27 mai 2018

_La Chambre des officiers_, de Marc Dugain (1998)

J'ai longtemps associé le titre de ce roman à la Guerre de Sécession, à tort. Je le lis après Au revoir, là-haut, chronologiquement postérieur. Adrien part à la guerre et, pratiquement sur le quai d'une gare, il s'éprend d'une jeune femme éplorée qui vient de laisser partir son fiancé, pianiste, Clémence. Ils ont une brève liaison qui doit rester sans lendemain, mais il sent que cette femme doit jouer un grand rôle dans sa vie. Or il une "marmite" explosive le défigure à la guerre dans ses commencements, et il la passe toute entière... [Lire la suite]

04 janvier 2018

_La Vie très ordinaire de Rachel DuPree_, d'Ann Weisgarber (2008)

Rachel Reeves est cuisinière dans une pension de famille pour les ouvriers noirs qui travaillent dans les abattoirs de Chicago. Elle aurait bien aimé pouvoir étudier, mais sait au moins lire et écrire, comme sa mère, et, admiratrice d'une grande journaliste noire du Conservator, elle se réserve le droit d'évoluer. L'occasion lui paraît être ce mariage inespéré avec Isaac DuPree, le fils de sa patronne, un beau et clair trentenaire. Gradé dans l'armée, fils de médecin, éduqué, ambitieux, il lui paraît l'homme qui lui permettra de se... [Lire la suite]
25 novembre 2017

_La Femme aux fleurs de papier_, de Donato CARRISI (2012)

Au cours de la Première Guerre Mondiale, Joseph Roumann, médecin, est appelé par son commandant pour essayer de faire parler un prisonnier italien : si l'on connaît son nom et son grade, on pourra peut-être l'échanger ou empêcher un assaut. Une chose est certaine, l'homme, qui promet de ne dire son nom qu'à la fin de tous ses récits, est conteur. Il va nous emmener, en même temps que Roumann, à la rencontre de Guzmann, un homme dont l'histoire familiale dit l'inaccomplissement forcé de l'amour conjugal, d'un homme mystérieux qui a... [Lire la suite]
25 mai 2016

_Le Diable au corps_, de Raymond Radiguet (1923)

Relecture. Le Narrateur a quinze ans au début de la guerre ; elle ne le concerne pas au premier chef, son père n'est pas mobilisé, pas d'oncle dans ce cas, lui-même évidemment, non plus... Il est ce qu'on appelle un jeune homme précoce : il est le seul à comprendre les allusions littéraires des professeurs, ces derniers sont seuls capables d'apprécier ses finesses et provocations, il fut aussi le seul petit garçon de son école assez dessalé pour fixer un rendez-vous à une petite fille en comprenant ce que cela impliquait de... [Lire la suite]
10 février 2016

_Au revoir là-haut_ de Pierre Lemaître (2013)

A la fin de la guerre, les forces s'économisent. Les Poilus pourraient raisonnablement espérer que l'on ne va pas improviser un combat de dernière minute, alors que les inconséquents qui les ont envoyés au massacre trament clairement cette fois de mettre fin au conflit... Ce n'est pas l'avis d'Aulnay-Pradelle, un obscur gradé, aristocrate ruiné, qui voyait dans cette guerre un moyen de s'illustrer et qui voit dans la perspective d'une démobilisation proche la fin de toutes les occasions de briller et de monter en grade. Sur la côte... [Lire la suite]
26 novembre 2014

_Crevaisons_, de Manu Larcenet et de Daniel Casanave (2009)

Un gardien de cimetière vit complètement seul avec ses morts. Il n'a plus été ravitaillé depuis longtemps. Un jour il se met en route et découvre que le monde extérieur, voué au productivisme, n'est plus lui-même qu'un immense cimetière. Un jour, il reçoit la visite du soldat inconnu, qui ignore qu'il est mort. Cela me fait penser un peu à la série "Pierre Tombal", en beaucoup plus grave et onirique... On est dans le genre de l'apologue, évidemment... Citations :    

18 décembre 2013

_L'Irrégulière - Mon itinéraire Chanel_, d'Edmonde Charles-Roux (1974)

Il s'agit d'une biographie historiquement très détaillée, très intéressante et qui campe de manière saisissante plus de soixante années de vies et d'événements. La période des années folles et de la 1ère guerre mondiale, qui m'intéresse particulièrement, m'a comblée. Il ne me reste que l'ennui de continuer à ressentir plus qu'une grande réticence à l'égard de Gabrielle Chanel, cette fois bien plus fondée par des certitudes biographiques que par des impressions glanées d'après le quasi-mythe. Car la façon dont cette femme talentueuse... [Lire la suite]
09 novembre 2013

"Adieu la vie, adieu l'amour" de Michel Brunet et Dominique Hennequin

Ce documentaire poignant dont la diffusion confidentielle est, comme celle de beaucoup d'autres, mon scandale, traite des fusillés pour l'exemple et condamnés à mort de la guerre 14-18. A titre personnel, ce documentaire me conforte ; j'ai toujours trouvé bizarre cette horrible émotion qui me saisit chaque fois qu'il est question de cette guerre : tous les membres de ma famille en sont sortis vivants (y compris celui qui s'est risqué sur le tristement célèbre Chemin des Dames), aucun ne s'est, à ma connaissance, mutiné, même si nous... [Lire la suite]
15 juillet 2013

_Comme Neige au soleil_, de William BOYD (1983)

Félix et Gabriel Cobb sont frères et fusionnels, aussi, quand le second épouse la belle Charis à laquelle le lie une grande complicité, le jeune Félix se montre hostile et jaloux envers sa belle-soeur... En Afrique, un colon, Smith, vient faire venir à grands frais une décortiqueuse avec laquelle il espère augmenter sa production... La première guerre mondiale éclate, et avec elle, les rêves et les principes des uns et des autres... Ces récits croisés, alternant Europe et Afrique, sont déconcertants, car ils valsent entre... [Lire la suite]
24 avril 2012

_A l'Ouest, rien de nouveau_, d'Erich Maria REMARQUE (1929)

Paul Baümer, un jeune Allemand, a été chapitré, harcelé, fanatisé, exhorté, exalté par son maître d'école, M. Kantorek, en compagnie de toute sa classe, pour aller sur le front de la guerre 14 en tant que volontaire. L'un de ses camarades, Behm, n'avait aucune envie d'y aller (comme l'auteur) et l'avait même exprimé, de plus, il n'avait pas encore l'âge de l'engagement ; il est mort le premier. La jeune compagnie, éberluée, horrifiée, furieuse, entre la solidarité, la rage de survivre, le sentiment d'humanité commune avec les... [Lire la suite]