19 avril 2007

_La Philosophie dans le boudoir_, livres I à IV, de D.A.F. de Sade (1795)

Remarquablement écrit et représentatif du libertinage, qui va bien plus loin que ce que l'on peut imaginer. Foin de l'adultère bourgeois et de ses parties fines tellement conventionnelles qu'elles font rire : les libertins de ces quatre dialogues (version abrégée qui me suffira) entre deux ébats dont la technicité et la promotion répétitive fait parfois sourire, attaquent l'existence de Dieu, la morale, prônent l'égoïsme du plaisir personnel (sauf quand le plaisir de l'autre donne du plaisir) et l'indifférence à la... [Lire la suite]

18 avril 2007

_Pensées sous les nuages_, de Philippe JACCOTTET (1983)

J'avais lu presque tous les recueils de Jaccottet, et il me manquait "Pensées sous les nuages". C'est une nature sublime, radieuse et reflet à la fois de l'intérieur et de la transcendance, avec, à l'étude et se succédant, tous les éléments. La brume et le soleil s'y déclinent. J'ai remarqué particulièrement les pièces sous le titre "Purcell". J'ai un peu pensé aux "Romances sans paroles" de Verlaine. Lu dans le cadre du Challenge Mon Ecrivain Préféré 2007.
Posté par DonaSwann à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 avril 2007

_Le Cycle des Princes d'Ambre_, tome 7 : "Le Sang d'Ambre", de Roger ZELAZNY (1986)

J'ai abandonné la lecture en route. extrait de la 4ème de couverture : Trahi par son meilleur ami, emprisonné dans une grotte de cristal qui le privait de ses pouvoirs, Merlin ne doit sa liberté qu'à l'intervention de la femme qui a juré sa perte. (...) J'ai "calé" à la page 117 et j'ai décidé d'abandonner la série.Tout en appréciant davantage l'histoire depuis que le héros en est Merlin, je commence à me lasser du style de Zelazny (que je trouve brouillon) et tant d'autres livres, qui m'intéressent davantage, m'attendent ! ... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 avril 2007

_Lullaby (Berceuse)_, de Chuck Palahniuk (2003)

Une berceuse africaine avait le pouvoir de mener vers une fin apaisée les mourants et les malades. Qui saurait s'en servir, de manière consciente, aussi sagement ? D'abord, on subit son pouvoir et après, la tentation pourrait être grande de s'en servir à tout moment !... J'ai lu ce roman en version anglaise, sans vraiment tout maîtriser, et très laborieusement. Le vocabulaire est bien trop riche pour mes connaissances. Je ne sais pas encore ce que vaut la traduction du ring qu'Elisala permet d'acheminer jusqu'à moi,... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 avril 2007

_Le Pont sur la Drina_, d'Ivo ANDRIC (1945)

Mon amie SulfuraScian (BCeuse) a écrit ceci dans sa note de lecture : Le pont, construit sur la Drina par un vizir de l’empire ottoman (né petit paysan dans un hameau de la petite ville de Visegrad, enlevé à 10 ans par les Turcs et emmené à Istamboul, puis converti de force à l’islam), constitue à la fois une frontière et un lien entre la Bosnie et la Serbie, et entre un occident chrétien et un orient musulman dont les marges fluctuantes placent Visegrad, au hasard des guerres, tantôt dans un « camp», tantôt dans l’autre. De son... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 avril 2007

"La Cité interdite", de Zhang Yimou (2007)

L'HISTOIRE Une impératrice qui couche avec son beau-fils, un beau-fils qui couche avec une jolie servante, fille de l'homme qui concocte quotidiennement le poison qui tuera l'impératrice, ce qui vengera l'empereur... Profusion de tout, fleurs, couleurs qui gueulent, étincelles, sang giclant, virtuosité, beauté, scènes de multitudes... A la prise de vue finale, j'étais définitivement assommée dans mon fauteuil avec en tête : "Là, c'est trop". Les Atrides et les Labdacides, à côté de la famille Tang, Xème siècle, c'est la Petite... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 avril 2007

_Edith Cresson, la femme piégée_, d'Elisabeth Schemla (1993)

Je ne pensais pas que cette chronique d'un ministère serait éclairante au-delà de l'aspect réflexion sur les femmes au pouvoir. Malgré mes lectures régulières du Canard Enchaîné, et parfois du Monde, à l'époque certains aspects de sa politique m'avaient échappé, et je suis étonnée, quinze ans après, de découvrir que Cresson avait mené une Realpolitik presque dénuée de tentation néo-libérale, avant le tournant opéré par le parti socialiste ensuite. Comme tout le monde, j'avais retenu les privatisations, les... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 15:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 avril 2007

_Le Cycle des Princes d'Ambre_, tome 6 : "Les Atouts de la vengeance", de Roger ZELAZNY (1985)

L'aventure se poursuit avec Merlin, le fils de Corwin d'Ambre et de Dara du Chaos en narrateur. Il est sympathique, moins complexe que Corwin, pour l'instant. Ce qui est frustrant pour lui, c'est qu'il est en danger, sans avoir à cause de qui ni pourquoi, et trop de monde, dans l'ombre-terre semble savoir qui il est, ce qui est assez ennuyeux quand on est censé vivre sous le nom de Merle Corey ! J'ai assez aimé ce tome, même s'il ne s'y passe pas grand'chose de capital en presque 300 pages, mais Zelazny délaye, soit on... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 avril 2007

_Fallait rester chez vous, têtes de noeud_, de Rodrigo Garcia (2002)

Heureusement que c'était court. Après m'être imaginé qu'il s'agissait d'une provocation théâtrale de bon aloi, c'est-à-dire vraiment dérangeante, je me suis aperçue que la violence aux animaux (comme entraînement au bouleversement des comportements humains) était stérile, ce qui aurait été, dans le cas contraire, une "bonne" idée. Garcia écrit, sous forme constante de paragraphes courts, des aphorismes peu originaux qui progressent avec adjonctions et disparition de syntagmes (sans doute en espagnol le... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 avril 2007

_La Mort du petit cheval_, d'Hervé BAZIN (1955)

La conclusion de Vipère au poing annonçait une vie d'homme épineuse, sur la défensive, avec bien de la peine à aimer. La Mort du petit cheval le confirme, avec l'existence d'une deuxième voix, celle de sa mère, dans sa tête, qui ridiculise ses aspirations les plus pures et les plus légitimes, ce qui permettra à la femme de Jean Rezeau de lui lancer : "Toi aussi tu as tes références, mais à l'envers." Sa mère poursuit son entreprise de haine mais doucement le héros découvre des joies et s'achemine vers une... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,