13 mai 2017

_L'Île des esclaves_, de MARIVAUX (1725)

Relecture du 21 mai 2010. Iphicrate et Euphrosine, des aristocrates athéniens, échouent sur une île avec leurs esclaves, Arlequin et Cléanthis. Or cette île a la réputation d'être une République que fondèrent d'anciens esclaves révoltés, et qui persécutent tous les maîtres qu'ils rencontrent, tout en libérant les humains que ces derniers ont asservis. Iphicrate et Euphrosine, qui ont des torts envers leurs esclaves, tremblent de la peine qui les attend, et pas en vain : Trivelin, le gouverneur, vient leur annoncer, dès qu'il comprend... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 avril 2016

_Supplément au "Voyage de Bougainville"_ de Denis Diderot (1796-posth.)

Relecture. A. et B., deux intellectuels des Lumières, se rencontrent. L'un d'eux est en train de lire le Voyage autour du monde de Bougainville et ils en discutent ; il s'agit de la découverte de Tahiti, une sorte de monde libéral et anarchique. En réalité, certains passages ne se trouvent pas dans le compte-rendu de Bougainville, et pour cause, le discours du vieil Otaïtien est une diatribe anticoloniale et anti-occidentale percutante, qui met en lumière le comportement ingrat et violent des "explorateurs" qui préparent la venue des... [Lire la suite]
01 février 2016

_La Princesse de Babylone_ de Voltaire (1768)

Formosante est la fille du roi Bélus de Babylone. Elle est d'une beauté extraordinaire, comme il est naturel dans tout conte merveilleux de bonne facture et son père, convaincu qu'il ne peut pas donner la main d'un tel trésor au premier venu, organise, comme cela va de soi, des épreuves pré-nuptiales destinées à départager des prétendants. En lice, les rois d'Egypte, de Scythie et des Indes. Aucun ne réussit les épreuves, à l'exception d'un mystérieux jeune homme, monté sur une licorne, et accompagné d'un bel oiseau qui s'avérera... [Lire la suite]
11 octobre 2015

_Robinson Crusoë_, de Daniel Defoe (1719)

Permettez que je décide que ce pensum, que je traîne depuis le mois de juin comme un mauvais karma, parce qu'il fallait à mon challenge un nom de livre avec un prénom et un nom ET que j'avais ce titre sous la main, est fini, au chapitre 8 inclus, fin de la "robinsonnade" à proprement parler. D'abord, après avoir longtemps hésité, pris le conseil de quelques commentateurs, dont le moindre n'est pas Michel Tournier (cf. Le Vent Paraclet), je le classe parmi les anti-Lumières. Quand Robinson tente de convertir Vendredi, il le fait avec... [Lire la suite]
08 juin 2013

_Mes hommes de lettres_, de Catherine Meurisse (2008)

La bande-dessinée offre un panorama de la littérature du Moyen-Age jusqu'aux années 60 environ, souvent amusante, poussant le cliché dans l'ornière, au point qu'il perd parfois ainsi de sa charge comique ; j'ai eu du mal à la lire jusqu'au bout. C'est dommage. Présenter le XVIIIème siècle comme le siècle de la raison par opposition à la sensibilité, c'est passer injustement sous silence l'article de l'Encyclopédie où cette sensibilité du philosophe des Lumières est revendiquée... J'ai eu quelques petits agacements dans ce genre.
07 mai 2013

_Lumières de France_, tome 1 : "La Comtesse Eponyme", de Joann Sfar (2011)

Présentation de l'éditeur : (...) Un certain Comte, fervent lecteur des nouveaux philosophes, mais tirant ses revenus du négoce des esclaves, prend conscience du paradoxe de son quotidien, ce qui lui fait dire : « Je voudrais pouvoir dormir sereinement avec la certitude que notre compagnie pratique un esclavage à visage humain. » Plongé dans ses réflexions, le comte délaisse peu à peu sa femme, la comtesse Éponyme, qui, elle aussi, pense beaucoup... (...) Il y a un dosage maladroit entre les fantasmes de madame la... [Lire la suite]

27 septembre 2011

_Le Moine_, de Matthew Gregory LEWIS (1796)

Ambrosio est un moine âgé d'une trentaine d'années dont le renom en tant que prêcheur et confesseur fait son chemin. Il s'en enorgueillit, sans avoir conscience de cette brèche dans un état de sainteté, qui se révèlera ensuite fort fragile. On sait bien que ces êtres parfaits sont une provocation vivante pour le Malin qui n'aura de cesse de les provoquer à son tour... C'est ce qui attend cet orphelin déposé devant son monastère trente ans auparavant, et qui ignore tout de sa famille. On suit parallèlement les aventures de deux amis,... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 août 2011

"Le Moine", de Dominik Moll (2011)

On trouve une nuit, à l'entrée d'un prieuré d'Espagne au XVIIème siècle, un enfant portant une tache de naissance sur l'épaule, comme la trace d'une main. Certains des religieux croient voir là une marque diabolique, mais l'ensemble décide d'adopter l'enfant, nommé Ambrosio, qui se révèle intelligent, éloquent et vertueux, et qui prononce ses voeux monastiques. Ses prêches deviennent de véritables attractions, ses confessions réveillent ardeurs et repentirs. Mais certains de ses interlocuteurs lui reprochent de ne jamais avoir dû être... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 20:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
11 juin 2011

_La Mère coupable_, de Beaumarchais (1792)

Beaucoup d'années ont passé depuis le Mariage de Figaro, et plus encore depuis que Le Barbier de Séville a aidé le Comte Almaviva à épouser Rosine. On retrouve les époux Almaviva en grand froid, d'autant plus terrible qu'ils éprouvent toujours de l'affection l'un pour l'autre ; le temps qui a passé les a séparés, comme on dit, le Comte a continué à avoir des fredaines, madame a eu une faiblesse pour le jeune Chérubin dont le fruit, Léon, passe pour le fils cadet du Comte. Après la mort de l'aîné, odieux mais légitime, Almaviva cherche... [Lire la suite]
18 mai 2011

_Le Mariage de Figaro, de Beaumarchais (1778)

Quelques années après avoir permis au Comte Almaviva d'épouser Rosine, après l'avoir tirée des mains de son tuteur, Figaro, redevenu son valet, peut s'estimer bien mal payé de ses soins : il apprend de sa fiancée Suzanne que leur maître a l'intention d'user d'un droit qu'il avait pourtant bien aboli dans ses domaines, le quasi-mythique droit de cuissage, et que Don Bazile tente de la persuader de s'y prêter. Le ressentiment de Figaro est immense. Ce qui va compliquer les choses, c'est que Suzanne, de son côté, accepte, sans l'en... [Lire la suite]