02 janvier 2014

_La Fée Carabine_, de Daniel Pennac (1987)

Voilà que la tribu Malaussène héberge des messieurs âgés (un par enfant que fait la mère du héros, ça sera largement suffisant) qui ont la particularité d'être des toxicomanes en manque de drogue. Benjamin et Thérèse essaient de les sevrer et de les garder au secret, à la demande de Julia, la bien-aimée du premier qui est sur une enquête top-secrète. Or la police, l'inspecteur Thian et le jeune Pastor sont également sur une étrange piste de vieilles dames égorgées dans le quartier... On soupçonne très vite Malaussène !... Un rôle... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 17:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

30 décembre 2013

_Le Loup de Wall Street_ de Martin Scorsese (2013)

Jordan Belfort (Leonardo Di Caprio, génial) découvre très vite que le milieu de la Bourse est tout sauf un consortium de beaux messieurs et belles dames policés, bourgeois et puritains. Licencié à cause d'un krach au moment où il commençait à se mettre au diapason du bordel à ciel ouvert qu'était sa boîte, il atterrit dans une boîte tout à fait miteuse dont il transfigure les pratiques en prônant l'escroquerie la plus décomplexée, d'abord à petite échelle puis en partant pêcher de plus gros poissons... Très vite, il devient richissime... [Lire la suite]
25 décembre 2013

_Vingt-quatre heures d'une femme sensible_, de Constance de Salm (1824)

Relecture d'un roman déjà lu le 28 juillet 2007. Le roman est très bien fait, c'est indéniable. Avec le recul, je suis un peu étonnée d'avoir pu croire que l'auteur fût contemporain à l'époque où il était sorti dans une édition contemporaine (redécouvert et réédité) ! Le lyrisme à outrance sent l'aube du romantisme, certains scrupules excessifs de pudeur, même pour un auteur qui serait bien renseigné... toutefois, je crains d'être tout aussi influencée par l'édition scolaire dans laquelle j'ai relu ce roman... On ne saurait mieux... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2013

"Les Garçons et Guillaume, à table !" de Guillaume Gallienne (2013)

Le narrateur de ce film se trouve être Guillaume Gallienne, revendiquant assez courageusement, en cette ère de l'autofiction, son côté autobiographique. Elevé dans une fratrie de trois garçons, il trouve un moyen de se démarquer de ses frères en cultivant une complicité féminine avec sa mère, faite d'imitation, de gestuelle efféminée et d'une orientation sexuelle longtemps nébuleuse... A l'âge adulte, ses yeux se dessillent, il décide de publier son histoire... Guillaume Gallienne signe là une comédie très réussie, à laquelle il... [Lire la suite]
18 décembre 2013

_L'Irrégulière - Mon itinéraire Chanel_, d'Edmonde Charles-Roux (1974)

Il s'agit d'une biographie historiquement très détaillée, très intéressante et qui campe de manière saisissante plus de soixante années de vies et d'événements. La période des années folles et de la 1ère guerre mondiale, qui m'intéresse particulièrement, m'a comblée. Il ne me reste que l'ennui de continuer à ressentir plus qu'une grande réticence à l'égard de Gabrielle Chanel, cette fois bien plus fondée par des certitudes biographiques que par des impressions glanées d'après le quasi-mythe. Car la façon dont cette femme talentueuse... [Lire la suite]
23 novembre 2013

"Gravity" d'Alfonso Cuaròn (2013)

Trois cosmonautes sont en sortie dans l'espace... Matt Kowalski (George Clooney) pirouette en taquinant la Terre et en lui ressassant des anecdotes, joue les mouches du coche autour de Ryan Stone (Sandra Bullock) qui est docteur en radiologie et spécialiste (si j'ai bien compris) des scanners, qui s'efforce de réparer un télescope ; elle a suivi superficiellement des notions de pilotage pour être une cosmonaute d'appoint. Personne ne se doutait à quel point cela lui serait nécessaire... Soudain, des débris d'un satellite en orbite... [Lire la suite]

09 novembre 2013

"Adieu la vie, adieu l'amour" de Michel Brunet et Dominique Hennequin

Ce documentaire poignant dont la diffusion confidentielle est, comme celle de beaucoup d'autres, mon scandale, traite des fusillés pour l'exemple et condamnés à mort de la guerre 14-18. A titre personnel, ce documentaire me conforte ; j'ai toujours trouvé bizarre cette horrible émotion qui me saisit chaque fois qu'il est question de cette guerre : tous les membres de ma famille en sont sortis vivants (y compris celui qui s'est risqué sur le tristement célèbre Chemin des Dames), aucun ne s'est, à ma connaissance, mutiné, même si nous... [Lire la suite]
26 octobre 2013

"Malavita" de Luc Besson (2013)

D'après le roman de Tonino Benacquista, que j'ai beaucoup aimé, Luc Besson tire un film amusant et enlevé sur les aventures de la famille Manzoni, mafieux repentis cachés dans un petit village de Normandie. Il ne lui apporte, ni ne lui retire rien... non, je me trompe : il atténue ce qui, selon moi (cf. mon billet sur le roman) était une lourdeur, c'est-à-dire le récit tapuscrit des exploits passés de Manzoni. La distribution des rôles est bonne, avec une mention spéciale à Michelle Pfeiffer (Livia Manzoni) et la jolie blonde qui... [Lire la suite]
09 octobre 2013

_Gros et heureux de l'être_, de Raoul Mille (1978)

Raoul Mille, écrivain niçois lauréat du Prix Interallié, ne savait pas, au moment où il l'écrivait que sa date de décès lui donnerait raison : l'obèse morbide ne décède pas forcément, sous nos latitudes, plus prématurément que quiconque. De manière autobiographique, mais pas systématiquement sur ce fil directeur, l'auteur examine ce qui fait qu'on peut devenir gros et les pressions immédiates qui s'abattent sur le gros dès l'enfance : sociales, morales, médicales. Il est immédiatement stigmatisé : paresseux, intempérant, probablement... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 18:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
06 octobre 2013

_Les Oreilles rouges_ de Reiser (1980)

Trouvé dans le hall de la bibliothèque municipale qui faisait une opération de déclassage. Je l'ai déjà lu, je viens de le relire et je lui redonnerai sa liberté après l'avoir enregistré en BookCrossing. Un album assez insoutenable sur la bêtise, l'incapacité à exprimer ses envies, ses frustrations, sa désapprobation, les cons, la maltraitance enfantine qu'on devine à l'origine de la bêtise insensible du futur adulte. Il s'en distribue, des gifles ! A ne pas mettre entre toutes les mains.
Posté par DonaSwann à 19:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,