07 juillet 2009

_Le Club des philosophes amateurs_, d'Alexander McCall Smith (2006)

Il existe à Edimbourg un Club des philosophes amateurs, dont la présidente, Isabel Dalhousie assiste à un accident (meurtre ? suicide ?) : un jeune homme tombe d'un balcon pendant un opéra, et meurt. Elle va chercher à comprendre Lecture sympathique, délassante et j'en avais bien besoin. L'écriture m'a déroutée : on dirait que l'auteur est en train de se lancer dans une trame narrative très complexe et il ne fait qu'ouvrir autant de fausses pistes.Ceci dit, lesdites pistes étant source de questionnement et de bavardage type "small... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 juillet 2009

_Où on va, papa ?_, de Jean-Louis Fournier (2008)

Un très beau récit d'un père qui ne veut pas que tout ce qu'il reste de ses fils "soit une photo sur une carte d'invalidité". Alors il raconte, à travers des jeux temporels en avant, en arrière, comment on découvre qu'on est père d'un handicapé, puis de deux, comment on tombe dans l'humour noir qui met mal à l'aise, ou qu'on fait le clown par politesse, pour amuser la galerie. J'ai beaucoup aimé l'histoire et n'ai fait attention qu'après coup que c'était l'auteur qui lisait l'histoire : c'était vraiment bien lu. Au début, j'ai été... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
02 juillet 2009

_Le Roi des aulnes_, de Michel Tournier (1970)

Abel Tiffauges sent poindre dès l'âge du pensionnat une vocation étrange, qui semble être celle d'un ogre. Mais entre la réalité de l'Allemagne nazie et le monde enchanté des contes indo-européens, cette vocation sera celle de "la vocation maternelle de l'homme", la phorie.Abel échappe toujours de justesse aux pires injustices et malentendus, car son cas est aussi rare qu'inquiétant, mais le pire l'attend quand même, à la fin de la guerre... J'ai mis 100 pages à commencer à "entrer" dans le romain et décider que je pourrai... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 juin 2009

_La Tentation obscurantiste_, Caroline Fourest (2005)

Même si j'aime mieux écouter Caroline Fourest que la lire (le sous-titre de cet essai pourrait être "des noms ! des noms !" car il contient rien de moins que la liste de ceux qui, selon elle, se commettent avec l'islamisme à gauche), je suis contente d'avoir pu comprendre pourquoi les positions laïques sont si partagées à gauche et comment on en vient à des abîmes idéologiques au cœur même de cette famille politique face à l'islam. Elle définit deux grandes familles : ceux qui militent à gauche par anti-totalitarisme... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 juin 2009

_La Peste_, d'Albert CAMUS (1947)

Oran se retrouve la proie d'une épidémie de peste. Le nombre de morts est en constante augmentation et les mesures sanitaires se font toujours plus sévères, les murs se ferment, des camps pour pestiférés s'instituent, des couples sont séparés... La vie essaie de continuer, alors que rien n'est plus comme avant. Une lecture décevante où je crois, sans l'affirmer, que Camus a voulu plaquer l'apologue du cauchemar dont l'Europe et le monde sortaient au moment de la parution du roman : les correspondances qu'on peut voir entre la peste... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 juin 2009

_L'Arrache-Coeur_, de Boris Vian (1953)

Des triplés (trumeaux), une mère castratrice et névrotiquement réduite à sa fonction maternelle, un village de monstres à la bonne conscience, un curé missionnaire d'un Dieu du luxe, un bouc émissaire à la fois nautonier et drac, un père faible et fuyant, une enfance toujours sacrifiée... Ce coin de campagne où un psychiatre "vide", né adulte la veille, comme les dieux, va observer et participer... Un roman surprenant, assez loin (pour moi), de l'Ecume des Jours, une version allégée et esthétique de L'Oiseau bariolé et du Grand... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 juin 2009

_Micromégas_, de Voltaire (1752)

Deux géants extraterrestres venus de Sirius et de Saturne décident de visiter les mondes voisins. Devinez où ils vont atterrir ? Chez nous, bien sûr. Les deux E.T. sont doués d'une intelligence scientifique hors du commun mais innée. Micromégas était persécuté par le clergé sur sa planète, et il découvre que les Terriens sont eux aussi victime des préjugés ethno-(orbo-)centriques. Relecture, et heureusement, j'avais presque tout oublié. Apologue sur le relativisme et le rencontre avec l'Autre. A lire avec des notes d'accompagnement... [Lire la suite]
14 juin 2009

_Memnon ou la sagesse humaine_, de Voltaire

Un petit conte de huit pages assez divertissant, qui illustre toujours le pessimisme voltairien : Memnon prend des résolutions qui nous paraissent bonnes mais ne parvient pas pour autant à éviter les malheurs.Le dialogue final avec l'ange, qui, à la manière des philosophes "optimistes" (Pope, Leibniz) dit qu'on ne voit la perfection du monde que de loin et dans sa globalité, met en évidence qu'il n'empêche qu'en regardant au cas par cas et de près, il devient impossible de tenir cette position.
Posté par DonaSwann à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 juin 2009

_La Ferme des animaux_, de George Orwell (1945)

A l'instigation des cochons, les animaux d'une ferme, mal nourris, exploités, maltraités, se révoltent et chassent leur fermier alcoolique Jones et ses valets malhonnêtes. Ils vont rebaptiser le ferme "du Manoir" "La Ferme des animaux", se pourvoient d'un hymne, de sept commandements, et se proposent de vivre dans l'égalité, le respect mutuel et une sorte de communisme, une coopérative, où aucun d'eux ne pourra être amené à être exploité. Cette utopie engendre de l'émulation, du stackanovisme (la figure du cheval Malabar est à cet... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 juin 2009

_Amphytrion_, de Molière (1668)

Sur un motif mythologique connu et assez sordide (Jupiter prend l'apparence d'Amphytrion pour pouvoir coucher avec la femme de celui-ci, Alcmène, qui lui résiste, et donnera naissance à Hercule), Molière bâtit une comédie dont le comique repose entièrement sur la mésaventure qu'est également pour le valet Sosie sa rencontre avec Mercure, entremetteur qui a pris son apparence. Si je n'avais pas été obligée de lire d'urgence cette comédie en vers, je l'aurais sans doute appréciée davantage, mais elle constitue une surprise, car je ne... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,