03 septembre 2019

_Le Commissaire dans la truffière_ de Pierre Magnan (1978)

A Banon, dans les Basses-Alpes, un chercheur de truffes et le commissaire Laviolette observent des disparitions et de meurtres mystérieux de marginaux. Le lecteur sait qui est l'un des meurtriers, mais le contexte reste longtemps flou. J'attendais beaucoup plus de celui auquel Giono avait inspiré une belle carrière d'écrivain, mais ça reste bien écrit et j'ai même appris un mot ("bégueter") ! Citations : "J'étais en train de me poser une question absurde. Je me demande si l'on peut éprouver un si immense chagrin et continuer... [Lire la suite]

19 août 2019

_L'Homme de Londres_ de Georges Simenon (1976)

A Dieppe, Louis Maloin, un aiguilleur du port assiste à une lutte entre ce qui s'avérera deux malfaiteurs pour une valise : l'un tue l'autre et la valise tombe au fond du port. Maloin fait du bruit, ce qui fait fuir le meurtrier, et va repêcher la valise, qui contient une somme colossale... Il décide impulsivement de la garder et ne donne pas l'alerte... Mon premier "Simenon" ! Il était temps ! Ce court roman que j'hésiterais à qualifier de policier, tant l'intrigue a des ressorts psychologiques, est très étonnant. J'ai cru... [Lire la suite]
08 août 2019

_Le Porteur d'histoire_ d'Alexis Michalik (2012)

Voilà une petite pièce en édition scolaire qui ne me disait trop rien. Et voilà qu'en préparant mes cours et en "séchant" sur les lectures cursives à donner, j'aperçois sur la couverture : "Nouveau Bac 2nde - 1ère". Allez, on ne va pas refuser une petite aide (ni quelques heures de lecture dont on dira crânement : "J'ai bossé toute la journée"). Et me voilà plongée dans une comédie très improbable, dont je me suis demandé immédiatement (réflexe pavlovien issu des anciens programmes) comme diable ça pouvait être mis en scène : les... [Lire la suite]
16 juin 2019

_Dora Bruder_, de Patrick Modiano (1997)

Quand tu n'as pas aimé l'oeuvre d'un écrivain nobélisé et qu'en plus, celle-ci s'appuie judicieusement sur la Shoah pour cacher l'inanité de, tu marches sur des oeufs et tu te dispenserais bien de cette note de lecture, mue par le même désir de suivre la pente que l'auteur. Donc, inspirant peut-être Nicolas Sarkozy qui suggérait que chaque enfant s'approprie le nom et la vie d'un juif déporté pour le faire revivre et échapper au néant (heureusement que les pédopsy ont hurlé), Patrick Modiano se saisit d'une annonce d'un journal de... [Lire la suite]
12 juin 2019

_Death Note_ tome 10 de Tsugumi OHBA (2003)

L'enquête du groupe de Light se poursuit très malaisément : Light est soupçonné par ses coéquipiers (en dehors de Matsuda) d'être Kira. Il tente de refaire le coup qui avait si bien marché jadis : dessaisir Misa de son cahier de manière à ce qu'on ne le trouve pas chez elle, ce qui va lui faire perdre la mémoire et l'expédier chez un homme que les médias lui ont montré comme étant un de ses admirateurs... Après s'être félicité de son choix, Light s'arrache les cheveux : Teru Mikami (un procureur au long passé de justicier) va trop... [Lire la suite]
30 mai 2019

_Death Note_ tome 7 de Tsugumi OHBA (2003)

Le tome 7 est la fin d'une grande partie, celle du duel entre les premiers opposants de Light et notamment de L. Avec la mort de L., il n'y a plus de contrepouvoir, en apparence, au pouvoir du cahier manoeuvré par Light, qui veut récupérer les deux. Il manipule sans vergogne MisaMisa, piège Rem, et le stratagème élaboré plusieurs tomes avant, trouve son aboutissement. Ce qui est intéressant du point de vue de la réflexion, c'est que l'intrigue semble lier le caractère mauvais, meurtrier à la capacité de se souvenir de l'origine de sa... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

25 mai 2019

_Death Note_ tome 6 de Tsugumi OHBA (2003)

J'ai abordé le tome 6 avec impatience mais j'ai eu du mal à "entrer" dedans. Le nouvel univers abordé par L., Light et les autres enquêteurs, celui du pouvoir économique et de sa cupidité, m'a paru moins intéressant, plus statique, moins intéressant, psychologiquement. L. paraît très audacieux, et prend des décisions étonnantes de hardiesse. En réalité, il a pratiquement déjà tout percé à jour, il ne lui manque que les preuves... Le personnage de MisaMisa est exaspérant de soumission béate à Light mais, alors même qu'elle a l'air de... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
03 mai 2019

_Death Note_ tome 5 de Tsugumi OHBA (2003)

Aaaaargh, pas de tome 6, ni au CDI, ni à la médiathèque ! Voilà ce que je me suis écrié en arrivant à la dernière page, au suspense insupportable. Pourtant ce tome est en train de tourner : Light et sa culpabilité supposée, le bras-de-fer avec L., finis ; Misa Amane, en caricature d'idole blonde pour ado nippons, potiche et rare, comme de juste ; les démons ont déguerpi. On se retrouve dans un monde très, très vraisemblable de corruption et de collusion ploutocratique, un nouveau Kira est en germe, seulement en germe, on ne le voit... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
07 avril 2019

_Death Note_ tomes 2, 3, 4 de Tsugumi OHBA

avec des dessins de Takeshi OBATA La médiathèque m'a annoncé que le tome 2 de la série était arrivée, j'en ai profité pour prendre les suivants... mais je n'avais pas prévu que ça serait aussi addictif et que je me retrouverais un beau dimanche comme une âme en peine à la recherche du tome 5. Cependant, pour qui a la prétention d'écrire ensuite une note de lecture, il vaut peut-être mieux ne pas en lire trop d'affilée, car ils sont denses, et il serait aisé de ne plus en voir la démarcation. Attention, la note de lecture ci-dessous... [Lire la suite]
13 mars 2019

_Death Note_ tome 1 de Tsugumi OHBA

avec des dessins de Takeshi OBATA Light Yagami est le fils d'un directeur de la police, excellent élève, premier au niveau national. Beau garçon, il attire les filles mais ne se montre pas intéressé. Une vue le tire de ses ennuis, un cahier qui tombe dans la cours. Il s'y rend discrètement, l'ouvre et découvre "Death Note". Le cahier est vide, avec un certain nombre d'indications : si on inscrit le nom de quelqu'un, en pensant bien à lui (pour éviter de tuer des homonymes), il mourra d'une crise cardiaque si l'on n'indique pas une... [Lire la suite]