29 novembre 2019

"Adults in the room" de Costa Gavras (2019)

2015. La Grèce a le mauvais goût, aux yeux de la Troïka qui a commencé à la dépecer en échange d'un rééchelonnement de sa dette, de voter pour l'extrême-gauche, Alexis Tsipras (mais c'est un film où les personnages n'ont que des prénoms, pas de noms de famille, vous avez intérêt à être bons en histoire contemporaine et en géo-politique) et son Ministre de l'économie , Yanis Varoufakis (Christos Loulis, super !), sont sommés d'aller coller leur front dans la poussière devant les fonctionnaires de l'Europe, les représentants de... [Lire la suite]

27 septembre 2019

"Fête de famille" par Cédric Kahn (2019)

Après La Dernière folie de Claire Darling, L'Adieu à la nuit, encore un film avec Catherine Deneuve en matriarcal astre crépusculaire mais encore chaud. Famille bourgeoise, dans une gentilhommière, si possible, mais encore peu plus désargentée que d'habitude. Ceci dit, à la recherche des liens de ces deux titres, j'ai trouvé dans d'autres films français ou étrangers ce type de structure familiale comme base scénarique... cela ne tient donc pas à cette actrice... L'ensemble est légèrement hétéroclite, mais ce sont les relations entre... [Lire la suite]
23 décembre 2018

"Ma Mère est folle", de Diane Kurys (2018)

Quand la salle où était projeté le film que vous vouliez voir ("Les Bons sentiments") est inondée, vous voilà dans une autre salle, histoire de garder le bénéfice de l'extraction inespérée de votre canapé. Nina (Fanny Ardant) reçoit au petit matin, dans une demeure qu'elle a toujours négligé de faire classer, deux huissiers : elle doit plus de 47000€ à sa banque à laquelle elle a emprunté 800000€ pour produire un film. Elle tâche de les rassurer en arguant qu'elle est en train de produire un disque de rap avec un Bosniaque qui... [Lire la suite]
20 mars 2016

"The Revenant" d'Alejandro González Iñárritu (2015)

1823, ancienne Louisiane du Nord. Trappeurs, autorités, indiens, font du trafic d'armes, de peaux de bêtes et autres. Une expédition américaine de chasse qui tanne sur place et empaquette les peaux en territoire Arikara tourne très mal : une grosse partie des tanneurs est massacrée par les Indiens et, parmi le survivants, on s'accuse. Les suspects naturels, pour John Fitzgerald (Tom Hardy), un de ses membres, sont les éclaireurs Hugh Glass (Leonardo DiCaprio) et son fils Hawk (Forrest Goodluck), conçu d'une mère Pawnee, décédée dans... [Lire la suite]
10 février 2016

_Au revoir là-haut_ de Pierre Lemaître (2013)

A la fin de la guerre, les forces s'économisent. Les Poilus pourraient raisonnablement espérer que l'on ne va pas improviser un combat de dernière minute, alors que les inconséquents qui les ont envoyés au massacre trament clairement cette fois de mettre fin au conflit... Ce n'est pas l'avis d'Aulnay-Pradelle, un obscur gradé, aristocrate ruiné, qui voyait dans cette guerre un moyen de s'illustrer et qui voit dans la perspective d'une démobilisation proche la fin de toutes les occasions de briller et de monter en grade. Sur la côte... [Lire la suite]
17 mai 2015

_Le Crime d'Orcival_ d'Emile Gaboriau (1867)

A Orcival, on retrouve la comtesse de Trémorel morte, victime d'un crime crapuleux, si l'on en croit tous les indices dans la maison et à l'extérieur. Le juge d'instruction ne tarde pas à trouver, comme tous ceux qui connaissent ce joyeux drille pas très honnête, le comportement du jardinier très suspect. Le corps du comte est introuvable, mais aux traces, il semble que lui-même ait dû être supprimé. Le juge allait se retirer avec sa religion faite, quand Lecoq, le célèbre inspecteur de police, dépêché de Paris, vient... [Lire la suite]
19 février 2015

_Les Relations durables_, de Gérard Apfeldorfer (2006)

Voilà un essai qui a dû être baptisé après coup, et par l'éditeur, pour être plus vendeur.Il n'est pas inintéressant en soi, mais l'information que vous cherchiez, si vous l'avez choisi pour son titre, tient en quelques pages. Au milieu, un livre plus sociologique et bavard que vraiment dédié au développement personnel "applicable", rempli d'informations plus que rebattues sur le patriarcat, le matriarcat, les sirènes du Grand Amour.Une chose qui m'a profondément agacée : le choix du mot "violence" pour parler du mécanisme de la... [Lire la suite]