21 juin 2019

"Passion" de Riûsuke Hamaguchi (2008)

Un jeune couple, en open-relationship tacite depuis dix ans, Kaho (Aoba Kawai) et Tomoya (Ryuta Okamoto) se décide à annoncer, lors d'un dîner entre amis qu'il se marie. L'un des couples présent est déjà marié et l'épouse de Takeshi (Kiyohiko Shibukawa) est même enceinte, les deux autres sont célibataires plus ou moins contents de l'être. Tout ce petit monde a une vue imprenable sur la trentaine où au Japon, paraît-il, on arrête d'extravaguer et l'on entre dans le moule. Les réactions les plus déplaisantes viennent de la jeune femme,... [Lire la suite]

06 août 2014

_Les Aimants_, de Jean-Marc Parisis (2009)

Le Narrateur tombe sous le charme d'Eva à l'Université ; une amitié qui évolue vers un attachement amoureux, sans fusion ni convention, se met en place, sous fond d'amour de la littérature. Petit à petit, Eva se renferme sur elle-même (soif d'absolu) tandis que le Narrateur (fasciné par l'absolutisme de son amie, mais en besoin de relativisme), au contraire papillonne, quelque chose de fatal planait sur le couple depuis quelques temps...  J'ai oscillé entre l'ennui, car le style, certes limité en français, pour faire l'éloge... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 mars 2014

"My Sweet Pepper Land" de Hiner Saleem (2014)

Un Kurdistan naît au début du film, dont un pied serait dans le monde réel, un autre dans un Groland. Un combattant de l'indépendance, Baran (Korkmaz Arslan), demande à continuer à se rendre utile plutôt que de se complaire dans les honneurs faciles de la nouvelle classe dirigeante. On l'envoie à Kamrian, sur la frontière proche de la Turquie et de l'Iran, une sorte de terre montagneuse et désolée, abandonnée à la loi du plus fort, territoire punitif des fonctionnaires d'Etat... Sa route croise celle de son adjoint (dont j'ai... [Lire la suite]
18 décembre 2013

_L'Irrégulière - Mon itinéraire Chanel_, d'Edmonde Charles-Roux (1974)

Il s'agit d'une biographie historiquement très détaillée, très intéressante et qui campe de manière saisissante plus de soixante années de vies et d'événements. La période des années folles et de la 1ère guerre mondiale, qui m'intéresse particulièrement, m'a comblée. Il ne me reste que l'ennui de continuer à ressentir plus qu'une grande réticence à l'égard de Gabrielle Chanel, cette fois bien plus fondée par des certitudes biographiques que par des impressions glanées d'après le quasi-mythe. Car la façon dont cette femme talentueuse... [Lire la suite]