27 mai 2018

_La Chambre des officiers_, de Marc Dugain (1998)

J'ai longtemps associé le titre de ce roman à la Guerre de Sécession, à tort. Je le lis après Au revoir, là-haut, chronologiquement postérieur. Adrien part à la guerre et, pratiquement sur le quai d'une gare, il s'éprend d'une jeune femme éplorée qui vient de laisser partir son fiancé, pianiste, Clémence. Ils ont une brève liaison qui doit rester sans lendemain, mais il sent que cette femme doit jouer un grand rôle dans sa vie. Or il une "marmite" explosive le défigure à la guerre dans ses commencements, et il la passe toute entière... [Lire la suite]

08 mars 2018

_Les Monologues du vagin_ d'Eve Ensler (1996)

Il m'arrive rarement de faire des lectures de circonstance (8 mars, Journée internationale de lutte pour les droits des femmes), mais j'y sacrifie parfois, en lisant avec un amusement teinté de lassitude que des femmes politiques en place ou qui le furent, en ont joué des extraits, et que moi, je ne connaissais toujours pas le texte. Il faut dire que l'exploitation du texte m'a toujours paru, notamment outre-atlantique, le tremplin à la fois politiquement correct et sulfureux pour se mettre en avant quand on est une actrice, et ça m'a... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
17 juin 2017

_La Civilisation, ma Mère !..._ de Driss Chraïbi (1972)

La mère de Nagib et du narrateur a épousé leur père à l'âge de treize ans et n'a plus mis le nez dehors, à tous points de vue, depuis. Pa n'est pas mauvais, mais il obéit à la loi marocaine, croyant épargner à sa femme bien des soucis et des ennuis en faisant porter à la maison - en abondance - tout ce dont elle aurait besoin. En grandissant, ses fils prennent conscience de l'ignorance de leur mère, de son incroyable potentiel à vivre au monde et ils entreprennent de l'instruire... Comment l'amour filial peut mettre au monde une... [Lire la suite]