21 août 2006

_Protagoras_, de Platon (IVème siècle avant J.-C.)

Je me rends compte que j'en avais lu beaucoup d'extraits... C'est assez fascinant, même si ça ne se lit pas comme un roman.On assiste à un subtil passage à tabac intellectuel de Protagoras par le rusé Socrate, plus ironique que jamais. Au moment même où on le croit aussi dupe que son public (occasion de se croire naïvement au-dessus de ce beau monde) -crac !- ce cher et abominable Socrate souligne la défaillance du raisonnement du sophiste, sur ce qu'est la vertu, notamment... ce qui est d'autant plus déplorable que Protagoras... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 août 2006

_35 kilos d'espoir_, d'Anne Gavalda

L'histoire d'un enfant qui, sans être sot, n'a aucune goût ni aucune facilité pour les activités intellectuelles, alors qu'il se montre très ingénieux dans le travail manuel. Sa dextérité trompe longtemps les membres de sa famille, un grand-père ingénieur, qui se montrent très déçus par ses résultats scolaires. L'enfant souffre et se dévalorise... Je comprends pourquoi un prof de Fac a pu préconiser un tel livre (facile) dans le cadre de l'expression orale à l'étranger. Beaucoup d'expressions orales, en effet, sans être... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 août 2006

_Justine_ de Lawrence Durrell (1957)

4ème de couverture :Premier tome du Quatuor d'Alexandrie."Quatre figures dominent cet admirable roman : Justine, une Juive étrange et passionnée, Mélissa la danseuse, Nessim le financier copte, et le narrateur, un Irlandais. Mais le personnage principal est sans doute Alexandrie, cité exotique et décadente pleine de beauté et de pittoresque, symbole d'un monde essentiellement érotique. (...) Dès sa parution, Justine a été salué par la critique comme un événement littéraire de première grandeur." Sujet devenu... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 août 2006

_Jacques le Fataliste et son maître_, de Denis Diderot (1784)

Jacques et son maître cheminent et causent. On se rend compte que Jacques a un fort ascendant sur ce dernier, il raconte à sa guise, fait pauses et digressions, le fait tourner en bourrique. Il s'amuse à imbriquer les récits les uns dans les autres... Au début, assez souvent fastidieux à lire : Diderot s'amuse à des récits à tiroirs dans le récit, mais, prolongeant l'artifice, il m'a lassée. J'étais frustrée en continu qu'un récit dans lequel j'étais happée soit interrompu en plein élan, puis repris quand les suivants m'avaient... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 19:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 août 2006

_La Onzième plaie d'Egypte_, d'Elizabeth PETERS (1988)

La famille d'archéologues Emerson-Peabody et leur fils surnommé Ramsès vont cette fois rester à Londres. Mais c'est l'Egypte qui va venir à leur rencontre. Au grand dam de leur fils, ses cousins vont avoir la prétention de jouer avec lui (joue-t-on avec un génie macabre, c'est-à-dire avec de la graine d'archéologue, comme Ramsès ?), et au grand dam d'Amelia, Emerson semble être captivé par une jeune dame d'une grande beauté... J'ai donc lu "L'Ombre de Sethos" juste avant et j'ai énormément ri pendant les 3/4 de ce 5ème tome des... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 août 2006

_L'Ombre de Sethos_, d'Elizabeth PETERS (1986)

Le célèbre couple d'égyptologues britanniques retourne en Egypte et a maille à partir avec leurs ennemis récurrents, les pilleurs de tombes et les trafiquants d'antiquités. Leur chef, Sethos, va s'intéresser à eux d'une manière assez nouvelle... Après un moment de panique au début, car les allusions aux tomes précédents me paraissaient obscures, la mémoire m'est un peu revenue et j'ai plongé avec plaisir dans les nouvelles aventures d'Amelia Peabody Emerson.Sur le coup, on se dit que le contexte n'est pas vraiment renouvelé et que... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 20:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 juillet 2006

_Vendredi ou Les Limbes du Pacifique_, de Michel Tournier

J'avais lu et relu Vendredi ou La Vie sauvage depuis mon âge le plus tendre jusqu'à récemment et bien sûr, toujours adoré ce récit proche d'un apologue. Je me suis enfin décidée à lire ...Les limbes du Pacifique. Cette première version, plus complexe et, bien sûr, pas destinée aux enfants m'a paru à la fois plus poétique, plus philosophique, au style plus intéressant, mais curieusement, j'ai moins rêvé de m'envoler vers cette île. Elle y est plus inquiétante, Robinson et Vendredi semblent y avoir un bonheur moins... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
26 juillet 2006

"La Boîte noire" et autres nouvelles, de Tonino Benacquista

Nouvelles extraites de Tout à l'ego.Un style très séduisant, aéré, et des nouvelles parfois percutantes, auxquelles je ne suis pas restée indifférente de toute façon.J'ai tout aimé, sincèrement. Même dans la nouvelle "La Pétition" où, au final, on craint que la nouvelle ne chute dans la convention mièvre, boum, ça repart dans un éclat de rire noir.
Posté par DonaSwann à 09:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 juillet 2006

_Extension du domaine de la lutte_ de Michel Houellebecq (1994)

4ème de couverture : Voici l'odyssée désenchantée d'un informaticien entre deux âges, jouant son rôle en observant les mouvements humains et les banalités qui s'échangent autour des machines à café. L'installation d'un progiciel en province lui permettra d'étendre le champ de ses observations, d'anéantir les dernières illusions d'un collègue - obsédé malchanceux - et d'élaborer une théorie complète du libéralisme, qu'il soit économique ou sexuel.Cela fait longtemps que je repoussais l'instant de ma rencontre avec ... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 juillet 2006

_Sur la lecture_, de Marcel Proust

Cet essai plein de gourmandise est tout rempli de ce qu'on trouvera ensuite dans la Recherche du Temps perdu.L'évocation des moments de lecture devient prétexte à évoquer l'entourage et les lieux de l'enfance ou des voyages avec une si grande précision qu'on craint un instant que Proust n'ait oublié son propos - tout en en étant ravi, car les "digressions" sont merveilleuses - mais à tort. Un grand hommage aux écrivains avec l'injonction aux lecteurs d'être actifs et de continuer le propos lu au lieu de s'y borner.... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,