18 octobre 2018

_L'Excès contraire_ de Françoise Sagan (1987)

Frédéric de Combourg est un très beau jeune homme, obsédé par la gente féminine et les plaisirs, au point d'en être capon, lâche : comment accepter de quitter tout cela en mourant ? Or, loin de la Saxe, il est en garnison dans Vienne où il "épuise tout un bordel" et écume les bals. Il suit chez elle une femme mystérieuse, Adèle Von Beld, mais apprend trop tard qu'elle est l'épouse du seul homme de Vienne qui ait le droit de se battre en duel... C'est son ami Wenceslas Von Fürtz qui le lui apprend et qui ajoute qu'en plus, Cornelius... [Lire la suite]

04 mai 2018

"MILF", d'Axelle Laffont (2018)

Une bande de copines d'âge mûr se rend l'été dans la propriété balnéaire que l'une d'elles, veuve, se résout à vendre. De son côté, l'humeur n'est pas à la fête mais à la fermeture de bière et elle est exaspérée par l'attitude de ses amies qui entendent profiter aussi de l'occasion pour s'amuser. Trois jeunes vingtenaires les repèrent et décident de s'amuser aussi avec elles. S'amusent-ils ? S'amusent-elles ? Pas désagréable sur le coup, mais plus j'y pense, plus je trouve les situations faciles, à la limite du vulgaire et de la... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 15:45 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
17 janvier 2018

_Le Dyscolos_ de Ménandre (317 avant J.-C.)

Sostrate a aperçu une jeune fille près du sanctuaire de Pan et il en est aussitôt tombé amoureux. Hélas, elle est la fille du Bourru, d'un misanthrope, coléreux, qui ne déteste rien tant que d'avoir affaire à l'un de ses semblables. S'approcher de lui pour plaider sa cause est pratiquement impossible. Heureusement, aidé par Gétas, l'esclave débrouillard de Gorgias, le beau-fils du Bourru, et par Pan qui provoque un accident, Sostrate va pouvoir obtenir la main de la jeune fille... Ménandre ne m'a longtemps été connu que par ses... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 20:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 janvier 2018

"Jalouse" de David et Stéphane Foenkinos (2017)

Nathalie (Karin Viard) brillante agrégée et ancienne élève de l'ENS, à l'approche de la ménopause se met à développer un syndrome de jalousie général : le nouveau couple de son ex (Thibault de Montalembert) avec une jeune femme qu'elle juge stupide (Marie-Julie Baup), le couple résistant au temps de sa meilleure amie (Anne Dorval), la jeune collègue ambitieuse (Anaïs Demoustier) issue du monde de l'édition dans le lycée où elle enseigne... mais il se focalise en particulier sur sa fille Mathilde (Dara Tombroff, émouvante et d'une... [Lire la suite]
30 décembre 2017

_Zoo ou l'Assassin Philanthrope_ de Vercors (1963)

Un jeune journaliste, Douglas Templemore, convoque le médecin à la fin de la nuit pour lui annoncer qu'il a tué son fils... Or son fils n'est peut-être pas un humain, car la "mère" appartient à l'espèce Paranthropus erectus et a été logée... dans un zoo. Dans ce cas, est-il toujours un meurtrier ? Il faudrait qu'il soit condamné pour que les Paranthropi, en danger d'être exploités comme des animaux, et découverts en Australie, soient déclarés symétriquement humains ; il faudrait qu'ils ne le soient pas pour qu'il échappe à la peine... [Lire la suite]
03 décembre 2017

_Le Marathon_ de Claude Confortès (1973)

Livarot, Nazaire et Jules sont lancés dans un marathon... Pour l'un, c'est sa première course, pour l'autre, la dernière, et le troisème est déjà trop vieux. Ils discutent... C'est le plus grand succès de Claude Confortès et un exemple du théâtre épique, dont je ne connaissais pas même la dénomination. Beaucoup de choses m'ont laissée perplexe, et ce n'est même pas le mélange des genres (théâtre contemporain évoquant Beckett, comédie musicale...) qui était le pire. J'avais beaucoup de mal à imaginer la mise en scène. Certes, ils... [Lire la suite]

11 mai 2017

_Trissotin ou Les Femmes savantes_ de Molière (1672)

Relecture. Relecture du 11 mai 2016 Clitandre a été éconduit par Armande qui, à l'instar de sa mère Philaminte et de sa tante Bélise, a décidé que la science était un sacerdoce qui méritait qu'elle y dédie sa vie. Quand la pièce commence, Armande découvre avec dépit qu'il a reporté ses feux sur sa soeur Henriette, bien plus intéressée par un mode de vie plus conventionnel, "mari, enfants, ménage", dans lequel elle sait pouvoir s'épanouir. Deux camps s'affrontent : les trois femmes savantes, auxquelles des pédants viendront donner la... [Lire la suite]
05 février 2016

"Don Juan" d'après Molière par la Compagnie du Mille-Feuilles

Il y a des classiques qu'on croit avoir déjà vus, et qu'on ne veut plus revoir que revisités. C'est le cas de la version fascinante que nous offre la Compagnie du Mille-Feuilles de la pièce de Molière, Dom Juan, dont l'orthographe est modifiée, pour prévenir, sans doute... J'ai eu le plaisir de la voir au Cinéma Les Lumières à Vitrolles, dont le directeur avait repéré la performance au Festival d'Avignon en 2015.  Pour ceux qui ne connaîtraient pas l'intrigue : Don (= Dom : seigneur) Juan ne peut résister à l'attrait de... [Lire la suite]
17 janvier 2016

Ça, c'est Feydeau ! deux pièces mises en scène par David Fenouil

Deux pièces de Feydeau, pour poursuivre le cycle initié à La Comédie des Suds, de Plan-de-Campagne. Avec Jauffret Sébastien, Rémi Sébastien, Evelyne Bordes, Françoise Cortes, Joël Bouttier... Que l'actrice qui jouait Hortense et celle qui jouait la voisine brésilienne me contactent : leur prestation mérite de les voir nommées. "Par la fenêtre" : Un mari fraîchement (et injustement) quitté par sa femme excessivement jalouse reçoit la visite d'une voisine brésilienne du bâtiment d'en face. Celle-ci, injustement persécutée par son... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 décembre 2015

"Feydeau !" deux pièces mises en scène par David Fenouil

J'ai eu le plaisir de voir deux comédies en un acte de Feydeau, la célébrissime "Ne te promène donc pas toute nue" et une autre, que j'ai gagné à connaître, "Amour et Piano". J'ai aimé leur mise en scène, avec deux acteurs principaux pleins de conviction et des rôles secondaires (David Fenouil, à la mise en scène, et Rémi Sébastien) tenant avec grâce cet emploi. J'ai malheureusement assisté à la dernière (à la Comédie des Suds, susceptible d'être à nouveau à l'affiche) : c'était à revoir. "Amour et Piano" : Une jeune fille à marier... [Lire la suite]