12 février 2019

_La Bible de néon_ de John Kennedy Toole (XXème siècle)

Voici un livre qui était sur ma pile-à-lire depuis mon éblouissement pour La Conjuration des imbéciles, et que jemlire a bien voulu m'envoyer ! Il s'agit en effet d'un autre des romans posthumes de cet écrivain mort avant d'avoir pu être publié et donc de voir son succès. On y retrouve la haine des voyages en car, une chanteuse de cabaret, la tante du narrateur... Nous avons affaire à un roman d'enfance, narré avec les ellipses innocentes du regard enfantin et Toole a la sagesse de ne pas abuser des prolepses, l'allusion étant... [Lire la suite]

29 janvier 2019

_La Mort à Venise et autres nouvelles_ de Thomas Mann (1913)

Le volume contient trois nouvelles sur la mort, les mourants. "Mort à Venise" (Der Tod in Venedig) - 1911 J'attendais avec impatience d'avoir l'occasion de lire ce livre... Je tenais à l'avoir lu avant de voir la célèbre version filmée de Luchino Visconti. Les résumés de ce dernier étant des formules réductrices comme "on voit Dirk Bogarde courir après un gamin dans tout Venise", ne faisaient guère envie, et notamment me laissaient envisager que je ne n'aurais plus envie du livre après avoir vu le film... Aschenbach est un homme... [Lire la suite]
25 janvier 2019

"Troppa Grazia" de Gianni Zanisi (2018)

Lucia est une géomètre aux abois, ça se sait et elle se retrouve abonnée aux plans foireux impossibles à refuser, pour des questions de survie. Sa relation avec son dernier compagnon bat de l'aile et Rosa, sa championne d'escrime de fille, ne vit pas forcément des moments très faciles. Mais un beau jour, alors que Lucia a accepté d'arpenter un champ de blé magnifique voué à devenir un centre commercial, la Madone lui apparaît et lui demande de faire construire une église à la place... Lucia et son entourage, bientôt au courant, est... [Lire la suite]
18 janvier 2019

_Frappe-toi le coeur_ d'Amélie Nothomb (2017)

La mère de Diane croyait qu'elle avait une longue vie de réussites (si possible aux dépens de quelqu'un) en s'emparant du coeur du garçon le plus convoité de la ville. Son premier fruit en fut un enfant, qu'elle vécut comme sa fin et auquel elle ne sut pas témoigner d'amour : trop joli, trop vecteur d'attention, une rivale, ce bébé. C'est ainsi qu'on fait des enfants sages, compréhensifs, capables de siroter des années un grain d'attention, de chaleur, et de supposé amour, trop heureux de ce grain-là... Mais un jour, Diane ne put plus... [Lire la suite]
16 janvier 2019

"Lola et ses frères" de J-Paul Rouve (2018)

Lola (Ludivine Sanier) et ses frères Benoît (J-Paul Rouve) et Pierre (José Garcia) se retrouvent tous les premiers jeudis du mois devant la tombe de leurs parents, quoi qu'il arrive. Ils ont tous des joies et des soucis qui se croisent, se ressemblent ou non, se confrontent parfois péniblement, sans compter les conjoints et les enfants... Ce genre de films, sur synopsis, n'est habituellement pas ma tasse de thé ; j'ai mal digéré les tribus à la Chouraqui, trop parisiennes pour mon sommaire entendement et j'évite ce qui pourrait y... [Lire la suite]
12 janvier 2019

_Purge_ de Sofi OKSANEN (2008)

Aliide Truu, veuve de Martin, un apparatchik estonien, trouve en 1992, pratiquement devant sa porte, Zara, une jeune Russe en vêtements sexy et déguenillés à la fois, parlant un peu estonien, terrorisée. La conversation nous amène à penser que Zara avait déjà entendu parler d'Aliide et qu'elle n'est pas devant chez elle par hasard...  Le récit oscille entre différentes dates, croissantes, de la 2ème guerre mondiale, puis de l'après-guerre, et les années 1991 (années de Zara à Berlin) et 1992 (Zara en Estonie). Différents... [Lire la suite]

11 janvier 2019

"Une Affaire de famille" de Hirokazu Kore-eda (2018)

Une petite fille de cinq ans, Juri, est toujours sur le blacon de redez-de chaussée de ses parents, malgré le nuit. C'est ce que constatent Shôta et son père, Osamu, en revenant de leurs rapines en magasin. Ils l'emmènent avec eux à leur logement, en fait celui de la matriarche, une femme seule, où ils vivent clandestinement, trois enfants, deux parents. Comme la petite fille a l'air affamée, on lui donne à manger, on examine ses membres : elle est couverte de bleus... Personne ne parle plus de la remettre sur son balcon jusqu'au jour... [Lire la suite]
25 décembre 2018

_Cake Walk_ de Michel Quint (1993)

Dans une zone du Nord, frontalière avec la Belgique, un narrateur nous raconte les faits familliaux dont il a été le témoin naïf ou désabusé de sa petite enfance à son adolescence, des relations passionnelles entre sa tante Margot et Noré, le mari d'une femme, Mélie, dont il était innocemment amoureux. Celle-ci l'a initié à la pâtisserie, à la danse, à la patience...  J'ai encore mis beaucoup de temps à entrer dans ce roman-là. J'avais oublié le style argotique et haché de Quint, intentionnellement relâché, je ne comprenais... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
15 novembre 2018

_Huit heures ne font pas un jour_ "Jochen et Marion" de Rainer Werner Fassbinder (1972-2018)

Je connais peu le cinéma allemand et pas du tout Fassbinder, c'est certain, même pas "Le Mariage de Maria Braun", que tout le monde a vu, paraît-il... Il a fait en 1972 le premier volet d'une série de cinq épisodes intitulée "Huit heures ne font pas un jour". Il nous en était proposé une copie restaurée cette année et destinée à une diffusion cinématographique. Le propos est engagé dès le titre, me semble-t-il, puisqu'il semble être celui d'un patron qui estime que faire travailler huit heures par jour ne suffit pas à hypothéquer... [Lire la suite]
28 octobre 2018

Le Chat du Rabbin, tome 8 : "Petit panier aux amandes" de Joann Sfar (2018)

Jules, le mari de Zlabya, la bien-aimée maîtresse du Chat, reçoit la visite d'un jeune couple : il faut qu'il aide la future mariée à se convertir au judaïsme afin qu'elle s'intègre bien dans la famille. Jules refuse dans la mesure où l'amour est un fondement trop volatile pour y ancrer quelque chose d'aussi dévorant, contraignant et ostracisant parfois aussi, que le judaïsme. On apprend ensuite avec surprise qu'en réalité, le fiancé n'est pas lui-même si à cheval sur les traditions quand elles l'ennuient... Aline, sa fiancée, pose... [Lire la suite]