02 mai 2021

Intermezzo, de Jean Giraudoux (1933)

Une pièce de théâtre avec laquelle j'ai rendez-vous depuis longtemps. Dans une toute petite ville pourvue des habituels frustrés et jaloux, souvent des femmes, dans le théâtre du XXème siècle, il paraît qu'un spectre apparaît à l'institutrice du village, il paraît que l'institutrice a de drôles de méthodes de travail, il paraît que l'institutrice a de drôles de moeurs... Bref, l'inspecteur, une sorte d'ancêtre de J.-M. Blanquer, rapplique, et il n'est pas content. Hop, on démantèle la classe - qui n'avait pas de murs-, on la flanque... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

07 octobre 2020

"Michel-Ange (Il Peccato)" de Andreï Kontchalovski (2020)

Au XVIème siècle, poursuivi les vers et à la poursuite de l'ombre de Dante Alighieri, Michelangelo Buonarotti se trouve à la croisée de problèmes politiques et économiques qui influencent les délais et les sujets de ses oeuvres, rendent sa vie sacrificielle et folle. Certes, il y a de sa faute quand il espère assez légitimement enrichir sa famille sur les avances de ses mécènes, or son perfectionnisme retarde ses travaux et, la politique s'en mêlant, on peut le dire dans un noirâtre pétrin. Sans compter que les familles Della Rovere... [Lire la suite]
12 août 2020

"Été 85" de François OZON (2020)

Alexis (Félix Lefebvre), un jeune homme issu d'une famille pauvre, est à la croisée des chemins dès l'âge de 16 ans : doit-il entrer dans la vie active ou continuer en filière littéraire, soutenu par son professeur de Lettres ? Il a un joli minois, un beau brin de plume, de faux airs d'Arthur Rimbaud et une romantique fascination pour la mort. C'est peut-être pour cela que, lorsqu'il est secouru d'un naufrage par David (Benjamin Voisin) un beau jeune homme fraîchement orphelin de père, entre appétit de vivre et idées morbides, il... [Lire la suite]
07 février 2020

"L'insulte" de Ziad Doueiri (2017)

Vu dans le cadre du Festival du Polar des Lumières, en présence du réalisateur. Tony Hanna (Adel Karam), un Libanais chrétien vit à Beyrouth avec son épouse Shirine (Rita Hayek). On comprend que Tony a dû quitter en 1976 la ville de Damour, massacrée par des milices palestiniennes en réaction à d'autres exactions, et qu'il lui en est resté une terreur à l'idée d'y retourner et un sentiment patriotique anti-palestinien haineux. C'est à ce moment-là qu'un ingénieur en bâtiment palestinien, Yasser (Kamel El Basha, primé pour son rôle à... [Lire la suite]
04 janvier 2020

_Les Liaisons dangereuses_, de Choderlos de Laclos (1782)

 Ce roman a été lu plusieurs fois ; cette fois-ci, je me suis essentiellement concentrée sur les lettres de la Marquise de Merteuil, car je souhaitais la comprendre un peu plus. Il m'apparaît que dès la lettre IV, on saisit qu'il y a une faute impardonnable commise par Valmont, à l'origine de toute l'affreuse vengeance mise en branle presque dès cet instant contre lui. Lui a la naïveté de croire que leur libertinage commun et avoué, leur liberté de confidence implique totalité de la confidence et de la confiance. Je retrouve... [Lire la suite]
19 décembre 2019

"Gloria Mundi" de Robert Guédiguian (2019)

Daniel (Gérard Meylan) reçoit une photo qu'il a failli ne jamais recevoir : celle de sa petite-fille Gloria. Il est incarcéré depuis sa prime jeunesse, n'a jamais connu sa fille (Anaïs Demoustier), et la mère de sa fille (Ariane Ascaride), femme de ménage dans un hôtel (on sait la charge sociale cachée derrière cet emploi), vit avec (Jean-Pierre Darroussin), chauffeur de bus à la RTM, qui avait lui-même une fille (Lola Naymark). C'est ce dernier qui a proposé à sa compagne de le prévenir. Alors tout naturellement il vient les voir à... [Lire la suite]

19 décembre 2019

_La vie sexuelle des super-héros_ de Marco Mancassola (2008)

Le sujet de ce roman et la façon dont il est traité est tout bonnement stupéfiant : ces super-héros tellement épiques et en 2D, malgré toutes les adaptations télévisées, qu'ils en sont asexués, aseptisés, à plat sous la ceinture de leur figurine pour enfant, ont une vie sexuelle et celle-ci peut être complètement tragique. Traiter de manière naturaliste les super-héros était une idée tellement géniale que je suis pleine de gratitude à Marco Mancassola de l'avoir eue, et à son traducteur d'avoir renoncé à cet affreux parti pris de... [Lire la suite]
30 novembre 2019

_Hannibal Lecter - Les Origines du mal_ de Thomas Harris (2006)

J'aime beaucoup Thomas Harris, le fait qu'il puisse diluer l'horreur dans beaucoup d'intelligence, de finesse d'approche, ce qui ne la rend pas inopérante mais peut-être bien plus crédible et, de ce fait, terrifiante. Si on s'imagine que l'origine du mal, c'est un scénario simpliste comme une histoire de gastronomie et de plaisir sadique, on va tomber de haut. A l'origine, un jeune aristocrate lithuanien dans une famille aimante et cultivée, s'épanouit dans une éducation qui favorise ses capacités intellectuelles et artistiques... [Lire la suite]
27 septembre 2019

"Fête de famille" par Cédric Kahn (2019)

Après La Dernière folie de Claire Darling, L'Adieu à la nuit, encore un film avec Catherine Deneuve en matriarcal astre crépusculaire mais encore chaud. Famille bourgeoise, dans une gentilhommière, si possible, mais encore peu plus désargentée que d'habitude. Ceci dit, à la recherche des liens de ces deux titres, j'ai trouvé dans d'autres films français ou étrangers ce type de structure familiale comme base scénarique... cela ne tient donc pas à cette actrice... L'ensemble est légèrement hétéroclite, mais ce sont les relations entre... [Lire la suite]
09 septembre 2019

_Fragiles amants_, Paul Renou (2018)

Paul Renou nous convie à l'entrée dans l'ère du soupçon chez ses personnages, d'une plume doucement souriante et parfois doucement triste. Les amants doutent, espèrent, se heurtent sous son regard moqueur et ils vont jusqu'à rire d'eux-mêmes parfois. Pourquoi sont-ils fragiles ? Parce qu'ils ne vivent pas complètement dans le présent et que leurs pensées les emmènent dans le passé de leurs partenaires ou que leurs perspectives sur un avenir plus ou moins proche ne leur paraissent pas du tout assurées. Or le besoin d'être rassuré... [Lire la suite]