10 février 2016

_Au revoir là-haut_ de Pierre Lemaître (2013)

A la fin de la guerre, les forces s'économisent. Les Poilus pourraient raisonnablement espérer que l'on ne va pas improviser un combat de dernière minute, alors que les inconséquents qui les ont envoyés au massacre trament clairement cette fois de mettre fin au conflit... Ce n'est pas l'avis d'Aulnay-Pradelle, un obscur gradé, aristocrate ruiné, qui voyait dans cette guerre un moyen de s'illustrer et qui voit dans la perspective d'une démobilisation proche la fin de toutes les occasions de briller et de monter en grade. Sur la côte... [Lire la suite]