07 octobre 2016

_Riquet à la Houppe_ d'Amélie Nothomb (2016)

Ce qui est très curieux, c'est que j'ai associé deux lectures dans un cercle l'an dernier : "Stupeur et Tremblement" d'Amélie Nothomb, et le conte de Perrault, "Riquet à la Houppe". Et voilà que le premier auteur reprend le titre de l'autre ; le hasard fait de ces clins d'oeil ! Evidemment, la romancière ne prétend pas faire un conte classique, même si quelques tournures, çà et là, sentent leur classicisme. On a du mal à comprendre l'intérêt de certaines péripéties dans la vie des personnages de Déodat et de Trémière... et j'ai bien... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

07 octobre 2016

"Radin ! " de Fred Cavayé (2016)

Le héros (Dany Boon), dont j'ai oublié le nom, est professeur de violon dans une école de musique et instrumentiste. Il est pathologiquement radin : il n'allume jamais la lumière chez lui, se douche à l'eau froide (s'il se douche, mais le réalisateur n'a peut-être pas osé aller jusque-là, se limitant à deux tenues). Deux problèmes se présentent à lui sous la forme de femmes : l'une (Noémie Schmidt) se présente comme une admiratrice et se révèle être sa fille naturelle, qui va s'imposer (contre loyer significatif) chez lui, l'autre... [Lire la suite]
31 décembre 2015

_En finir avec Eddy Bellegueule_ d'Edouard Louis (2014)

Eddy a peur d'aller à l'école, il voudrait entrer rapidement dans la vie active : il a peur de deux brutes qui le frappent et lui crachent au visage en l'insultant, en l'accusant d'homosexualité. C'est pourtant en continuant l'école, dans un internat d'Amiens cette fois, qu'il va se révéler en s'arrachant à sa famille et surtout à son milieu d'origine, au monde des ouvriers et des sans-grade qui manque de tout, sauf de violence. Lu comme un réquisitoire par Philippe Calvario, le texte est une longue explication de ce qui rend le... [Lire la suite]
22 février 2014

_Le Ventre de l'Atlantique_ de Fatou Diome (2003)

Salie, émigrée de Niodior, une île du Sénégal, à Strasbourg, n'a guère de nouvelles de sa famille que très indirectement, par son demi-frère Madické, qui attend d'elle les comptes-rendus des matchs du joueur Maldini, auquel il s'identifie. Car Madické rêve de l'Europe, notamment de la France, apprend le français dans l'espoir d'intégrer une équipe, connaître l'argent et la gloire tandis qu'il sait qu'il ne récoltera dans son île que la misère. Salie sait bien, et d'autres émigrés savent bien, que la fortune pour soi et la famille... [Lire la suite]
09 octobre 2013

_Gros et heureux de l'être_, de Raoul Mille (1978)

Raoul Mille, écrivain niçois lauréat du Prix Interallié, ne savait pas, au moment où il l'écrivait que sa date de décès lui donnerait raison : l'obèse morbide ne décède pas forcément, sous nos latitudes, plus prématurément que quiconque. De manière autobiographique, mais pas systématiquement sur ce fil directeur, l'auteur examine ce qui fait qu'on peut devenir gros et les pressions immédiates qui s'abattent sur le gros dès l'enfance : sociales, morales, médicales. Il est immédiatement stigmatisé : paresseux, intempérant, probablement... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 18:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
23 août 2012

"Mrs Medwin" de Henry JAMES (1901)

Miss Cutter a réussi le tour de force, pour une Américaine, d'être admise dans la bonne société londonienne. Pour tenir ce qui est désormais son rang, tout en restant soumise à une relative impécuniosité, elle vit dans un appartement minuscule du quartier huppé de Mayfair. De quoi vit-elle ? Des cadeaux de personnes qu'elle introduit à leur tour dans ladite bonne société. Elle est sollicitée cette fois par une certaine Mrs. Medwin dont nous ne saurons pas quelle faute est à l'origine de son ostracisme. Hélas, dans le même temps, Miss... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 mars 2011

_Sous le soleil des Scorta_, de Laurent Gaudé (2004)

Sur un thème rebattu, le village du sud de l'Italie patriarcal, mi-païen, mi-chrétien, menée par les questions d'honneur, d'argent, de religion, Laurent Gaudé parvient à bâtir un récit original, fluide, poétique, profond et léger qui nous fait suivre des personnages qu'on se prend à aimer avec lui. C'est une agréable découverte de cette année 2011, avec laquelle j'ai rendez-vous (pile-à-lire gigantesque oblige) depuis des années... mais une découverte paralysante : sang, soleil et conquête, c'était la palette d'une pièce de théâtre... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
08 août 2010

_Les Lunettes d'or et autres histoires de Ferrare_, de Giorgio Bassani (1958)

Ce recueil de nouvelles a pour cadre la ville de Ferrare dont il fait l'espace provincial par excellence, celui où tout rêve de gloire, de sublime et d'amour s'éteint rapidement, à supposer qu'il puisse vous effleurer.A travers un jeu narratif de focalisations différentes, il permet d'ébaucher des interprétations, mais ne va jamais jusqu'au bout de la démonstration, nous laissant toujours dans le doute quant à notre jugement sur les personnages, en présentant leur psyché par une narration externe : amoureux ou pas ? animés de bonnes... [Lire la suite]
02 octobre 2009

_Les Chiens et les Loups_, Irène Némirovsky (1940)

Ada Sinner qui vit dans un ghetto ukrainien rêve aux autres Sinner, des cousins éloignés, ceux qui ont réussi et vivent dans un quartier luxueux, à l'abri de tout pogrome. Apercevant Harry, son cousin, elle nourrit aussitôt pour lui une passion comme on n'en vit qu'une fois dans sa vie.Les hasards de la misère et de l'ascension sociale auront la même conséquence pour tous les deux : l'émigration en France... Un roman intéressant, romantique à souhait, mais qui me laisse des questions : est-ce que les juifs ont intériorisé leurs... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
04 mai 2008

_Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur_, de Harper LEE (1960)

Impossible de lâcher ce livre aujourd'hui, alors que j'avais sagement décidé de m'en tenir à une centaine de pages pour faire mon travail (désormais largement en retard). Ce livre (que d'autres ici ont déjà très bien présenté) est touchant, profond, il présente des figures humaines pas toujours originales ni dénuées de stéréotypes, justement parce qu'elles sont universelles et malgré tout (ou à cause de cela) passionnantes. Je pense bien sûr à Tom Robinson, l'erreur judiciaire, ou à la famille Ewell en "sales, bêtes et méchants", les... [Lire la suite]