11 mars 2021

Non odiare, de Mauro Mancini (2020)

Vu dans le cadre d'Univerciné Italien sur Festival Scope, car 2019 est la date prévue pour sa sortie en France... Eh oui, on en est là ! Mais je suis évidemment trop contente de pouvoir "retourner au cinéma". Comme je n'aurai pas le temps de peaufiner les compte-rendus chaque jour (en plus, je suis malade et surmenée à la fois), je collerai le synopsis du site, mais m'efforcerai de faire une critique personnelle, à améliorer dans la semaine. ------------------------------------------------------------------------------ Synopsis: ... [Lire la suite]

09 mars 2021

La Dea Fortuna, de Ferzan Özpetek (2019)

Vu dans le cadre d'Univerciné Italien sur Festival Scope, car 2021 est la date prévue pour sa sortie en France... Eh oui, on en est là ! Mais je suis évidemment trop contente de pouvoir "retourner au cinéma". Comme je n'aurai pas le temps de peaufiner les compte-rendus chaque jour (en plus, je suis malade et surmenée à la fois), je collerai le synopsis du site, mais m'efforcerai de faire une critique personnelle, à améliorer dans la semaine. ------------------------------------------------------------------------------ Synopsis de... [Lire la suite]
09 mars 2021

I Predatori, de Pietro Castellitto (2020)

Vu dans le cadre d'Univerciné Italien sur Festival Scope, car 2021 est la date prévue pour sa sortie en France... Eh oui, on en est là ! Mais je suis évidemment trop contente de pouvoir "retourner au cinéma". Comme je n'aurai pas le temps de peaufiner les compte-rendus chaque jour (en plus, je suis malade et surmenée à la fois), je collerai le synopsis du site, mais m'efforcerai de faire une critique personnelle, à améliorer dans la semaine. ------------------------------------------------------------------------------ Synopsis de... [Lire la suite]
15 janvier 2021

L'Amie prodigieuse, tome 4 : "L'Enfant perdue" (2017)

Chose incroyable, le dernier tome n'est pas qu'une resucée des mêmes problématiques, il est véritablement une réponse et une résolution des flux et reflux de l'amitié entre les deux femmes et répond, dans un premier temps à la question de savoir s'il s'agissait bien d'une amitié. Dans le tome précédent, on avait atteint un paroxysme dans le doute, avec les intersubjectivités de la narratrice et de ses partenaires, d'autres personnages, aussi. Deuxième réponse : Lila est-elle bien l'"amica geniale" dont Lenù admirait et redoutait le... [Lire la suite]
12 janvier 2021

L'Amie prodigieuse, tome 3 : "Celle qui fuit et celle qui reste" (2013)

A ma grande surprise, j'ai encore une fois dévoré ce tome, qui m'a peut-être beaucoup plus parlé que les deux premiers. Le, les pièges dans lesquels s'enferrent les deux femmes, spécialement Lenù, la narratrice sont terribles et il semble, tout d'abord, que seule Lila ait la force, sur les moyen et long termes, de s'en libérer. Je me suis plusieurs fois demandé si la thèse de l'existence de la "génialité", la Schwärmerei, n'était pas l'invraisemblance particulière de ce roman. Comment Lila, qui professe ne plus lire ni écrire depuis... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
17 octobre 2020

_L'Amie prodigieuse_, tome 2 : "Le nouveau nom" (2012)

L'amie prodigieuse, tome 1 : "Enfance, adolescence". L'amie prodigieuse, tome 3 : "Celle qui fuit et celle qui reste". Je n'ai pas pu attendre bien longtemps avant de me lancer dans le tome 2, au détriment des Furtifs, dans lesquels je patauge toujours... Je voyais bien que la fin du tome 1 était atroce, mais je ne me doutais pas que le riche mariage de Lila allait se révéler aussi immédiatement sordide. J'avais donné, à l'instar d'un critique de cinéma, au Nombril du monde, d'Ariel Zeitoun, la palme de la nuit de noces la plus... [Lire la suite]

13 octobre 2020

_L'Amie prodigieuse_, tome 1 : "Enfance, adolescence" (2011)

Voilà un livre qui est resté longtemps sans me tenter, malgré son succès évident. Puis j'ai été accrochée, bien malgré moi, par quelques images vues du téléfilm en VO passé cet été, au point d'en développer une addiction. Ne pouvant attendre de l'acheter dans la langue originale en Italie, je l'ai emprunté à la bibliothèque. Dès les premières pages, l'absence criante du rendu de la langue napolitaine par rapport à l'italien m'a désespérée. Le rendez-vous avec la version originale n'est donc que partie remise pour moi. Lenù (Elena)... [Lire la suite]
07 octobre 2020

"Michel-Ange (Il Peccato)" de Andreï Kontchalovski (2020)

Au XVIème siècle, poursuivi les vers et à la poursuite de l'ombre de Dante Alighieri, Michelangelo Buonarotti se trouve à la croisée de problèmes politiques et économiques qui influencent les délais et les sujets de ses oeuvres, rendent sa vie sacrificielle et folle. Certes, il y a de sa faute quand il espère assez légitimement enrichir sa famille sur les avances de ses mécènes, or son perfectionnisme retarde ses travaux et, la politique s'en mêlant, on peut le dire dans un noirâtre pétrin. Sans compter que les familles Della Rovere... [Lire la suite]
24 octobre 2019

_Fiabe e leggende della Carnia_ de Raffaella Cargnelutti (2012)

La Carnia est une sous-région frioulane composée d'environ 27 communes. Elle n'a jamais été bien riche malgré le fait qu'elle ait été traversée par d'innombrables commerçants depuis la plus haute Antiquité, mais culturellement, linguistiquement, elle est marquée par tous ces passages. Par ailleurs, les contes témoignent de leur voisinage étroit avec l'Autriche (plus peut-être que par celui de la Slovénie). En effet, les sorcières de ces trois pays organisaient visiblement un rassemblement intemporel, issu de ce temps difficile à... [Lire la suite]
03 mars 2019

_La Tresse_ de Laetitia Colombani (2017)

Le roman suit les aventures, narrées à la troisième personne, de Smita, une "intouchable" indienne et sa fille Lalita, qui doit avoir un autre destin, de Giulia, une Sicilienne découvrant les responsabilités d'une petite entreprise autant que l'amour, et de Sarah, une brillante avocate canadienne qui garde tout ce qui pourrait la desservir, dans la concurrence qui règne à son cabinet, complètement secret. On se dit que ces entrelacs d'histoires suffisent à expliquer le titre ?... Attendez la fin, vous serez quand même épatés par... [Lire la suite]