19 décembre 2019

"Gloria Mundi" de Robert Guédiguian (2019)

Daniel (Gérard Meylan) reçoit une photo qu'il a failli ne jamais recevoir : celle de sa petite-fille Gloria. Il est incarcéré depuis sa prime jeunesse, n'a jamais connu sa fille (Anaïs Demoustier), et la mère de sa fille (Ariane Ascaride), femme de ménage dans un hôtel (on sait la charge sociale cachée derrière cet emploi), vit avec (Jean-Pierre Darroussin), chauffeur de bus à la RTM, qui avait lui-même une fille (Lola Naymark). C'est ce dernier qui a proposé à sa compagne de le prévenir. Alors tout naturellement il vient les voir à... [Lire la suite]

12 août 2019

"Noureev (Le Corbeau blanc)" de Ralph Fiennes (2019)

Rudolph Noureev (Oleg Ivenko, parfait) est un "corbeau blanc", un jeune homme au tempérament explosif, qui travaille inlassablement pour atteindre la perfection et ne pas se contenter de la fameuse "énergie" russe. Il est souvent filmé dans le costume du "Spectre de la Rose", ce qui permet d'insister sur le fait qu'il est, dans l'histoire de la danse, l'héritier du phénomène Nijinsky. En même temps qu'on le voit arriver à Paris avec les ballets du Kirov, le film fait un montage avec son parcours et des images en noir et blanc censées... [Lire la suite]
02 octobre 2011

"The Island", de Michael BAY (2004)

L'HISTOIRE Dans un monde futuriste, des humains ont échappé à une contamination grâce à une immense quarantaine dont on ne sort que par le truchement d'une loterie, qui emmène les gagnants sur une île où ils vivront enfin en contact avec une nature pure et amicale (c'est là qu'il y aurait des questions à se poser, avec un minimum d'esprit critique, non?). Des questions, Lincoln Six-Echo (Ewan MacGregor), s'en pose justement à la grande surprise de son médecin. Il supporte de moins en moins d'être contrôlé physiquement à tout bout... [Lire la suite]
30 août 2010

_La Fortune des Rougon_, d'Emile ZOLA (1871)

A Plassans, petite ville du sud de la France, une insurrection se prépare contre le coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte le Deux-Décembre 1851.Nous apprenons, par un savant jeu d'analepses, ce que cette insurrection et ce coup d'Etat vont représenter dans une famille particulière, que Zola a baptisée les Rougon-Macquart.Adélaïde Fouque, une héritière, a épousé en 1786 un jardinier, Rougon, qui meurt après lui avoir laissé un fils, Pierre, puis elle prendra un amant peu recommandable auquel la lient une liaison ardente et deux... [Lire la suite]