27 octobre 2007

_Supermurgeman_, tome 1 : "La Loi de la jungle" de Mathieu SAPIN (2005)

Une BD qui part un peu dans tous les sens, se veut satirique et à trop faire de ronds de griffe, elle n'égratigne rien. Une sorte de héros, mélange de Pascal Brutal (le dessin fait beaucoup penser à Riad Sattouf) et de Tarzan, promène sa naïveté de page en page, vomit sa bière sur les méchants, pourchasse une bouse géante... Un petit passage drôle : des candidates de télé-réalité qui lui sautent dessus avec concupiscence, tandis qu'il se réjouit de sympathiser avec elles. Je suis loin d'être emballée, et en même... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 22:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 octobre 2007

_Le Chat du Rabbin_, tome 1 : "La Bar Mitsva", de Joann Sfar (2002)

Le chat du rabbin aime tendrement la fille du rabbin. Un jour, il se met à parler. Ce "pouvoir" remet complètement en question son droit à la fréquenter et à entrer librement dans sa chambre. Aussi décide-t-il de faire sa bar-mitsva, afin de rassurer son maître... Or lui enseigner la Bible et les dogmes judaïques ne va pas de soi, d'ailleurs le chat n'adhère pas au "mécanisme" de la foi mais bien à la dialectique. Une bande dessinée très dense. Que doit-on dire ? Que doit-on  taire ? Est-il possible de... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
26 octobre 2007

"L'Envoyé extraordinaire", de William Golding (1971)

Nouvelle tirée du recueil : Le Roi Scorpion.Extrait de la 4ème de couverture : Quand un empereur romain décadent et un inventeur de génie se rencontrent, qu'est-ce qu'ils se racontent ? Des histoires de canons, de machines de guerre, de bateaux à vapeur ? Non, la seule chose qui intéresse l'Empereur, c'est l'invention de la cocotte-minute pour pouvoir enfin manger de la viande cuite comme il l'aime... La 4ème de couverture était alléchante, mais je suis un peu perplexe, et presque déçue. D'abord, je n'ai guère compris... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 octobre 2007

_L'Occupation_, d'Annie ERNAUX (2002)

Quelques mois après une rupture, l'auteur apprend que son ex va vivre avec une autre femme. Il refuse de lui donner de plus amples détails. Et soudain, cette rupture qui était voulue n'existe plus, elle se sent trahie, investie de la mission légitime d'en savoir plus sur cette inconnue qui avait le droit d'entamer une vie commune avec son ex, en tout anonymat. Une lecture brève, sans surprise, sur les affres d'une femme qui ne parvient pas à supporter l'idée qu'elle est du passé pour son ex. C'est ce mystère autour d'elle qui avive... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 19:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 octobre 2007

_Le Maître et Marguerite_, de Mikhaïl Boulgakov (1928-1940)

Satan et ses séides tombent dans Moscou des années 30. S'ensuivent de fabuleuses aventures et même une histoire d'amour...Un roman fabuleux, qui me donne envie de voir le vieux film de ciné-club, "Faust", que je thésaurisais depuis des mois pour rien. Le foisonnement de ce roman, la diversité des lieux et des tons est pour beaucoup dans le plaisir de la lecture, même si je me perdais parfois dans les prénoms et patronymes miroirs ; la réécriture de la Passion du Christ était assez fascinante. J'ai beaucoup moins... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 octobre 2007

_Lettres d'Afrique_, d'Arthur Rimbaud & Hugo Pratt (2005)

Je suis un peu déçue. D'abord, je devine que les lettres de Rimbaud ne sont pas au complet : la sélection qu'on trouve n'est guère là que pour accompagner les illustrations d'Hugo Pratt (aquarelle ou gouache aérienne), et non pas le contraire. Ensuite, l'"homme aux semelles de vent" se cache hermétiquement derrière le "sieur Rimbaud se disant négociant". La plupart des lettres ne reflètent pas, à ce qu'il paraît, l'amour de Rimbaud pour le Harar ni l'Afrique : il s'y montre geignard, insatisfait, prosaïque,... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 octobre 2007

_Maurice_, d'E.M. Forster (1971-posthume)

Angleterre, années 1920. Maurice Hall part faire ses études à Cambridge, hanté par des rêves et des impulsions qu'il ne s'explique pas. Il y rencontre Clive Durham auquel le lie une amitié faite de discussions littéraires ou théologiques et parfois de tête-à-tête où il paraît naturel d'exprimer son affection en se caressant les cheveux. Jusqu'au jour où Clive déclare à Maurice son amour pour lui. C'est un livre avec lequel j'ai rendez-vous depuis presque vingt ans, que je me décide à honorer. J'avais eu une... [Lire la suite]
17 octobre 2007

_Lettre à D._, de Franz Gorz

Je n'attendais pas beaucoup de ce livre, dont j'avais entendu de mauvaises critiques. En réalité, il m'a surprise : ni pathos insupportable (malgré l'avertissement du dénouement), ni égocentrisme de l'intellectuel, ni élucubrations philosophiques trop fines pour de gros nez... Le sujet du livre, c'est bien D. (Dorine, pourtant nommée dans le récit) ; quand André Gorz fait mine de s'éloigner de son sujet, en parlant de ses travaux, de l'évolution de sa carrière, d'un livre, c'est toujours parce que cela part de sa... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 octobre 2007

_Malcolm X_ de Mohamed Rouabhi (2000)

J'ai failli refermer cette pièce de théâtre, bien courte, au bout de deux pages (mes bien chers frères, mes bien chères soeurs...), puis, le faible volume m'encourageant, j'ai persisté et j'ai appris beaucoup de choses en fait, sur Malcolm X dont je n'avais retenu que les thèses extrémistes de séparatisme, retransmises par Romain Gary dans Chien blanc. Elles ne pouvaient que m'apparaître irréfléchies, ainsi présentées. J'ai encore appris sur les États-Unis. J'ai été très frappée de la démonstration que la fin de la ségrégation... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 octobre 2007

_Pot-Bouille_, d'Emile ZOLA (1882)

C'est à un beau jeu de massacre que Zola nous convie : la bourgeoisie d'un bel immeuble couvert de dorures et de blancheur... dont le plâtre s'écaille, en avertissement dès les premières pages. Et cet écaillement est vite dénoncé, par la voix de Zola, toujours ostensiblement didactique, et par celle des bonnes, dont les manquements sont stigmatisés par les maîtres et leur singe, le concierge : dans la cour, double inversé du bel escalier doré et olympien, les secrets honteux des uns et des autres sont jetés en même temps que les... [Lire la suite]