14 juin 2018

_Fin de partie_ de Samuel Beckett (1957)

Heureusement qu'au milieu de journées qu'il me faudrait à trente-six heures pour caser tout ce qu'il faut faire - et qui ne le sont pas, un nouvel impératif arrive, qui est celui de lire. Faute de pouvoir reprendre le sport à la faveur du dégagement de mes heures de cours au profit de la préparation à l'examen, c'est ce dernier qui m'impose de lire (ou de relire) les livres au programme de mes candidats d'oral. Me voilà donc aux prises avec Fin de partie, que je croyais avoir lu... Que j'ai peut-être lu, mais dont je ne me souvenais... [Lire la suite]

27 mai 2016

_Caligula_ d'Albert CAMUS (1958)

Relecture. Après avoir perdu sa soeur-compagne Drusilla, l'empereur Caligula n'est plus le même. Il commence, au retour d'une sorte de fugue, par réclamer la lune à son ami, ancien esclave, Hélicon, et fait de Caesonia, son épouse (présentée comme une simple maîtresse dans la pièce) et assistante. Il va ensuite s'illustrer par des crimes gratuits, raffinés en cruauté mentale et physique, pousser tous les patriciens dans leurs retranchements jusqu'à leur donner l'envie d'une conjuration... laquelle est pratiquement espérée par... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
19 octobre 2014

_L'Ordre libertaire_, de Michel ONFRAY (2012)

Voilà une très belle étude critique que j'ai lue de manière tronquée sur plusieurs mois mais qui vaut sa lecture. Elle a le mérite de proposer une lecture assez cohérente (même si j'ai eu "peur" avant d'arriver à la fin) de la fin de L'Etranger de Camus, sur laquelle tant de personnes, y compris des philosophes,  "se cassent les dents". J'approchais un peu... mais il me manquait cruellement d'avoir lu Nietzsche sur la question du consentement au monde... Du coup, je m'inquiète pour lesdits philosophes de profession en pleine... [Lire la suite]
10 décembre 2011

_L'Étranger_, d'Albert CAMUS (1942)

L'histoire, tout le monde la connaît, ou plutôt croit la connaître. Meursault, un célibataire qui a placé sa mère à l'asile de vieillesse faute d'avoir les moyens de la maintenir à la maison, apprend sa mort et s'étant rendu à l'enterrement, ne manifeste pas de chagrin par des larmes. Il semble traverser, de manière générale, tout ce qui lui arrive dans la vérité de sa sensation et de son impression, sans jamais "sentir" ce qu'il faudrait dire et faire pour être raccord avec les attentes des autres ; Marie qu'il désire et veut bien... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 23:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 mars 2007

_Les Frères ennemis_, de Vrignault et Gaillard (2006)

Les auteurs se revendiquent de l'Académie Alphonse Allais, alors j'ai compris pourquoi je n'avais pas été complètement convaincue. Les Fumistes, j'adore ou je déteste, ça dépend complètement des pièces. J'ai adoré "Les Compliments" (mais la chute est délicate et dépendra complètement de la mise en scène et de l'acteur qui prononcera le mot de la fin), mais les autres sketches ne m'ont pas séduite ; j'ai eu des impressions de déjà-vu, peut-être parce que j'ai déjà rencontré ces jeux de mots et astuces chez d'autres humoristes.
Posté par DonaSwann à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,