01 novembre 2019

_La Princesse de Clèves_ de Marie-Madeleine de La Fayette (1678)

J'ai lu ce "roman psychologique" pour la première fois à l'âge de dix-sept ans de mon propre mouvement puis l'ai relu régulièrement au gré de mes besoins estudiantins puis professionnels. Il n'y a guère que les deux dernières fois (sur cinq) où je pense avoir réellement intégré "l'ambiance" et compris la vraisemblance du propos. Jusque-là les prétentions à la vraisemblance du roman me faisaient doucement ricaner. Je n'avais qu'atténué le : "Attends, quoi ?! le pauvre gars est mort, OK, c'est votre faute à tous, tas de brutes, mais... [Lire la suite]

26 août 2019

Quatre pièces de Jean Giono

Le bout de la route : 20 août 2019 Cacophonie énorme dans les premières répliques. Certes, Giono allait peu à Paris, mais il est évident qu'il connaissait son théâtre contemporain et on pense très fort à la poésie des répliques du théâtre de Giraudoux en lisant les échanges artificiels mis dans la bouche de villageois d'un hameau si perdu qu'il pourrait s'appeler Dogville, aussi artificiels que des bucoliques, dans un autre style ; mais les comparaisons s'arrêtent là. Le mystère est grand sur l'avenir de Jean. La fin est frappante,... [Lire la suite]
30 juillet 2019

"Vita et Virginia" de Chanya Button (2019)

Il se dégage un charme immense de ce film, qui repose hélas presque entièrement sur la façon sensuelle et touchante de filmer les splendides Vita Sackville-West (Gemma Aterton, encore plus talentueuse que dans Tamara Drewe) et Virginia Woolf (Elizabeth Debicki). Pour ce faire, Button fait des plans très rapprochés sur les bouches, les peaux, surfe sur l'extraordinaire garde-robe de la même époque que Downton Abbey, étudie les contrastes entre le physique à la fois hiératique et vénusien de Vita, et la grâce candide, puérile et asexuée... [Lire la suite]
14 avril 2018

"Valmont" de Milos Forman (1989)

  Déjà vu lors de sa sortie. Revu lors d'une rétrospective, une copie restaurée inédite, quelques jours avant la mort du réalisateur. Les avis sont partagés sur cette adaptation cinématographiques des Liaisons dangereuses, sortie presque en même temps que la célèbre adaptation de Stephen Frears. Cet automne, j'en avais parlé à quelqu'un qui m'a coupée avec horreur en me disant qu'il la détestait cordialement. Je me souvenais l'avoir aimée, quoi qu'avoir été définitivement confuse sur l'argument du roman ; il était temps que je... [Lire la suite]
01 mai 2017

_Le Caveau de famille_ de Katarina Mazetti

Voici la suite du Mec de la tombe d'à côté, proposée par un gentil BookCrosseur. On repart sur la situation finale : Désirée et Benny ont rompu. Ce dernier vit avec Anita depuis un an la vie qu'il aurait aimé imposer à Désirée (rurale, traditionnelle...). Mais voilà que l'horloge biologique parlante de son ex, bibliothécaire snob, lui fait passer cet ahurissant marché : on se revoit trois fois pour que tu me fécondes. Si je ne suis pas enceinte, on n'en parle plus ; si je le suis, on en parle. Cette fin avait suffi à gâcher une... [Lire la suite]
05 mai 2012

_Un Caprice_, d'Alfred de Musset (1837)

Mathilde, vingt ans, mariée depuis un an se désespère : depuis des semaines, elle ne voit presque plus son mari, qui sort sans elle et qu'elle soupçonne de faire la cour à une coquette, Mme de Blainville. Elle lui a naïvement tricoté une bourse rouge en témoignage des pensées qu'elle garde pour lui, espérant que cet hommage l'attendrirait. Or, lors de la conversation où elle s'apprêtait à la lui offrir, elle se voit devancée : Mme de Blainville lui en a déjà offert une, bleue, qu'il refuse, alors que Mathilde la lui demande à genoux,... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 mars 2012

"Les Infidèles" de... (2012)

Les réalisateurs : Emmanuelle Bercot, Fred Cavayé, Alexandre Courtes, Jean Dujardin, Michel Hazanavicius, Eric Lartigau et Gille Lellouche. L'HISTOIRE Ce sont plusieurs sketches de formats et d'ambition variables sur le thème de l'infidélité masculine. Certains sont des simples gags (pas forcément les moins réussis), d'autres de petits courts métrages. Le premier et le dernier sketch, mettant en scène des amis (Gilles Lellouche et Jean Dujardin) tellement proches qu'ils trompent leurs femmes ensemble, sont les seuls où les... [Lire la suite]