09 novembre 2019

_Qui a tué mon père_ d'Edouard Louis (2018)

Ce bref récit biographique, presque une chronique par année, à cause de la datation, reprend l'examen de la vie de famille chez l'auteur, rencontrée dans Pour en finir avec Eddy Bellegueule, en approfondissant une idée, celle du déterminisme. L'éducation, les préjugés, la culture, mais aussi la politique sont passés au crible ; dans ce dernier cas, l'argument qu'elle impacte plus durement les pauvres que les riches est faite, aussi peut-être, ajouterai-je, du fait que l'austérité est demandé aux salariés et aux nécessiteux, pas du... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

01 octobre 2019

"Une fille facile" de Rebecca Zlotowski (2019)

Attirée par la bande-annonce, et aussi, je l'avoue par le parfum de scandale entourant le nom de Zahia Dehar et l'envie de découvrir si elle était bonne actrice (son rêve à l'origine), je suis allée voir ce film. Effectivement, les costumiers et maquilleurs ont énormément travaillé sur une ressemblance entre Claudia Cardinale et Brigitte Bardot, des motifs rappelant les robes vichy (et une diction traînante et modulée a fait le reste), mais en accentuant également, avec un fond de teint trop foncé, le côté artificiel du personnage. Il... [Lire la suite]
22 juin 2019

"Dans un jardin qu'on croirait éternel" d'Omori Tatsushi (2019 - France)

Noriko (Haru Kuroki, Prix de l'Académie japonaise de la meilleure interprétation féminine dans un rôle principal - celui-ci) ne sait guère ce qu'elle veut dans la vie, en dehors d'écrire, ce qui ne compte guère ; elle étudie dans l'édition. Sa cousine Michiko (Mikako Tabe, qui crève l'écran), elle, a un caractère entier, sa volonté court toujours vers un but, quitte à en changer au besoin. Les parents de Noriko (Fuyuka Kooriyama et Shingo Tsurumi, le charme fait homme) les encouragent à s'initier à la cérémonie du thé. Elles... [Lire la suite]
07 avril 2019

_Death Note_ tomes 2, 3, 4 de Tsugumi OHBA

avec des dessins de Takeshi OBATA La médiathèque m'a annoncé que le tome 2 de la série était arrivée, j'en ai profité pour prendre les suivants... mais je n'avais pas prévu que ça serait aussi addictif et que je me retrouverais un beau dimanche comme une âme en peine à la recherche du tome 5. Cependant, pour qui a la prétention d'écrire ensuite une note de lecture, il vaut peut-être mieux ne pas en lire trop d'affilée, car ils sont denses, et il serait aisé de ne plus en voir la démarcation. Attention, la note de lecture ci-dessous... [Lire la suite]
21 février 2019

_Paranoid Park_ de Blake Nelson (2006)

Un jeune homme un peu perdu par la séparation à problèmes (mais je crains le pléonasme) de ses parents s'est réfugié dans le skate-bord et l'amitié avec Jared et d'autres du groupe. Il aime particulièrement le côté bad boy de Jared, la mauvaise réputation des skateurs et celle, redoutable, de Paranoid Park où les plus doués se réunissent. Les jeunes filles le convoitent, mais il se sent tiède, n'a pas la disponibilité affective et sensuelle qu'il lui faudrait pour ces moments-là. Hélas, Jared n'a pas cette indifférence et le laisse... [Lire la suite]
29 janvier 2019

_La Mort à Venise et autres nouvelles_ de Thomas Mann (1913)

Le volume contient trois nouvelles sur la mort, les mourants. "Mort à Venise" (Der Tod in Venedig) - 1911 J'attendais avec impatience d'avoir l'occasion de lire ce livre... Je tenais à l'avoir lu avant de voir la célèbre version filmée de Luchino Visconti. Les résumés de ce dernier étant des formules réductrices comme "on voit Dirk Bogarde courir après un gamin dans tout Venise", ne faisaient guère envie, et notamment me laissaient envisager que je ne n'aurais plus envie du livre après avoir vu le film... Aschenbach est un homme... [Lire la suite]

26 décembre 2018

_Julie telle que_ de Nadia Xerri-L. (2008)

Dans un monologue dramatique de type télévisuel, Julie raconte combien l'arrestation de son frère et les doutes qui pèsent sur son jugement à venir la perturbent. Peu à peu, les pièces se mettent en place. Un petit texte tout simple, écrit par une dramaturge et metteuse en scène, dans une thématique qu'elle connaît puisqu'elle anime des cours en prison. Nous sommes perdus dans des détails innocents et banals en début de monologue mais l'originalité de la culpabilité en suspens détruit tout cela. Je trouve sa démarche personnelle... [Lire la suite]
29 avril 2018

"Amoureux de ma femme" de Daniel Auteuil (2018)

 Adaptation de la pièce de Florian Zeller, L'Envers du Décor, déjà mis en scène par Daniel Auteuil. Un jour, Patrick (Gérard Depardieu), se fait inviter par un vieil ami (Daniel Auteuil) pour lui présenter, ainsi qu'à sa femme Isabelle (Sandrine Kiberlain), Emma, sa nouvelle compagne, l'attirante (Adriana Ugarte, qui crève l'écran), actrice espagnole deux fois plus jeune que lui. L'ennui, c'est que Patrick a quitté la meilleure amie d'Isabelle et celle-ci n'est pas d'humeur à dérouler le tapis rouge à une briseuse de ménage qui... [Lire la suite]
06 février 2018

_A quoi rêvent les loups_ de Yasmina Khadra (1999)

Nous suivons les pérégrinations de Safa, un jeune et bel Algérien qui se destinait au métier d'acteur et espérait se rendre à Paris pour vivre son rêve cinématographique. Déçu, révolté, épris de gloire et résigné à ne plus l'obtenir par les moyens habituels, il finit par se laisser porter d'un métier de chauffeur pour de riches notables corrompus, puis, insensiblement, il passe des taxis caritatifs mis en place par les islamismes à des réseaux armés du GIA... FIS, GIA, des acronymes qui ne disaient pas toujours grand'chose en... [Lire la suite]
03 février 2018

_Le Cid_ de Pierre Corneille (1636)

Chimène et Rodrigue sont promis l'un à l'autre et s'aiment en ce début de deuxième millénaire. Leurs pères, Don Diègue et le Comte sont malheureusement devenus rivaux sur la fonction d'instruire le Dauphin, et c'est Don Diègue qui l'emporte ; ils se disputent, le Comte soufflète le vieil homme et le laisse désespéré de n'avoir su laver son honneur. Il court demander à Rodrigue de lui prêter son bras, arguant que son déshonneur rejaillit sur lui. Rodrigue hésite longuement, illustrant ce que nous appelons aujourd'hui le dilemme... [Lire la suite]