03 mars 2019

_La Tresse_ de Laetitia Colombani (2017)

Le roman suit les aventures, narrées à la troisième personne, de Smita, une "intouchable" indienne et sa fille Lalita, qui doit avoir un autre destin, de Giulia, une Sicilienne découvrant les responsabilités d'une petite entreprise autant que l'amour, et de Sarah, une brillante avocate canadienne qui garde tout ce qui pourrait la desservir, dans la concurrence qui règne à son cabinet, complètement secret. On se dit que ces entrelas d'histoires suffisent à expliquer le titre ?... Attendez la fin, vous serez quand même épatés par... [Lire la suite]

29 janvier 2019

_La Mort à Venise et autres nouvelles_ de Thomas Mann (1913)

Le volume contient trois nouvelles sur la mort, les mourants. "Mort à Venise" (Der Tod in Venedig) - 1911 J'attendais avec impatience d'avoir l'occasion de lire ce livre... Je tenais à l'avoir lu avant de voir la célèbre version filmée de Luchino Visconti. Les résumés de ce dernier étant des formules réductrices comme "on voit Dirk Bogarde courir après un gamin dans tout Venise", ne faisaient guère envie, et notamment me laissaient envisager que je ne n'aurais plus envie du livre après avoir vu le film... Aschenbach est un homme... [Lire la suite]
25 janvier 2019

"Troppa Grazia" de Gianni Zanisi (2018)

Lucia est une géomètre aux abois, ça se sait et elle se retrouve abonnée aux plans foireux impossibles à refuser, pour des questions de survie. Sa relation avec son dernier compagnon bat de l'aile et Rosa, sa championne d'escrime de fille, ne vit pas forcément des moments très faciles. Mais un beau jour, alors que Lucia a accepté d'arpenter un champ de blé magnifique voué à devenir un centre commercial, la Madone lui apparaît et lui demande de faire construire une église à la place... Lucia et son entourage, bientôt au courant, est... [Lire la suite]
12 décembre 2018

"Heureux comme Lazzaro" de Alice Rohrwacher (2018)

Le film se passe dans une contrée d'Italie qu'on imagine bien du Sud, la Sicile, pourquoi pas ? Le marchesino ne s'appelle-t-il pas Tancredi et ne fera-t-il pas un mariage analogue à celui du neveu du Guépard, de Visconti ? Plus vraisemblablement encore en Sardaigne où le servage a été aboli plus tardivement que dans le reste de l'Italie, à la fin du XVIIIème siècle. L'action du film se passe à une époque que je situerais entre les années 50 et 60, sans réellement pouvoir l'argumenter, dans un village, l'Inviolata, qui vit hors du... [Lire la suite]
08 septembre 2018

"L'Âge d'or des ciné-clubs" d'Emanuela Piovano (2018)

Sid retourne dans le village des Pouilles où sa mère, réalisatrice et gestionnaire d'un cinéma, Arabella, vient de décéder. Lui n'a pas de bons souvenirs de son enfance, de ce groupes d'amis-amants duquel sa mère était la reine, le bourreau et la victime. La légèreté avec laquelle elle se moque de tout et gère par dessus la jambe lui arrive en plein visage avec des discussions avec son fantôme. Elle laisse une quantité de soucis financiers et de problèmes immobiliers dont il n'a absolument pas l'intention de s'occuper, au grand dam... [Lire la suite]
28 août 2018

"Une famille italienne" de Gabriele Muccino (2018)

Titre italien : A casa tutti bene. Le titre français ne parle pas et, uyne fois que le film a parlé, je le trouve condescendant autant qu'inexact. Rien de typiquement italien dans ces enfants, neveux et petits-enfants convoqués par un couple âgé qui fête ses noces d'or à une fête de famille sur l'île (d'Ischia ?). La tempête qui les y bloque finit par faire affleurer tous les écueils perçus lors des premiers plans sur les personnages : le mari infidèle, l'ex-femme qu'on vite à l'égale de l'épouse en titre (ombrageuse, en plus), le... [Lire la suite]

26 décembre 2017

_Sentiments subversifs / Sentimenti sovversivi_ de Roberto Ferrucci (2010)

Voici un récit avec lequel j'avais rendez-vous depuis longtemps. Je l'avais acheté lors d'une soirée cinéma-conférence au Cinéma Les Lumières à Vitrolles. Draquila nous avait été projeté. A la fin du film, nous avons pu parler avec Roberto Ferrucci, journaliste (je ne sais plus si c'est au Gazzettino ou au Corriere Veneto) vénitien. Il nous a assuré, à nous Français qui aimions parfois comparer les vulgarités et sottises d'un Sarkozy à celles de Berlusconi, qu'il n'y avait pas de comparaisons et que, si c'était possible, il ferait... [Lire la suite]
25 novembre 2017

_La Femme aux fleurs de papier_, de Donato CARRISI (2012)

Au cours de la Première Guerre Mondiale, Joseph Roumann, médecin, est appelé par son commandant pour essayer de faire parler un prisonnier italien : si l'on connaît son nom et son grade, on pourra peut-être l'échanger ou empêcher un assaut. Une chose est certaine, l'homme, qui promet de ne dire son nom qu'à la fin de tous ses récits, est conteur. Il va nous emmener, en même temps que Roumann, à la rencontre de Guzmann, un homme dont l'histoire familiale dit l'inaccomplissement forcé de l'amour conjugal, d'un homme mystérieux qui a... [Lire la suite]
12 mai 2017

"Fiore" de Claudio Giovannesi (2016)

Daphne (Daphne Scoccia) a un père, Ascanio (Valerio Mastandrea, méconnaissable mais fascinant, vu pour la première fois dans Fai bei sogni) sorti de prison depuis peu qui vit son chômage chez une immigrée roumaine (Laura Vasiliu) pourvue d'un fils, Lele. Aucune mention, jamais, de sa mère. Elle s'est échappée d'un foyer et vit de vols (avec violence) de téléphones portables, squatte chez sa complice. Elle est un jour attrapée et atterrit en prison pour mineurs pour une année. Là, il y a une aile pour les garçons, une pour les filles.... [Lire la suite]
05 mars 2017

"Fais de beaux rêves" de Marco Bellocchio (2016) - Fai bei sogni

Massimo (Valerio Mastandrea), journaliste doué, fait des crises d'angoisse depuis qu'il est revenu d'un reportage de guerre à Sarajevo. Quand il était petit, sa mère (Barbara Ronchi) est morte brutalement. Une série d'invraisemblances, le fait qu'on refuse de lui laisser voir le corps, avaient entretenu l'idée qu'elle n'était pas vraiment morte. Ni les relations affectives (avec Bérénice Béjo, quand même, et une autre superbe jeune actrice dont je n'ai pas retrouvé le nom), ni son parcours professionnel ne l'ont guéri. Au contraire,... [Lire la suite]