08 septembre 2018

"L'Âge d'or des ciné-clubs" d'Emanuela Piovano (2018)

Sid retourne dans le village des Pouilles où sa mère, réalisatrice et gestionnaire d'un cinéma, Arabella, vient de décéder. Lui n'a pas de bons souvenirs de son enfance, de ce groupes d'amis-amants duquel sa mère était la reine, le bourreau et la victime. La légèreté avec laquelle elle se moque de tout et gère par dessus la jambe lui arrive en plein visage avec des discussions avec son fantôme. Elle laisse une quantité de soucis financiers et de problèmes immobiliers dont il n'a absolument pas l'intention de s'occuper, au grand dam... [Lire la suite]

07 septembre 2018

_J'aimerai André Breton_, de Serge Filippini (2018)

J'aimerai André Breton Serge Filippini tous les livres sur Babelio.com Chance Salvage, une jeune femme des années 60, a ôté la particule de son nom et vit une sorte de bohème avec un artiste dont elle subit un jour un rapport sexuel forcé. Sa route croise le personnage de Nadja le jour où elle rencontre André Breton, alors qu'il est gravement malade. Ils ont une très brève liaison qui lui donne un goût d'absolu, comme tamponné d'éternité car le poète meurt peut après. Après quelques jours d'errance et de désespoir,... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
01 septembre 2018

"Mary Shelley" de Halfaa Al Mansour (2018)

Mary Wollstonecraft Godwin (Elle Fanning) vit dans un monde anticonformiste, auprès de son père, William Godwin, libraire et lettré, et sa belle-mère, plus timorée, sous l'ombre de sa mère écrivain féministe au parfum de scandale, qui mourut quelques jours après sa naissance. Elle passe du temps dans les livres, près de sa tombe, et ne voit aucun mal à tomber amoureuse de Percy Shelley (qui se révèlera déjà marié, malgré son jeune âge) ni à s'enfuir avec lui, quand il n'y aura pas d'autre moyen de vivre son amour avec. S'ensuit une... [Lire la suite]
28 août 2018

"Une famille italienne" de Gabnriele Muccino (2018)

Titre italien : A casa tutti bene. Le titre français ne parle pas et, uyne fois que le film a parlé, je le trouve condescendant autant qu'inexact. Rien de typiquement italien dans ces enfants, neveux et petits-enfants convoqués par un couple âgé qui fête ses noces d'or à une fête de famille sur l'île (d'Ischia ?). La tempête qui les y bloque finit par faire affleurer tous les écueils perçus lors des premiers plans sur les personnages : le mari infidèle, l'ex-femme qu'on vite à l'égale de l'épouse en titre (ombrageuse, en plus), le... [Lire la suite]
23 août 2018

_Un Eté avec Homère_ de Sylvain Tesson (2018)

Voici édité le feuilleton de l'été 2017, Un Eté avec Homère, sur France Inter. On y trouve "les bonnes feuilles" des deux épopées homériques, avec des extraits, et parfois une grille de lecture. A recommander pour ceux qui ont lu (ou pas) l'Iliade et l'Odyssée il y a très longtemps et n'auraient pas eu le privilège de l'étudier à la Fac. Que personne ne s'effraye, rien à voir avec une vision critique universitaire, pas de prétention à l'érudition... Juste ce qu'il faut pour apprécier complètement le texte d'un monde archaïque qui... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 20:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 août 2018

"Mala Junta" de Claudia Huaiquimilla (2016)

Tano (Andrew Bargsted, excellent), un ado citadin, s'est fait prendre bêtement par la police venue pour un délit à côté de ses menus larcins ; sa mère Natalia, débordée, "refile le bébé" à Javier (Francisco Perèz-Bannen) qui vit à la campagne dans le sud du Chili. Le père et le fils ne se sont pas vus depuis des années et, malgré l'avertissement bravache du père au sujet de son intransigeance, Tano n'a pas du tout l'intention de respecter un seul de ses ordres (être assidu au Lycée, se tenir correctement de manière à ce que... [Lire la suite]

09 août 2018

_Je croyais qu'il suffisait de t'aimer_, de Jacques Salomé

Je m'étais inscrite à ce bookring il y a dix ans, il a été détourné par un lecteur qui avait oublié qu'il faisait partie d'une chaîne et il reprend enfin sa route. Il s'agit d'un recueil de nouvelles écrites par un psychologue (?) connu. La première nouvelle m'a saisie, fascinée, j'ai cru que toutes étaient ainsi... et c'était malheureusement un peu vrai : impossible d'évoquer une relation amoureuse sans entrer dans les particularités érotiques de chacun des couples invoqués, et ce, de manière extrêmement longue et pas toujours utile... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 août 2018

Histoires à lire - Huit nouvelles (collectif)

Nous avons affaire à un recueil, dans lequel je m'étais déjà lancée jadis, contenant huit nouvelles de Mary Higgins Clark, Régine Deforges, Maurice Denuzière, Romain Gary, Patricia Highsmith, John Irving, Stephen King et Félicien Marceau. Sexisme mis à part, je n'ai pas aimé les nouvelles outrageusement sexistes, justement, de Higgins Clark et de Highsmith. Nous avons affaire à des femmes de conviction et d'initiatives, mais dans un contexte tellement caricatural que ça ne pouvait que me déplaire. J'ai beaucoup aimé celles de Maurice... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 10:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 juillet 2018

"Laurence Anyways" de Xavier Dolan (2012)

Vu le 27 août 2012 au cinéma. Diffusé sur ARTE jusqu'au 30 septembre 2018 à ce lien : https://youtu.be/g7m92HzqcPw Laurence Alia (Melvil Poupaud) est un professeur de Lettres et un jeune écrivain. Il vit depuis deux ans une passion profonde et pleine de fantaisie avec Frédérique Belair dite Fred (Suzanne Clément), une réalisatrice, mais le soir de ses trente ans, il révèle à sa compagne que sa vraie personnalité est celle d'une femme et qu'il veut enfin la vivre au grand jour. Après le premier choc, Fred décide d'affronter... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 23:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 juin 2018

_Les Bonnes_ de Jean Genet (1947)

J'avais connu Jean Genet grâce à la mise en scène, au théâtre de La Criée, des Paravents, par Marcel Maréchal, et compris sa sulfureuse portée. Plus tard, j'ai connu sa biographie étonnante ; mais Les Bonnes, ce célèbre drame du XXème siècle, m'avait paru trop artificiel. Fondée sur un fait divers (les soeurs Papin assassinant sauvagement leur maîtresse) et une chanson de Cocteau, Jean Genet a imaginé un jeu entre deux bonnes, Claire et Solange. Une sorte de jeu de rôle où l'un d'elle joue leur maîtresse et l'autre se soumet à elle,... [Lire la suite]