08 septembre 2018

"L'Âge d'or des ciné-clubs" d'Emanuela Piovano (2018)

Sid retourne dans le village des Pouilles où sa mère, réalisatrice et gestionnaire d'un cinéma, Arabella, vient de décéder. Lui n'a pas de bons souvenirs de son enfance, de ce groupes d'amis-amants duquel sa mère était la reine, le bourreau et la victime. La légèreté avec laquelle elle se moque de tout et gère par dessus la jambe lui arrive en plein visage avec des discussions avec son fantôme. Elle laisse une quantité de soucis financiers et de problèmes immobiliers dont il n'a absolument pas l'intention de s'occuper, au grand dam... [Lire la suite]

28 août 2018

"Une famille italienne" de Gabnriele Muccino (2018)

Titre italien : A casa tutti bene. Le titre français ne parle pas et, uyne fois que le film a parlé, je le trouve condescendant autant qu'inexact. Rien de typiquement italien dans ces enfants, neveux et petits-enfants convoqués par un couple âgé qui fête ses noces d'or à une fête de famille sur l'île (d'Ischia ?). La tempête qui les y bloque finit par faire affleurer tous les écueils perçus lors des premiers plans sur les personnages : le mari infidèle, l'ex-femme qu'on vite à l'égale de l'épouse en titre (ombrageuse, en plus), le... [Lire la suite]
23 juin 2018

_Les Bonnes_ de Jean Genet (1947)

J'avais connu Jean Genet grâce à la mise en scène, au théâtre de La Criée, des Paravents, par Marcel Maréchal, et compris sa sulfureuse portée. Plus tard, j'ai connu sa biographie étonnante ; mais Les Bonnes, ce célèbre drame du XXème siècle, m'avait paru trop artificiel. Fondée sur un fait divers (les soeurs Papin assassinant sauvagement leur maîtresse) et une chanson de Cocteau, Jean Genet a imaginé un jeu entre deux bonnes, Claire et Solange. Une sorte de jeu de rôle où l'un d'elle joue leur maîtresse et l'autre se soumet à elle,... [Lire la suite]
21 juin 2018

_Pluie et Vent sur Télumée Miracle_ de Simone Schwarz-Bart (1972)

Télumée Louganor, une Guadeloupéenne sans époque, nous raconte d'abord l'histoire matriarcale (essentiellement) de sa famille, puis sa propre histoire. Elle descend de femmes qui ont connu l'amour mais ont été souvent/longtemps seules, des femmes belles  alternant force et faiblesse, dans un environnement luxuriant, à la fois pernicieux et bon enfant. Je découvre ce roman pour des raisons professionnelles et il m'a irrésistiblement fait penser, comme un double solaire, aux romans haïtiens de Marie Vieux-Chauvet. Mais, comme je... [Lire la suite]
25 mars 2018

Carmen, de Prosper Mérimée (1845)

Le narrateur rencontre Don José, un gentilhomme basque déchu, devenu un redoutable contrebandier, avant son exécution par garrotage. Ce dernier lui raconte qu'à l'origine de son malheur se trouve une passion malheureuse, jalouse, mal rendue, pour une gitane, Carmen, qui vit dans une liberté absolue, c'est-à-dire qu'elle choisit ses entraves. Il lui en fait le récit. Mérimée, pas très heureux en amour lui-même, parvient à nous transmettre ce sentiment que nous éprouvons toujours quand une personne nous raconte ses déboires amoureux... [Lire la suite]
16 janvier 2018

"Jalouse" de David et Stéphane Foenkinos (2017)

Nathalie (Karin Viard) brillante agrégée et ancienne élève de l'ENS, à l'approche de la ménopause se met à développer un syndrome de jalousie général : le nouveau couple de son ex (Thibault de Montalembert) avec une jeune femme qu'elle juge stupide (Marie-Julie Baup), le couple résistant au temps de sa meilleure amie (Anne Dorval), la jeune collègue ambitieuse (Anaïs Demoustier) issue du monde de l'édition dans le lycée où elle enseigne... mais il se focalise en particulier sur sa fille Mathilde (Dara Tombroff, émouvante et d'une... [Lire la suite]

11 mai 2017

_Trissotin ou Les Femmes savantes_ de Molière (1672)

Relecture. Relecture du 11 mai 2016 Clitandre a été éconduit par Armande qui, à l'instar de sa mère Philaminte et de sa tante Bélise, a décidé que la science était un sacerdoce qui méritait qu'elle y dédie sa vie. Quand la pièce commence, Armande découvre avec dépit qu'il a reporté ses feux sur sa soeur Henriette, bien plus intéressée par un mode de vie plus conventionnel, "mari, enfants, ménage", dans lequel elle sait pouvoir s'épanouir. Deux camps s'affrontent : les trois femmes savantes, auxquelles des pédants viendront donner la... [Lire la suite]
18 mars 2017

_Comme ton ombre_ d'Elizabeth Haynes (2011)

Quand Stuart rencontre Cathy en emménageant dans son nouvel immeuble à Londres, il remarque immédiatement qu'elle est atteinte de troubles obsessionnels compulsifs, de type "vérification", mais elle en a encore d'autres. En réalité, quatre ans auparavant, une relation passionnelle a mal tourné pour elle, et sa vie en a été complètement bouleversée, abattue, au point de ressembler à une morose survie... ... Et c'est tellement vrai que la structure binaire du roman, consistant à alterner le récit d'une journée en 2003-2004 et son... [Lire la suite]
20 novembre 2016

_Bacha Posh_ de Charlotte Erlih (2013)

Une bacha posh, c'est un imposteur malgré elle. En Afghanistan, quand un père a la déveine de n'avoir que des filles, il peut choisir l'une d'elles et la travestir en garçon jusqu'à sa puberté, histoire de vivre le plaisir de transmettre et de dialoguer librement avec sa descendance. C'est ainsi que Farruhkzad, il y a dix, était devenue Farrukh et avait fini par oublier que ce qu'elle avait d'abord vécu comme un renoncement était un privilège à durée limitée. Entre-temps, Farrukh est devenu barreur dans une équipe d'avirons afghane,... [Lire la suite]
11 octobre 2016

_Miss Pas Touche_, tomes 3 et 4

Tome 3 : Le Prince Charmant (2008) Blanche a repris son ancienne chambre de bonne et espère quitter "Le Pompadour" où, pour enquêter sur la mort de sa soeur, elle avait pris un emploi où sa virginité n'était pas en danger : dominatrice sado-masochiste. Elle y a acquis une certaine notoriété. Mais après la résolution du crime (tome 2), elle espérait que cela mettrait fin à cet "emploi" ; elle découvre devoir des sommes astronomiques à son employeur et finit par rester sous le chantage. Mais son sort lui paraît enviable quand Antoine,... [Lire la suite]