03 février 2018

_Le Cid_ de Pierre Corneille (1636)

Chimène et Rodrigue sont promis l'un à l'autre et s'aiment en ce début de deuxième millénaire. Leurs pères, Don Diègue et le Comte sont malheureusement devenus rivaux sur la fonction d'instruire le Dauphin, et c'est Don Diègue qui l'emporte ; ils se disputent, le Comte soufflète le vieil homme et le laisse désespéré de n'avoir su laver son honneur. Il court demander à Rodrigue de lui prêter son bras, arguant que son déshonneur rejaillit sur lui. Rodrigue hésite longuement, illustrant ce que nous appelons aujourd'hui le dilemme... [Lire la suite]

31 janvier 2018

_Orgueil et Préjugés_ de Jane Austen (1795 ca)

Mr Bennett est un gentleman qui a fait par amour une mésalliance aggravée d'une véritable mésentente : Mrs Bennett est sotte, superficielle, ses réactions la posent à la limite de l'histrionisme. Mais aucun ne se doute à quel point à elle seule, et sans doute à son influence sur certaines de ses filles, elle constitue une raison de ne pas épouser ces dernières. Jane, Elizabeth, Lydia, Kitty et Mary arrivent pourtant à l'âge de se marier. Jane attire l'attention de Mr Bingley, et il est rapidement entendu qu'une idylle aussi parfaite... [Lire la suite]
26 janvier 2018

"Brillantissime" de Michèle Laroque (2018)

Angela (Michèle Laroque) est une bourgeoise niçoise à la vie débordée de petits riens de grands trucs pour rendre la vie plus agréable à ses proches, et elle oublie de se demande si cela lui convient aussi bien qu'à eux... et le pire est qu'eux-mêmes la fuient, elle et sa bonté de commande encombrante. Le soir de Noël même, sa fille part répéter ailleurs son morceau de rock, son mari la quitte prétextant qu'ils sont "malheureux tous les deux", la mère (Françoise Fabian) part en vacances sans même se retourner. Une phase de dépression... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 23:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 janvier 2018

"Jalouse" de David et Stéphane Foenkinos (2017)

Nathalie (Karin Viard) brillante agrégée et ancienne élève de l'ENS, à l'approche de la ménopause se met à développer un syndrome de jalousie général : le nouveau couple de son ex (Thibault de Montalembert) avec une jeune femme qu'elle juge stupide (Marie-Julie Baup), le couple résistant au temps de sa meilleure amie (Anne Dorval), la jeune collègue ambitieuse (Anaïs Demoustier) issue du monde de l'édition dans le lycée où elle enseigne... mais il se focalise en particulier sur sa fille Mathilde (Dara Tombroff, émouvante et d'une... [Lire la suite]
04 janvier 2018

_La Vie très ordinaire de Rachel DuPree_, d'Ann Weisgarber (2008)

Rachel Reeves est cuisinière dans une pension de famille pour les ouvriers noirs qui travaillent dans les abattoirs de Chicago. Elle aurait bien aimé pouvoir étudier, mais sait au moins lire et écrire, comme sa mère, et, admiratrice d'une grande journaliste noire du Conservator, elle se réserve le droit d'évoluer. L'occasion lui paraît être ce mariage inespéré avec Isaac DuPree, le fils de sa patronne, un beau et clair trentenaire. Gradé dans l'armée, fils de médecin, éduqué, ambitieux, il lui paraît l'homme qui lui permettra de se... [Lire la suite]
25 novembre 2017

_La Femme aux fleurs de papier_, de Donato CARRISI (2012)

Au cours de la Première Guerre Mondiale, Joseph Roumann, médecin, est appelé par son commandant pour essayer de faire parler un prisonnier italien : si l'on connaît son nom et son grade, on pourra peut-être l'échanger ou empêcher un assaut. Une chose est certaine, l'homme, qui promet de ne dire son nom qu'à la fin de tous ses récits, est conteur. Il va nous emmener, en même temps que Roumann, à la rencontre de Guzmann, un homme dont l'histoire familiale dit l'inaccomplissement forcé de l'amour conjugal, d'un homme mystérieux qui a... [Lire la suite]

17 novembre 2017

"Le Jeune Karl Marx" de Raoul Peck (2017)

En 1844, les premiers mouvements ouvriers qui prennent conscience des conséquences sociales de l'essor économique de la Révolution industrielles s'organisent. Karl Marx (August Diehl)  est un journaliste et philosophe qui vit pauvrement à Paris avec Jenny (Vicky Krieps), issue d'une des plus vieilles et prestigieuses familles d'Allemagne, toute acquise à l'idéal socialiste. En effet, l'Allemagne le censure, et ses écrits en France sont également surveillés de près. Il rencontre Friedrich Engels (Stefan Konarske), fils d'un riche... [Lire la suite]
12 novembre 2017

_Zykë l'aventure_, de Thierry Poncet (2017)

Thierry Poncet, écrivain, a été l'assistant de l'écrivain Cizia Zykë (Tchiseu Zaïk, comme le lui prononcera à l'albanaise Ismaël Kadaré). Cela impliqua de le suivre en baroudeur à travers le monde (Maroc, Albanie, Thaïlande, Bali, Pays-Bas, Baléares... dans le désordre et sans exhaustivité), avec pour seul équipement une machine à écrire et un esprit de totale collaboration et d'abnégation. On n'est cependant pas dans le dolorisme ou la vénération : le récit (où les noms propres ont été changés pour la plupart) est rapporté par Poncet... [Lire la suite]
10 septembre 2017

_Cette étrange chose en moi_ d'Orhan Pamuk (2017)

Je n'avais jamais lu de roman d'Orhan Pamuk avant et c'est une très belle découverte. Ce qui m'a frappée, c'est l'incroyable pouvoir évocateur de son écriture. Mevlut, qui a rejoint son père à Istamboul pour l'accompagner dans la vente ambulante de yaourt, puis, plus tard, de boza, vit dans des torrents d'odeurs, de couleurs, de textures, sans qu'il y ait ostentation ni d'extension dans la manière de décrire de Pamuk. Il dit et nous percevons. Le destin de Mevlut est rapporté en polyphonie, comme si son histoire était racontée en... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
23 août 2017

"On the milky road" d'Emir Kusturica (2016)

Kosta (Emir Kusturica, pardon pour la graphie adaptée) est laitier, tendre, sauvage et loufoque. Un massacre familial dû à la guerre l'a passablement dérangé. Il fait la navette entre les fermes et sa laiterie, juché sur un âne, abrité par deux parapluies, filant entre les balles du conflit de la guerre de Yougoslavie. Une guerre symbolique, un peu onirique où toutes se retrouvent. Mais la fille de la gardienne de gare désaffectée, reconvertie en fermière, Milena (Natasa Ninkovic), ancienne championne de GRS, charmante, folle à lier,... [Lire la suite]