22 juin 2019

_Mont-Oriol_ de Guy de Maupassant (1887)

Un roman de Maupassant ? Que je ne connaissais pas ! Et qui valait la peine d'être connu ! Je le dis sans ironie : quelle aventure ! quel profit l'on tire de la consultation des descriptifs du bac d'autres collègues ! Les gorges d'Enval sont une station thermale auvergnate assez réputée, où les médecins, des espèces de knocks règnent en maîtres. La satire du roman portera bien aussi sur eux, et Maupassant qui non seulement les fréquenta à cause des conséquences terribles d'une syphilis pas soignée à temps, et dont il mourra, les... [Lire la suite]

17 mars 2019

_Eugénie Grandet_ Honoré de Balzac (1834)

Relecture. Monsieur Grandet est tonnelier à Saumur, où il possède également des vignes et des vergers. Il a une fille à marier de vingt-et-un ans qui passe ses journées à filer ou repriser aux côtés de sa mère dans l'encoignure de la fenêtre d'une maison vétuste et ornée de dépouilles vieillissantes, pour profiter de la lumière naturelle. On pourrait penser que Félix Grandet est pauvre, pour maintenir sa famille dans un mode de vie aussi spartiate, alors qu'il est multimillionnaire. Quand son neveu, Charles, fils d'un frère prodigue,... [Lire la suite]
16 décembre 2018

_Le Paradis des femmes et l'Enfer des chevaux_ d'Idriss Al'Amraoui (1860ca)

Ce petit livre de voyage, une rihla, d'un dignitaire marocain dans la France de Napoléon III, m'a beaucoup surprise, je l'ai trouvé inattendu dans son style. Le titre me faisait penser à un texte poétique, des broderies sur motif ; en réalité, c'est un journal de voyage évoquant des détails très concrets, parfois prosaïques, à l'usage de Marocains restés au pays. J'ai immédiatement pensé à l'importance du regard d'un étranger pour connaître un pays, sachant que tout regard est guidé par son sens propre de ce qui est "normal" ou... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
25 mars 2018

Carmen, de Prosper Mérimée (1845)

Le narrateur rencontre Don José, un gentilhomme basque déchu, devenu un redoutable contrebandier, avant son exécution par garrotage. Ce dernier lui raconte qu'à l'origine de son malheur se trouve une passion malheureuse, jalouse, mal rendue, pour une gitane, Carmen, qui vit dans une liberté absolue, c'est-à-dire qu'elle choisit ses entraves. Il lui en fait le récit. Mérimée, pas très heureux en amour lui-même, parvient à nous transmettre ce sentiment que nous éprouvons toujours quand une personne nous raconte ses déboires amoureux... [Lire la suite]
08 décembre 2017

_La Curée_ d'Emile Zola (1872)

Une relecture hâtive de 1998 qui me fait prendre conscience que j'avais oublié toute l'atmosphère vénéneuse et sensuelle du roman de Zola. Nous sommes côté Rougon, avec le journaliste véreux Aristide, qui a changé son nom en Saccard, pour ne pas déranger son Ministre d'Empire de frère, dont il espère une aide, le moment venu. Ce dernier lâche un conseil qui sera le bon : qu'il ouvre l'oeil et écoute... Dans ce Paris pré-haussmannien, il y a moyen de faire fortune sur la spéculation immobilière... L'accessoire qui ira avec la fortune... [Lire la suite]
17 novembre 2017

"Le Jeune Karl Marx" de Raoul Peck (2017)

En 1844, les premiers mouvements ouvriers qui prennent conscience des conséquences sociales de l'essor économique de la Révolution industrielles s'organisent. Karl Marx (August Diehl)  est un journaliste et philosophe qui vit pauvrement à Paris avec Jenny (Vicky Krieps), issue d'une des plus vieilles et prestigieuses familles d'Allemagne, toute acquise à l'idéal socialiste. En effet, l'Allemagne le censure, et ses écrits en France sont également surveillés de près. Il rencontre Friedrich Engels (Stefan Konarske), fils d'un riche... [Lire la suite]

16 mai 2016

"Pauca Meae" in _Les Contemplations_, IV de Victor Hugo (1859)

Voilà une section qui présente certains des poèmes les plus connus de Victor Hugo, ceux qui ont été donnés en récitation, ou en lecture expliquée, méthodique, analytique, selon la dernière mode métalinguistique de l'Education nationale et donc selon votre âge. Ils tournent autour d'un événement tragique advenu le 4 septembre 1843, le décès de Léopoldine Hugo, jeune mariée, avec son époux, noyés tous deux. Le célèbre poète évoque la disparue, se révolte contre la volonté de Dieu, l'interroge, proteste contre un entourage qui, "Trois... [Lire la suite]
20 mars 2016

"The Revenant" d'Alejandro González Iñárritu (2015)

1823, ancienne Louisiane du Nord. Trappeurs, autorités, indiens, font du trafic d'armes, de peaux de bêtes et autres. Une expédition américaine de chasse qui tanne sur place et empaquette les peaux en territoire Arikara tourne très mal : une grosse partie des tanneurs est massacrée par les Indiens et, parmi le survivants, on s'accuse. Les suspects naturels, pour John Fitzgerald (Tom Hardy), un de ses membres, sont les éclaireurs Hugh Glass (Leonardo DiCaprio) et son fils Hawk (Forrest Goodluck), conçu d'une mère Pawnee, décédée dans... [Lire la suite]
27 décembre 2015

_Le Secret de la Ferme-Grise_ de Mary Elizabeth Braddon (1862)

On enterre Martin Carleon, un jeune propriétaire terrien qui s'apprêtait à épouser la fille du pasteur ; le chagrin de son frère, Dudley, paraît à la fois profond et farouche. Il semble rempli de prévention à l'égard de la fiancée de son défunt frère et tâche de ne plus la rencontrer. Il reprend, contre toute attente (il avait fait des études), la ferme rongée par l'humidité, et semble très attaché à Ralph, son intendant, qui le suit partout, d'une manière qui semble très vite suspecte à tous... Voilà une nouvelle policière sans... [Lire la suite]
25 décembre 2015

_Confessions d'un mangeur d'opium anglais_ de Thomas de Quincey (1821-1856)

Un ancien opiomane (plus exactement consommateur de laudanum) raconte comment il en est venu à cette consommation et décrit ses effets, positifs comme négatifs. Il s'efforce d'être méthodique : il divise l'oeuvre en différentes parties, ce qui précéda cette période de toxicomanie, la période où il fut un consommateur heureux, huit années, et une descente aux enfers ensuite. J'ai de loin préféré la première partie, qui avait réellement l'allure d'un récit, où l'on a parfois l'impression d'être dans un roman de Dickens (je connais... [Lire la suite]