29 mars 2019

_Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver_ d'Eileen Cook (2008)

Sophie Kintock est libraire à Vancouver car elle a suivi sa meilleure amie Jane au Canada, en Nouvelle-Angleterre, et y est tombée amoureuse de Doug, qui a tout l'homme qui la faisait rêver quand elle était jeune. Tout ce qu'elle en a obtenu (emménagement, présentation à la famille...) l'a été de haute lutte, ce qui aurait dû lui mettre la puce à l'oreille, mais cela n'a pas été le cas. Animée d'une confiance inébranlable en leur amour, leur futur mariage, aveuglée sur des points de mésentente flagrants et les concessions... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

10 septembre 2008

_Elle et décoloration_, d'Anne Guillard (2005)

Une bande-dessinée sympathique, sous forme de magazine féminin, avec quelques planches de récit. C'est l'histoire d'une jeune femme obsédée par ses poils qui se collète avec une mère abusive, des complexes variés (à commencer par celui d'être trop poilue), un chien dont elle ne veut pas, et une hallucination : un poil géant qui veut venger ses congénères. Ci-contre ma vignette préférée !
Posté par DonaSwann à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
17 avril 2008

_People or not people_, de Lauren WEISBERGER

(résumé écrit deux ans après) Une jeune femme travaillant dans la finance avale des couleuvres avec ses managers ayant complètement adopté la technique managériale du harcèlement (en effet, si on est aimable avec un employé, celui-ci cesse totalement de travailler, car quelqu'un qui travaille pour faire du bon boulot, cela n'existe pas : seuls existent les aigrefins qui essaient de refiler leur camelote pour très cher, voyons ! => mode *je suis une altermondialiste* off). Il lui arrive ce qu'il peut lui arriver de mieux : elle... [Lire la suite]
07 avril 2006

_L'Ex_, de Laura Zigman (2003)

Quatrième de couverture "C'était moi, la future épouse. Moi qui régnerais dons cette fonction. Moi qui choisissais les cartons d'invitation, les traiteurs, les décors de table et les robes de mariée. [...] Et pourtant, c'était moi qui commençais à me conduire comme une folle. " Quand elle est montée dans l'avion New York-Washington, Élise a su qu'elle épouserait Donald. Mais elle a aussi entendu immédiatement parler d'Adrienne... L'ex, c'est elle : brune, immense, des lèvres pulpeuses à se damner. Elle a tout lu, elle connaît le... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 mars 2006

_Confessions d'une accro du shopping_ de Sophie Kinsella

Pas vraiment mon genre de littérature mais quand je l'ai feuilleté, ça avait l'air amusant : "Si l'on pouvait porter des vêtements neufs tous les jours, la dépression nerveuse n'existerait plus". Ah, eh bien, voilà ! Depuis combien de temps n'ai-je pas fait de shopping, heing ? Il est beaucoup plus amusant que Bridget Jones (pas lu, mais vu au cinéma), car l'auteur massacre franchement son personnage sans perdre son temps à rendre spécialement estimable sa "rédemption", tout en soulevant une question propre à susciter des... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
20 novembre 2001

"Le Journal de Bridget Jones", de Sharon MAGUIRE (2001)

Comment dire ?... C'est un film amusant, avec des gags très inégaux, fins ou carrément lourdingues. Le comique de caractère de l'héroïne appartient particulièrement à cette dernière catégorie, faite de rougeurs émotive ou constitutionnelle, de compulsions alimentaires, nicotiniques ou alcoolisées. On se prend quand même au jeu de la valse-hésitation entre deux prétendants que tout oppose, à part le charme (une mention spéciale pour le pétillant Hugh Grant (Daniel Cleaver, le patron de Bridget) et l'oeil noir de Colin Firth, qui m'a... [Lire la suite]