18 juin 2019

"Permaculture - La Voie de l'autonomie" de Carinne Coisman et de Julien Lenoir (2019)

Le Cinéma Les Lumières de Vitrolles, en collaboration avec l'AMAP de Berre-l'Etang, avait organisé une projection (salle comble) de ce documentaire sur la permaculture à travers plusieurs pays. Le propos était de combattre la vision étriquée qu'on a de cette pratique agricole ici, qu'on associe le plus souvent aux bo-bo, alors que dans d'autres pays, elle est au contraire l'apanage de paysans tellement pauvres que c'était s'y mettre ou la fin de tout (qui va jusqu'au suicide en Inde, de paysans mortellement endettés pour payer... [Lire la suite]

25 janvier 2019

"Troppa Grazia" de Gianni Zanisi (2018)

Lucia est une géomètre aux abois, ça se sait et elle se retrouve abonnée aux plans foireux impossibles à refuser, pour des questions de survie. Sa relation avec son dernier compagnon bat de l'aile et Rosa, sa championne d'escrime de fille, ne vit pas forcément des moments très faciles. Mais un beau jour, alors que Lucia a accepté d'arpenter un champ de blé magnifique voué à devenir un centre commercial, la Madone lui apparaît et lui demande de faire construire une église à la place... Lucia et son entourage, bientôt au courant, est... [Lire la suite]
17 février 2016

"Demain", de Cyril Dion et de Mélanie Laurent (2015)

J'ai tellement vu de documentaires qui boxaient dans cette catégorie, à signaler particulièrement, "Solutions locales pour un désordre global", que j'ai bien du mal à m'émerveiller, comme la personne qui m'accompagnait. Mais il comporte enfin l'espoir dont nous manquons, nous montre que le bonheur ne se trouve pas dans la consommation frénétique (cf. l'indice de moral des Français, indexé sur la consommation) Ce film présente des modes de vie alternatifs, respectueux de la vie, de la terre, des autres, loin de l'hypocrite... [Lire la suite]
11 novembre 2014

Le Dernier Lapon, d'Olivier Truc (2012)

Prix Quais du Polar 2013 Prix Mystère de la critique 2013 Klemet est un policier fédéral d'origine sami (lapone, comme disent les Scandinaves qui n'en sont pas), élevé dans une famille laestadienne (sorte de chrétiens fondamentalistes) qui a tout oublié de sa culture d'origine, à part son oncle chanteur de joïks, Nils Ante. Mais il ne s'agit pas de n'importe quelle police : "la police des rennes". Cela le fait regarder d'assez haut dans le commissariat de Kautokeino, d'abord parce qu'il est le seul Sami, ensuite parce qu'avec sa... [Lire la suite]
03 mars 2014

_Colère_ de Denis Marquet (2001)

Partout dans les États-Unis, puis en Amérique du Sud, et pour finir dans le reste du monde, des phénomènes catastrophiques inexplicables défiant les connaissances de la nature ont lieu : virus foudroyants mutant en permanence, séismes, ouragans, animaux, y compris domestiques, agressifs envers les humains, fruits et légumes empoisonnés... Mary, une ethnologue partie près de Manaus où une trouée béante se fait dans la jungle amazonienne est initiée par un vieux chamane ; elle est de fait chargée d'informer le reste de l'humanité des... [Lire la suite]
26 septembre 2007

_Toujours la vie invente_, de Gilles CLÉMENT (2007)

Voici un livre que je trouve avec mon hebdomadaire TV. Le précédent, "La Part du colibri", m'avait enchantée, aussi me suis-je plongée aussitôt dans celui-ci.Gilles Clément est un jardinier passionné qui dépasse les bornes de son pré carré pour regarder le Jardin qu'est notre monde. Il estime d'ailleurs que tout jardinier a vocation à être un jardinier planétaire, sous peine de n'être rien d'autre qu'un exploiteur aveugle.Il soulève pêle-mêle le scandale qu'est l'article 70 de la L.O.A., qui vous interdit, par exemple, de préparer,... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 juin 2007

_La Part du colibri_, de Pierre Rabhi (2006)

En quarante-cinq pages, Pierre Rabhi rappelle son parcours personnel assez original, et expose le devenir de l'être humain, dans l'état actuel des choses, sans viser à l'exhaustivité des symptômes et des conséquences, mais à la globalité de sa situation. Quelqu'un qui, comme moi, s'intéresse depuis longtemps aux mérites comparés de l'agriculture industrielle et biologique, à l'environnement et aux mécanismes de marché irrationnels qui prévalent (et, mieux, passent pour "réalistes"!)  n'apprendra rien de nouveau, mais le verra... [Lire la suite]