27 octobre 2019

_Celle qui n'était plus_ de Boileau-Narcejac (1952)

Quels assassins déplaisants, durs, égoïstes, sans aucune empathie sont Lucienne et Fernand ! Certes Mireille n'est pas bien douce et bien mignonne, son mari n'est guère heureux avec, mais on ne peut s'empêcher de trouver qu'il passe d'une des Gorgones à sa soeur... C'est pourquoi quand leur stratagème, pourtant assez bien construit (finir par être à la fois libres et riches et en couple), rencontre une faille... abyssale, on est bien content de les voir angoissés et divisés ! Et pourtant, ça va encore plus loin... J'aime décidément... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 16:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

03 septembre 2019

_Le Commissaire dans la truffière_ de Pierre Magnan (1978)

A Banon, dans les Basses-Alpes, un chercheur de truffes et le commissaire Laviolette observent des disparitions et de meurtres mystérieux de marginaux. Le lecteur sait qui est l'un des meurtriers, mais le contexte reste longtemps flou. J'attendais beaucoup plus de celui auquel Giono avait inspiré une belle carrière d'écrivain, mais ça reste bien écrit et j'ai même appris un mot ("bégueter") ! Citations : "J'étais en train de me poser une question absurde. Je me demande si l'on peut éprouver un si immense chagrin et continuer... [Lire la suite]
19 août 2019

_L'Homme de Londres_ de Georges Simenon (1976)

A Dieppe, Louis Maloin, un aiguilleur du port assiste à une lutte entre ce qui s'avérera deux malfaiteurs pour une valise : l'un tue l'autre et la valise tombe au fond du port. Maloin fait du bruit, ce qui fait fuir le meurtrier, et va repêcher la valise, qui contient une somme colossale... Il décide impulsivement de la garder et ne donne pas l'alerte... Mon premier "Simenon" ! Il était temps ! Ce court roman que j'hésiterais à qualifier de policier, tant l'intrigue a des ressorts psychologiques, est très étonnant. J'ai cru... [Lire la suite]
06 août 2019

"L'Etreinte du serpent" de Ciro Guerra (2015)

Vu dans le cadre de l'"Escale colombienne" du cinéma Les Lumières à Vitrolles. Présentation du cinéma : Karamakate, un chaman amazonien puissant, dernier survivant de son peuple, vit isolé dans les profondeurs de la jungle. Des dizaines d'années de solitude ont fait de lui un chullachaqui, un humain dépourvu de souvenirs et d'émotions. Sa vie est bouleversée par l'arrivée d'Evans, un ethnobotaniste américain à la recherche de la yakruna, une plante sacrée très puissante, possédant la vertu d'apprendre à rêver. Ils entreprennent... [Lire la suite]
30 mai 2019

_Death Note_ tome 7 de Tsugumi OHBA (2003)

Le tome 7 est la fin d'une grande partie, celle du duel entre les premiers opposants de Light et notamment de L. Avec la mort de L., il n'y a plus de contrepouvoir, en apparence, au pouvoir du cahier manoeuvré par Light, qui veut récupérer les deux. Il manipule sans vergogne MisaMisa, piège Rem, et le stratagème élaboré plusieurs tomes avant, trouve son aboutissement. Ce qui est intéressant du point de vue de la réflexion, c'est que l'intrigue semble lier le caractère mauvais, meurtrier à la capacité de se souvenir de l'origine de sa... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
25 mai 2019

_Death Note_ tome 6 de Tsugumi OHBA (2003)

J'ai abordé le tome 6 avec impatience mais j'ai eu du mal à "entrer" dedans. Le nouvel univers abordé par L., Light et les autres enquêteurs, celui du pouvoir économique et de sa cupidité, m'a paru moins intéressant, plus statique, moins intéressant, psychologiquement. L. paraît très audacieux, et prend des décisions étonnantes de hardiesse. En réalité, il a pratiquement déjà tout percé à jour, il ne lui manque que les preuves... Le personnage de MisaMisa est exaspérant de soumission béate à Light mais, alors même qu'elle a l'air de... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

03 mai 2019

_Death Note_ tome 5 de Tsugumi OHBA (2003)

Aaaaargh, pas de tome 6, ni au CDI, ni à la médiathèque ! Voilà ce que je me suis écrié en arrivant à la dernière page, au suspense insupportable. Pourtant ce tome est en train de tourner : Light et sa culpabilité supposée, le bras-de-fer avec L., finis ; Misa Amane, en caricature d'idole blonde pour ado nippons, potiche et rare, comme de juste ; les démons ont déguerpi. On se retrouve dans un monde très, très vraisemblable de corruption et de collusion ploutocratique, un nouveau Kira est en germe, seulement en germe, on ne le voit... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
02 juin 2018

"En Guerre", de Stéphane Brizé (2018)

Sous forme de documentaire, une fiction engagée, magistrale sur le thème de la lutte sociale, du pot de terre contre le pot de fer : il y a des contrats qui n'engagent que les salariés, les actionnaires et les dirigeants ne les respectent que s'ils le jugent bon, sur fond d'impuissance des gouvernements. Il y a aussi des réalités d'interactions humaines, notamment la façon dont les syndicats se mangent le foie et se trahissent eux-mêmes. Le style est extrêmement réaliste, crédible, j'ai eu l'impression d'y être. C'est fabuleux à... [Lire la suite]
01 juin 2018

"Jurassic World: Fallen Kingdom" de Juan Antonio Bayona (2018)

Une éruption sur l'île aux dinosaures reconstitués va réduire à néant ce grand oeuvre. Une association de protection de ces espèces s'en émeut et cherche de l'aide gouvernementale, qui refuse. Mais un généreux mécène, lié de près au fondateur du premier Jurassic Park, offre de les sauver et de les emmener sur un autre site. En cours de route, l'héroïne, son ex, sorte de dompteur de dinosaures, une paléo-vétérinaire et un informaticien, découvrent que le mécène s'est fait doubler par son avocat (ce n'est pas le seul cliché du film) et... [Lire la suite]
08 décembre 2017

_La Curée_ d'Emile Zola (1872)

Une relecture hâtive de 1998 qui me fait prendre conscience que j'avais oublié toute l'atmosphère vénéneuse et sensuelle du roman de Zola. Nous sommes côté Rougon, avec le journaliste véreux Aristide, qui a changé son nom en Saccard, pour ne pas déranger son Ministre d'Empire de frère, dont il espère une aide, le moment venu. Ce dernier lâche un conseil qui sera le bon : qu'il ouvre l'oeil et écoute... Dans ce Paris pré-haussmannien, il y a moyen de faire fortune sur la spéculation immobilière... L'accessoire qui ira avec la fortune... [Lire la suite]