28 octobre 2016

_Moi, Claude_ de Robert GRAVES (1939)

Je pensais qu'il s'agissait d'une lecture nouvelle... en réalité, dès les premières pages, j'ai reconnu que j'avais lu il y a très, très longtemps cette fausse autobiographie. Claude raconte, parfois à la manière de Suétone, l'histoire de sa famille avant sa naissance puis arrive à son propre cas, s'effaçant devant pratiquement tous les membres de sa famille, puisqu'il fut d'ailleurs, effectivement, un personnage de second plan. Auguste, assisté de sa femme Livie, assoit un règne autoritaire, dans une République qui ne l'est plus... [Lire la suite]

17 octobre 2016

_La Caverne des idées_ de José Carlos SOMOZA (2000)

Je ne saurais trop remercier Passeur-X d'avoir lu ma liste-de-souhaits et de m'avoir envoyé ce roman extraordinaire, que les bookcrosseurs m'ont tant vanté !  Dans l'Athènes de Platon, dont l'Académie fleurit, un des disciples est assassiné. Diagoras, son mentor, fait appel aux talents du Déchiffreur d'Enigmes, Héraklès, pour comprendre comment ce jeune homme a pu s'éloigner et se faire déchiqueter par les loups. Héraklès voit immédiatement que les loups ne sont pas la cause du décès. Un autre jeune Académicien décède,... [Lire la suite]
22 juillet 2016

_Le Masque de Troie_ de David Gibbins (2011)

Depuis Umberto Eco, les universitaires n'ont plus eu peur d'investir la fiction littéraire, y compris dans desdits sous-genres comme le roman policier. Mais entre Le Nom de la Rose et certains polars antiques ou médiévaux qui font florès depuis, il y a tout un monde d'érudition, de talent littéraire et de canular ironique qui est trop personnel à Eco pour se retrouver ailleurs. Certains tirent très bien leur épingle du jeu (je pense à Steven Saylor), mais si j'en crois mon ennui profond, qui a duré des mois, Le Masque de Troie n'était... [Lire la suite]
22 février 2015

"Le Bonheur dépend de l'âme seule", de M. Tullius Cicero (45 avant J.-C.)

J'ai, vis-à-vis de cette collection Folio 2€, une attitude mitigée. Je lui concède qu'elle offre des livres à la fois jolis, légers et qui n'éveillent aucune frayeur préalable chez celui qui manque de temps, d'envie... Il sent bien que ce livre ne sera pas chronophage et que, s'il éveille l'ennui, celui-ci sera de courte durée et qu'il pourra donc au besoin le lire comme on s'en débarrasse, sans devoir capituler en bonne et due forme, c'est-à-dire, en abandonnant le livre ! Mais ils ne sont que les extraits d'oeuvres plus... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
21 décembre 2014

_Lysistrata_ d'Aristophane (411 avant J.-C.)

Les Athéniennes en ont assez : les hommes sont toujours partis, depuis le début de cette maudite guerre du Péloponnèse, si bien que, si l'on n'est pas veuve, on ne jouit guère de cette chance pour autant, et on tremble aussi pour ses fils. Mais dans une cité qui n'envisage la démocratie que pour les hommes, il est impossible de faire entendre son point de vue. Aussi les femmes ont-elles une idée : elles vont commencer une grève du sexe puis s'emparer du trésor de guerre dans le sanctuaire d'Athéna, l'argent étant le nerf de la... [Lire la suite]
26 novembre 2014

_Ceci n'est pas un fantôme_ de Pierre Katuszewski (2011)

Essai sur les fantômes antiques et plus récents, chez Shakespeare (évidemment) mais aussi Didier-Georges Gabily, Edward Bond, Koltès... Voilà une lecture que je traîne depuis presque deux ans, devant laquelle je fais passer tout ce que je peux, depuis que j'ai fini le chapitre qui me l'avait fait acheter, celui sur les fantômes antiques, dont j'attendais une immédiate utilité. Ce n'est pas que le reste soit sans intérêt, mais après avoir fini au prix d'une endurance et d'une constance qui force ma propre admiration, je trouve que... [Lire la suite]

21 septembre 2014

_Pompéi_, de Robert HARRIS (2005)

Attilius, l'acquarius (ingénieur des eaux) de la région de Naples, engagé après la mystérieuse disparition de son prédécesseur, quinze jours auparavant, a bien du souci. Les eaux des particuliers semblent contaminées par le soufre. Il doit demander l'autorisation à l'amiral Pline (l'Ancien) de fermer les vannes et de chercher à réparer un dégât situé probablement du côté de Pompéi. Il a, en outre, le sentiment qu'un riche parvenu cherche à l'éliminer. Il en aura bientôt la certitude... Mais sa fille Corelia se révèlera d'une aide... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 16:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
27 août 2014

"Hercule" de Brett Ratner (2014)

Hercule (Dwayne Johnson) est un héros surhomme, clame le rhapsode d'une bande de mercenaires en parlant de son chef, il amené des travaux, des quêtes extraordinaires et il faut le craindre et l'honorer. Voilà qu'une nouvelle quête l'attend, sanglante à souhait. Il s'agit de replacer sur son trône le roi de Thrace. Bande-annonce. Au-delà de l'histoire, rendue bourrine à l'extrême par l'impératif des produits dérivés (scènes de guerres avec des adversaires déshumanisés, interchangeableds, massacrés comme des moustiques par les... [Lire la suite]
13 juillet 2014

MURENA, chapitre V : "La Déesse noire", de DUFAUX et DELABY (2006)

Voilà l'affranchie Acté sans aucune protection (en réalité, richissime et pourvue de nombreux esclaves) et Lucius Murena, n'y pouvant tenir, lui offre son amour et son toit. Ils seront heureux ensemble jusqu'à ce que Poppée (on se demande ce que ça pouvait bien lui faire !) révèle à Néron qu'il a pu être supplanté par un simple mortel (eh oui) dans le coeur de quelqu'un qui a connu l'étreinte d'un dieu (sic), vous voyez venir la suite ? Néron enverra Acté épouser Agricola, ce qui n'est pas conforme à la réalité historique, mais... [Lire la suite]
18 février 2014

_Pensées pour moi-même_ de Marc-Aurèle (IIème siècle après J.-C.)

Vers la fin de sa vie, au cours d'une campagne militaire, Marc-Aurèle écrit ses Pensées pour moi-même. Quant on lit cet ouvrage, on n'imagine pas que ces conseils puissent cibler l'humanité entière. L'ouvrage est pourtant susceptible d'être tout à fait édifiant pour tous, mais les situations décrites désignent précisément l'homme qu'il est : devant faire passer la collectivité avant son intérêt et ses envies propres, homme de pouvoir responsable, homme assailli de fâcheux, de menaces, du plus bas peuple au plus haut. Son approche est... [Lire la suite]