31 janvier 2021

Neiges artificielles, de Florian Zeller (2002)

Dans ce court roman, le narrateur nommé Deller, et dont un ami s'appelle Florian, et qui ne cesse de lui promettre qu'il verra Lou à des fêtes, manque des métros, des occasions, mesure la permanence et l'élasticité du temps, la vacuité de moments qui devraient lui donner de la joie, mais surtout l'absence de Lou, dont il semble ignorer s'il veut la reconquérir ou la poignarder. Le prénom de Lou et la course dans les rues et les soirées à sa recherche a évoqué pour moi Apollinaire... Hasard ?  J'ai mis longtemps à comprendre si... [Lire la suite]

07 octobre 2020

"Michel-Ange (Il Peccato)" de Andreï Kontchalovski (2020)

Au XVIème siècle, poursuivi les vers et à la poursuite de l'ombre de Dante Alighieri, Michelangelo Buonarotti se trouve à la croisée de problèmes politiques et économiques qui influencent les délais et les sujets de ses oeuvres, rendent sa vie sacrificielle et folle. Certes, il y a de sa faute quand il espère assez légitimement enrichir sa famille sur les avances de ses mécènes, or son perfectionnisme retarde ses travaux et, la politique s'en mêlant, on peut le dire dans un noirâtre pétrin. Sans compter que les familles Della Rovere... [Lire la suite]
26 août 2020

_Histoires à vous mettre K.-O._, nouvelles présentées par Alfred Hitchcock (XXème siècle)

Voici une lecture récréative qui a tenu les promesses de deux autres volumes lus il y a très longtemps ("Histoires épouvantables", "Histoires à déconseiller aux grands nerveux" malgré deux ou trois peut-être un peu en dessous du lot. Elle ne manque pas d'humour noir, dont je suis friande. Titres : S. S. Rafferty, "Nécrologie" (1975), ("Death Desk" traduit par Paul Kinnet). ** James M. Gilmore, "Quelle moustache vous pique ?" (1966), ("The Real Criminal" traduit par Gérard de Chergé). *** Margaret B. Maron, "Pan ! vous êtes... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 juillet 2020

"Benni" de Nora Fingscheidt (2019)

"Benni" Klass (Helena Zengel), 9 ans, est la fille aînée d'une famille dysfonctionnelle, qui ne peut rester chez elle à cause de ses accès de colère et de violence. Sa mère (Lisa Hagmeister), incapable de s'occuper d'elle, a fini par avoir peur d'elle et fuit ses responsabilités. Inutile de dire que cela n'arrange pas l'état de la petite fille qui vit dans l'obsession d'être reprise chez sa mère, qui est une bête curieuse à l'école et même au foyer où elle est hébergée, quand elle n'y est pas un danger pour les autres. Or la présence... [Lire la suite]
23 juin 2020

_La Lune était noire_ de Michael Connelly (2000)

Je lis décidément à un lenteur inquiétante en ce moment, pourtant le thriller de cet auteur que je découvre était bien fait. Je l'ai pourtant sous-estimé au départ : un cambriolage à faire dans un casino à Las Vegas par une femme en mal d'enfant et toujours en deuil, une enquête parallèle pour la piéger... je pensais que j'avais là les seuls tenants et une étroite marge en termes d'aboutissants. En réalité, les détails qui élargissent et canalisent la trame narrative vers quelque chose de plus compliqué avec plus de personnages à... [Lire la suite]
13 juin 2020

_Le Mal court_ de Jacques Audiberti (1948)

La Princesse Alarica passe la nuit dans le domaine de Saxe, dernière étape avant son arrivée dans le royaume d'Occident où elle doit épouser le même jour le roi d'Occident, beau jeune homme. Or un jeune homme survient en pleine nuit, prétendant être le roi, vole un baiser à la princesse, l'alerte est donnée, on lui tire dessus, il s'évanouit non pas tué, seulement assommé. Or voici que le "vrai roi" arrive, accompagné de son cardinal et il n'a pas de bonnes nouvelles... et les valeurs d'Alarica vont s'en trouver bouleversées. Bien... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

24 janvier 2020

"Seules les bêtes" de Dominik Moll (2020)

Sur le Causse, les gens n'aiment pas être seuls ; certains couples semblent ne tenir qu'à ça. Joseph Bonnefille (Damien Bonnard) qui vivait avec sa mère, laquelle est décédée il y a peu, est passablement perturbé mais vit à contre-coeur la liaison que lui impose Alice Farrange (Laure Calamy), son assistante, qui croit l'aider ainsi. Le mari de l'assistante, Michel Farrange (Denis Menochet) n'est pas dupe mais semble étrangement détaché. On apprend qu'une lointaine habitante du Causse (Valeria Bruni-Tedeschi) a disparu. Plus loin, en... [Lire la suite]
03 janvier 2020

"Chanson douce" de Lucie Borieteau (2019)

Le film, tiré du roman de Leïla Slimani, Prix Goncourt, illustre notre cauchemar à tous, à toutes, condamnant le blâmable désir d'être plus qu'une mère et de déléguer le maternage à une autre. Le premier est bien sûr celui d'être évincée, le suivant, de s'être trompée de rivale... Elle était pourtant bien rassurante, Karin Viard, dans le rôle de cette banlieusarde bon chic, adorant les enfants, calme, organisée sur laquelle on peut toujours compter. En off, pourtant, Lucie Borieteau organisme un crescendo qui nous fait pourtant... [Lire la suite]
27 octobre 2019

"Ad Astra" de James Gray (2019)

Roy MacBride (Brad Pitt) est le fils d'une légende de la conquête spatiale (Tommy Lee Jones). Quand il était petit, son père a promis qu'il reviendrait le chercher pour le faire travailler à ses missions, mais il n'est en réalité jamais revenu, ce qui fait qu'il adhère à la théorie selon laquelle son père serait mort au cours de la mission Lima. Bourreau de travail, obnubilé par ses missions au point d'en négliger son épouse, qui l'a quitté, Roy est mandaté pour envoyer un message à son père, au cas où ce dernier serait vivant, car on... [Lire la suite]
27 septembre 2019

"Fête de famille" par Cédric Kahn (2019)

Après La Dernière folie de Claire Darling, L'Adieu à la nuit, encore un film avec Catherine Deneuve en matriarcal astre crépusculaire mais encore chaud. Famille bourgeoise, dans une gentilhommière, si possible, mais encore peu plus désargentée que d'habitude. Ceci dit, à la recherche des liens de ces deux titres, j'ai trouvé dans d'autres films français ou étrangers ce type de structure familiale comme base scénarique... cela ne tient donc pas à cette actrice... L'ensemble est légèrement hétéroclite, mais ce sont les relations entre... [Lire la suite]