15 juillet 2013

_Comme Neige au soleil_, de William BOYD (1983)

Félix et Gabriel Cobb sont frères et fusionnels, aussi, quand le second épouse la belle Charis à laquelle le lie une grande complicité, le jeune Félix se montre hostile et jaloux envers sa belle-soeur... En Afrique, un colon, Smith, vient faire venir à grands frais une décortiqueuse avec laquelle il espère augmenter sa production... La première guerre mondiale éclate, et avec elle, les rêves et les principes des uns et des autres... Ces récits croisés, alternant Europe et Afrique, sont déconcertants, car ils valsent entre... [Lire la suite]

11 juillet 2013

_Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses (ou comment j'ai cru devenir libraire)_ de Leslie PLÉE (2009)

Une petite BD autobiographique prise un peu à l'improviste sur le présentoir de ma bibliothèque et qui m'a beaucoup plu. Leslie Plée a obtenu comme premier emploi la fonction de vendeuse dans une grande "grande surface de produits culturels", d'abord dans les entrepôts, puis en contact avec le public. Elle va découvrir (et je découvre avec elle) le décalage entre les exigences intellectuelles des études et la "simple" pression organique de la vie professionnelle, où il est interdit de tirer le client vers le haut, mais où il vaut... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 07:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
03 juillet 2013

_Mange, prie, aime_, d'Elizabeth GILBERT

Une trentenaire est en train de "prendre les douze kilos les plus heureux de [sa] vie" à Rome. C'est le début du voyage initiatique d'une femme blessée et pleine d'humour à la fois. Nous retournons dans son passé : écrivain, divorcée parce qu'elle comprend qu'elle n'est pas prête à être mère et qu'elle étouffe dans son mariage, laminée par une liaison passionnelle avec un homme qui lui souffle le froid et le chaud, elle a été en proie à une dépression importante. Mais il reste plusieurs lueurs en elle : sa foi, son amour de la... [Lire la suite]
18 juin 2013

_Un Homme heureux_ d'Arto PAASILINNA (1976)

C'est à une histoire simple mais efficace, non dépourvue d'humour, que nous convie Paasilinna. Dans le canton de Kuusmäki, en Finlande, l'ingénieur Akseli Jaatinen dirige le chantier d'un pont ; il n'est pas originaire du canton, grave défaut pour un habitant de Kuusmäki. Par de menues excentricités (rouler à vélo, avoir une façon d'organiser le travail qui n'est pas conforme à ce que les notables connaissent), il indispose les personnes qui comptent. Très vite, ces dernières viennent se mettre en travers de sa route, le calomnient... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 17:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 juin 2013

"Gatsby le Magnifique", de Baz LUHRMANN (2013)

J'ai lu à l'époque de ma Khâgne le roman de Francis Scott Fitzgerald en langue originale, ce qui ne m'a pas vraiment aidée à l'époque à comprendre les enjeux du récit... J'avais retenu l'histoire d'une frustration et de l'incapacité à obtenir la revanche flamboyante attendue. En réalité, c'est plus compliqué que cela. Jay Gatsby est un imposteur, devenu gentleman au contact d'un gentleman, par imitation, un caméléonisme dont il garde un tic langagier. Il était tombé amoureux d'une jeune fille, Daisy, qui a fini par épouser un autre,... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 juin 2013

_Mes hommes de lettres_, de Catherine Meurisse (2008)

La bande-dessinée offre un panorama de la littérature du Moyen-Age jusqu'aux années 60 environ, souvent amusante, poussant le cliché dans l'ornière, au point qu'il perd parfois ainsi de sa charge comique ; j'ai eu du mal à la lire jusqu'au bout. C'est dommage. Présenter le XVIIIème siècle comme le siècle de la raison par opposition à la sensibilité, c'est passer injustement sous silence l'article de l'Encyclopédie où cette sensibilité du philosophe des Lumières est revendiquée... J'ai eu quelques petits agacements dans ce genre.

07 juin 2013

_Bilbo le Hobbit_, de J. R. R. Tolkien (1937)

Voilà bien longtemps que je n'ai pas fait de note de lecture ! Le printemps est toujours pour moi une période d'intense activité professionnelle, sans compter des problèmes divers... et le fait que je me sois enlisée dans ce roman dont j'attendais pourtant beaucoup. Il faut dire qu'après avoir été enchantée par le film qui en a été tiré et que j'ai vu en janvier, j'attendais une fresque d'envergure, du pittoresque, quelque chose qui, du point de vue stylistique, rappelle les envolées d'images que j'avais vues. En réalité, dans cette... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 21:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 juin 2013

"Sept contre Thèbes" d'Eschyle

Adaptation, texte français, mise en scène d'Olivier PY. Un podium, comme pour un défilé de mode, et au bout, une télévision. Enfermé dans Thèbes, Etéocle (Frédéric Giroutru), le "bon fils" d'Oedipe attend la riposte de Polynice, le traître à sa patrice, il sillonne ce chemin étroit comme la courte piste de leurs incertitudes. Le Coryphée (Mireille Herbstmeyer) dit, crie sa peur de mourir, tandis qu'Etéocle tente de le faire taire ; les images alarmantes et aggravantes de la télévision disent assez quels terribles champions (Tydée,... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 mai 2013

_Une Journée d'Ivan Dénissovitch_, d'Alexandre Sojenitsyne (1962-1973)

Voici un livre, sorte de récit fictif tirant sur le documentaire, qui fut publié en U.R.S.S. sous Khrouchtchev, au prix de quelques petites tournures modifiées. Il relate une journée, qui semble une semaine, de souffrance du lever dans un camp de travail dans le Nord-Kazakhstan, jusqu'au coucher. La pénurie ignoble de nourriture est l'obsession de chaque prisonnier, juste avant le froid qui démembre et tue. On est dans l'anecdote minimaliste, mais, régulièrement, le narrateur prend du recul et insère la séquence dans un tout dont on... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 mai 2013

_Lumières de France_, tome 1 : "La Comtesse Eponyme", de Joann Sfar (2011)

Présentation de l'éditeur : (...) Un certain Comte, fervent lecteur des nouveaux philosophes, mais tirant ses revenus du négoce des esclaves, prend conscience du paradoxe de son quotidien, ce qui lui fait dire : « Je voudrais pouvoir dormir sereinement avec la certitude que notre compagnie pratique un esclavage à visage humain. » Plongé dans ses réflexions, le comte délaisse peu à peu sa femme, la comtesse Éponyme, qui, elle aussi, pense beaucoup... (...) Il y a un dosage maladroit entre les fantasmes de madame la... [Lire la suite]