24 juin 2012

_Le Cinquième fils_, d'Elie WIESEL (1983)

"Ariel" (dont on ne connaîtra pas le vrai prénom) Tamiroff, un jeune New-yorkais d'origine polonaise vit difficilement le silence autour de sa mère internée et celui d'un père enfermé dans son travail de bibliothécaire et prostré dans des souvenirs qu'il refuse de partager. Le jeune homme pressent confusément que les deux états sont liés au passé de la famille, et notamment aux persécutions antisémites de la 2ème guerre mondiale. Heureusement, il parvient à glaner quelques témoignages, tout d'abord de personnes qui ont connu son père... [Lire la suite]

20 juin 2012

_Les Animaux dénaturés_, de Vercors (1951)

Douglas Templemore, journaliste londonien, suit une expédition en Nouvelle-Zélande, dans le Takoura sur la piste de fossiles pithécanthropes qui constituent peut-être le "chaînon manquant" de l'Homo sapiens. Or, sur place, une nouvelle découverte va faire sensation : un crâne tout à fait récent et appartenant à la même race hominidée que la mâchoire fossile à l'origine de l'expédition. La tribu de ceux qu'on va appeler les "tropis" ne tarde pas à se manifester (jets de pierres... taillées !) et les fouilles se transforment en étude... [Lire la suite]
15 juin 2012

"C'est comme ça, ne discute pas", de Jacques Salomé (1996)

Une déception. J'étais pourtant acquise d'avance à la question des parents écrasants et refusant le dialogue, qu'ils voient comme une limite à leur autorité, car je l'ai vue à l'oeuvre et j'en connais les dégâts.En dehors de la présentation illustrée agréable (dont les bulles ne sont malheureusement pas toujours pertinentes), tout semble un peu ressassé pour faire un nombre de pages conséquent... les mêmes reproches négatifs sont parfois reproduits jusqu'à cinq ou six fois ("je ne veux pas que tu sortes avec ce garçon").L'approche est... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 13:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
13 juin 2012

_Ferragus, Chef des Dévorants_, d'Honoré de Balzac (1833)

Dans une rue mal famée de Paris, le jeune Auguste de Maulincourt aperçoit incidemment l'épouse de Jules Desmarets, qu'on appelle Madame Jules, qu'il aime secrètement et sans espoir. En effet, son époux et elles semblent très unis par un amour sincère. La découverte qu'elle puisse aller dans un endroit aussi louche que la rue Soly remet cette belle légende en question. Touché au coeur, il subodore quelque déshonneur et rêve de vengeance. Sa traque finit par alerter le mari, qui tombe à son tour dans les affres du doute... Un roman... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 juin 2012

_Pierre Grassou_, d'Honoré de Balzac (1839)

Pierre Grassou, s'obstine contre l'avis de son maître et de collègues dans la carrière de peintre, qu'il exerce sous le nom de Fougères.Il commet de fort mauvaises copies qu'un revendeur, Elias Magus, revend comme des toiles authentiques après les avoir vieillies... Il ignore ce détail, qui le révulserait. En effet, Pierre Grassou est quelqu'un de loyal, honnête, acceptant de vivoter, ennemi des combines, soumis à l'ordre établi et au monde tel qu'il va.Elias Magus va le mettre en rapport avec la famille de Vivelles, trois riches... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 juin 2012

_Autoportrait de l'auteur en coureur de fond_, d'Haruki Murakami (2007)

Haruki Murakami veut présenter son rapport à la course de fond et à d'autres sports connexes, comme le triathlon, en tant qu'homme jeune puis mûr, et enfin en tant qu'écrivain. Le parallélisme est intéressant, plus ou moins pertinent, comme si certains liens étaient un peu forcés, comme pour s'excuser. A mesure de la lecture, Murakami abandonne cet alibi littéraire et raconte son expérience. Difficile de dire s'il donne envie de s'y mettre ou s'il dissuade, tant l'expérience insiste sur les fois où le corps refuse de répondre, se... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 02:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 mai 2012

_Le Cheval blanc_ d'Elsa Triolet (1943)

Michel Vigaud a toujours été libre, vivant seul avec une mère un peu dissolue. Ses fugues sont de plus en plus longues, jusqu'à sa première disparition. A la mort de sa mère, toutes ses entraves disparaissent. Commence alors une sorte de road movie chez les bourgeois (même si l'auteur fait des efforts pathétiques pour l'encanailler ici et là). Michel s'installe chez une serveuse, un musicien, des bourgeois, puis des bourgeois, encore des bourgeois, est pianiste, homme à tout faire, contrebandier, parasite, se fait aimer facilement... [Lire la suite]
15 mai 2012

_L'Amour dure trois ans_, de Frédéric Beigbeder (1997)

Le narrateur se revendique régulièrement du nom de Frédéric Beigbeder tout en insinuant qu'il ne s'agit que d'une autofiction : ce petit jeu de passe-passe narratif devient le passage obligé pour avoir le droit d'être un peu léger sans passer pour un gugusse exhibitionniste dans le paysage littéraire français contemporain. Il raconte comment il a pu vérifier lui-même une découverte scientifique : l'amour n'est soutenu par la chimie du corps que pendant trois ans : "Personne ne vous prévient que l'amour dure trois ans. Le complot... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
13 mai 2012

_Une Année chez les Français_, de Fouad Laroui (2010)

Mehdi, un écolier marocain de dix ans, a obtenu une bourse pour étudier au Lycée français de Casablanca. C'est un monde nouveau qui s'ouvre à lui, car, s'il parle peut-être mieux français qu'arabe, le français qu'il va découvrir, malmené, fait d'images, d'allusions, de citations cryptées ne l'aide pas à comprendre ni à communiquer. Petit à petit, Mehdi va s'acclimater, grâce à ses bonnes notes, l'amitié de Denis qui a perdu son frère, le plaisir de l'art dramatique et la connaissance des adultes qui l'entourent et dont il perce peu à... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
05 mai 2012

_Un Caprice_, d'Alfred de Musset (1837)

Mathilde, vingt ans, mariée depuis un an se désespère : depuis des semaines, elle ne voit presque plus son mari, qui sort sans elle et qu'elle soupçonne de faire la cour à une coquette, Mme de Blainville. Elle lui a naïvement tricoté une bourse rouge en témoignage des pensées qu'elle garde pour lui, espérant que cet hommage l'attendrirait. Or, lors de la conversation où elle s'apprêtait à la lui offrir, elle se voit devancée : Mme de Blainville lui en a déjà offert une, bleue, qu'il refuse, alors que Mathilde la lui demande à genoux,... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,