU CUBA : 20 livres lusNIVEAU NEPAL : 30 livres lusNIVEAU GHANA : 40 livres lusNIVEAU JAPON : 50 livres lusNIVEAU... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 septembre 2019

Défi de l'éclectisme 2020

Essayer de remplir au moins 20 catégories sur 25 entre le 1er septembre 2019 et le 31 août 2020 parmi les suivantes :1. un roman classique français : La Princesse de Clèves, de M-Madeleine de La Fayette (relecture)2. un roman classique étranger : Anna Karénine, de Léon Tolstoï3. un roman épistolaire : Le Projet Schelling, de Peter Sloterdijk4. un roman érotique : La Vie sexuelle des super-héros, de Marco Mancassola5. un roman d’horreur : Hannibal Lecter - Les Origines du mal, de Thomas Harris6. un roman pour la jeunesse : Percy... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 janvier 2020

_Les Liaisons dangereuses_, de Choderlos de Laclos (1782)

 Ce roman a été lu plusieurs fois ; cette fois-ci, je me suis essentiellement concentrée sur les lettres de la Marquise de Merteuil, car je souhaitais la comprendre un peu plus. Il m'apparaît que dès la lettre IV, on saisit qu'il y a une faute impardonnable commise par Valmont, à l'origine de toute l'affreuse vengeance mise en branle presque dès cet instant contre lui. Lui a la naïveté de croire que leur libertinage commun et avoué, leur liberté de confidence implique totalité de la confidence et de la confiance. Je retrouve... [Lire la suite]
31 décembre 2019

_La Trame_ de Patrick Burensteinas (1997)

J'ai reçu trois soins de trame. Le premier m'a donné des sensations tout à fait spectaculaires et j'ai eu l'occasion de lire ce livre, très simple et pratique, qui, à mon avis, ne dispense pas d'une véritable formation. Patrick Burensteinas n'assure plus ces formations, mais d'autres ont pris le relai. Cela consiste à "réaligner" les cellules du corps. Cela ne les ré-énergise pas contrairement à la magnétisation, ce qui n'aura pas l'inconvénient de stimuler les cellules malignes mais cela ré-harmonise. Après, pas de miracles. J'ai vu... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 décembre 2019

_Silhouette_de Jean-Claude Mourlevat

Je ne connaissais pas du tout cet auteur et j'ai été étonnée de la simplicité des récits, des contournements des clichés qui rôdaient sournoisement autour de la thématique de chaque, de l'efficacité avec laquelle l'auteur emmène son récit vers la chute... qui m'a saisie bien souvent. "Silhouette" : Une secrétaire décide d'accepter de faire une silhouette dans un film où joue son acteur préféré. Mais la réalisatrice ne joue pas franc jeu avec elle. "Pardon" : Un homme apprend qu'il n'a plus que quelques mois à vivre. Il décide... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 20:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 décembre 2019

_La vie sexuelle des super-héros_ de Marco Mancassola (2008)

Le sujet de ce roman et la façon dont il est traité est tout bonnement stupéfiant : ces super-héros tellement épiques et en 2D, malgré toutes les adaptations télévisées, qu'ils en sont asexués, aseptisés, à plat sous la ceinture de leur figurine pour enfant, ont une vie sexuelle et celle-ci peut être complètement tragique. Traiter de manière naturaliste les super-héros était une idée tellement géniale que je suis pleine de gratitude à Marco Mancassola de l'avoir eue, et à son traducteur d'avoir renoncé à cet affreux parti pris de... [Lire la suite]

11 décembre 2019

_La Randonneuse et autres nouvelles_ (collectif - 1988)

Voici le recueil des nouvelles lauréates du Prix du Jeune écrivain francophone 1988, édité par l'Union Laïque de Muret, dont le premier prix fut décerné à "La Randonneuse" de Marie Darrieussecq alors âgée de 19 ans. Sa nouvelle ne m'a pas paru la meilleure, en tout cas pas la plus originale (j'ai presque cru à un plagiat d'un conte de Maupassant), contrairement à certaines autres, celle de *, par exemple, dont le style était d'une telle maturité, que j'ai parfois cru que ces jeunes gens étaient les prête-noms de leurs parents...... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 novembre 2019

_Hannibal Lecter - Les Origines du mal_ de Thomas Harris (2006)

J'aime beaucoup Thomas Harris, le fait qu'il puisse diluer l'horreur dans beaucoup d'intelligence, de finesse d'approche, ce qui ne la rend pas inopérante mais peut-être bien plus crédible et, de ce fait, terrifiante. Si on s'imagine que l'origine du mal, c'est un scénario simpliste comme une histoire de gastronomie et de plaisir sadique, on va tomber de haut. A l'origine, un jeune aristocrate lithuanien dans une famille aimante et cultivée, s'épanouit dans une éducation qui favorise ses capacités intellectuelles et artistiques... [Lire la suite]
20 novembre 2019

_Percy Jackson Le voleur de foudre_ de Rick Riordan (2005)

 J. K. Rowling a fait beaucoup d'enfants et Percy Jackson en est un. On trouve la mythologie, les super-pouvoirs, le manichéisme est évité de justesse mais seulement à la fin, le home d'enfants à cause d'une famille plus ou moins moldu hostile et un héros pas forcément encore bien reconnu mais à la carrure d'élu. Ce qui alerte dès le début est l'appellaton "sang-mêlé". Ce roman de littérature de jeunesse se laisse cependant bien lire, avec plaisir, les péripéties s'enchaînent avec prestesse, la plupart d'entre elles sont... [Lire la suite]
10 novembre 2019

_Home_ de Toni Morrison (2012)

Frank rentre de la guerre de Corée, hanté par les deuils, les cruautés, la misère humaine qu'il y a vécus, mais presque autant par ce qu'il a vécu avant : une famille aux liens distendus, flous dans le contexte ségrégationniste et précaire de la Géorgie. Une collègue d'Ycidra, dite Cee, sa petite soeur, la seule à laquelle une relation véritable le lie, l'a prévenu qu'elle était en danger sur son lieu de travail et son premier geste est d'aller la cherche à Atlanta avant de retourner à la maison (ainsi interprété-je le titre). Je ne... [Lire la suite]