06 juillet 2008

_La Mort d'Ivan Illitch_ de Léon Tolstoï (1886)

J'ai pensé tout d'abord qu'il s'agissait d'une duplication du récit précédent, La Sonate à Kreutzer, tant j'y retrouvais quelques thématiques voyantes, notamment la haine d'un conjoint avec lequel on ne communique pas, et la haine des médecins.C'est en réalité une nouvelle sur la solitude dans la maladie, la douleur et l'approche de la mort. Par instants, je ne pouvais m'empêcher de penser à "La Métamorphose" de Kafka ; d'ailleurs, on ignore jusqu'à la fin de quoi souffrait Ivan Illitch.
Posté par DonaSwann à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 juillet 2008

_La Sonate à Kreutzer_, de Léon Tolstoï (1889)

J'étais persuadée de me lancer dans une relecture, mais à mesure que je progressais dans ce roman, j'ai acquis la certitude que je ne l'avais jamais lu ; j'ai dû confondre avec un autre titre, genre "Les Amants du Tage"...Un récit étonnant, car je me suis méprise sur les intentions de l'auteur.J'ai tout d'abord lu avec un intérêt amusé la thèse étrange du vieil homme rencontré dans le train par le narrateur (l'amour n'existe pas, l'homme et la femme font leur malheur et celui de leurs enfants en donnant ce nom à ce qui n'est rien... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 juillet 2008

_A la recherche de Peter Pan_, de Cosey (2007)

Wookworth, un écrivain au nom anglicisé mais d'origine serbe, s'offre un séjour dans le Valais suisse. Mais très vite il semble connaître déjà certains lieux, certains noms, certains habitants, notamment le pianiste du Grand Hôtel. Les villageois sont inquiets car le glacier voisin émet des craquements violents et la légende raconte que ça n'est pas la première fois qu'il aurait emporté un village... Plus que l'intrigue ou les personnages, c'est l'amour avec lequel le scénariste, mais surtout le dessinateur, se laisse inspirer par... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 juillet 2008

_La Honte_, d'Annie Ernaux (1997)

Je suis un peu moins séduite qu'il y a quelques années par les introspections d'Annie Ernaux ; je ne peux m'empêcher parfois de penser, au détour d'une liste extrêment particulière ou de la description minutieuse d'un lieu où elle vit, que, faute de tendre à l'universel, ses confessions n'intéressent finalement qu'elle. J'avais eu la même impression en lisant certains récits de Lampedusa. Mais c'est vers la fin de cette autobiographie que certains de ses choix n'apparaissent plus digressifs et auto-complaisants, mais réellement... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 juillet 2008

_L'Homme aux cercles bleus_, de Fred VARGAS (1991)

Depuis quelques temps, on trouve au matin des cercles bleus avec des objets hétéroclites en leur centre. Une phrase est écrite auprès d'eux : "Victor, mauvais sort, que fais-tu dehors?"On pourrait penser à un happening d'art contemporain ; ça en a tout à fait la facture, en réalité, le commissaire Adamsberg ne le prend pas à la légère. C'est une signature de tueur en série, et, en effet, on retrouve une femme morte, un jour, dans un cercle... Un roman policier qui n'a guère réussi à soutenir mon attention, ni par l'intrigue, ni par... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 16:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 juin 2008

_La Petite fille de Monsieur Linh_, de Philippe CLAUDEL (2005)

Monsieur Linh parvient à s'enfuir du Vietnam avec sa petite fille, un bébé très sage, dont il s'occupe avec amour, puisque c'est la seule famille qui lui reste. Boat people, le grand-père et sa petite fille arrivent aux Etats-Unis où ils vont d'abord être parqués dans un foyer, puis dans une maison de retraite... Une très belle histoire, pleine de beaux sentiments, sans le pathos facile que je craignais ; j'ai malheureusement vu arriver la fin, mais ça ne fait rien.
Posté par DonaSwann à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 juin 2008

_"Premier amour" et autres récits_, d'Ivan Tourgueniev (1860-1881)

Premier amour : 25/6/2008Cf. article de blog.Chant de l'amour triomphant : Très angoissant, du vaudou au XVIème siècle.Rêve : Une récurrence, la femme abusée dans son "sommeil". Assez bizarre.Toc... toc... toc... : Pas trop aimé.Fantôme : Assez spectaculaire et angoissant, à la limite du vampirisme, évocation puissante.Assez ! :Un peu de bric et de broc, mais sans doute le texte à lire pour entrer dans le moi de l'auteur.+ biographie de l'auteur : C'était captivant.
Posté par DonaSwann à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 juin 2008

_Premier amour_, d'Ivan TOURGUENIEV (1860)

Le jeune Vladimir, âgé de seize ans, a la céleste vision de sa belle voisine, la jeune Zinaïda, à laquelle un amour sincère et dévorant le lie aussitôt. Il entre dans la petite cour qu'elle entretient chez elle, où gravitent de nombreux admirateurs. Mais quand elle change d'attitude envers lui, après quelques temps d'amitié, il se demanda qui, peut-être, la détourne de lui. La réponse va le bouleverser. Une belle et triste histoire d'amour et de sortie d'innocence. Flaubert a raison de dire que Tourgueniev sait faire vivre... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 juin 2008

_L'Orage_, de Régime DEFORGE (2007)

Une jeune femme initiée par un mari extrêmement libertin et en passe de lui faire faire des expériences sexuelles extrêmes perd la raison après la mort de ce dernier et sombre dans une sorte de nymphomanie autiste (désolée, j'ai pas mieux), destructrice... Entendons-nous, j'ai mes délicatesses, mais je ne suis pas bégueule et je relis avec un plaisir inavouable certains textes. Mais là, je fais une moue garantie 100% pas tartuffe. J'ai même failli ne pas le terminer et le refermer à la page 32, mais il restait si peu avant la... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
25 juin 2008

_Les Ecrivains_, de Michel de Saint-Pierre (1959)

C'est assez étonnant d'être restée si longtemps sans connaître cet auteur (sur cette question, cf. le blog Livr'Arbitre), car il écrit plutôt bien, je le comparerais à un Mauriac espiègle, moins didactique et prosélyte sans doute. Sa véritable intention est plus difficile à cerner. Bien qu'il se défende d'avoir écrit un roman à clés, je pense comme certains commentateurs qu'il s'est inspiré de son parent Montherlant pour l'écrivain célèbre et misanthrope de son roman, et la description d'une répétition de sa pièce m'a tellement fait... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,