05 septembre 2014

"Hippocrate" de Thomas Lilti (2014)

Benjamin entre en Internat de médecine comme on hérite d'une charge familiale lourde : son père est directeur de la clinique où il exerce. Très vite, les choses lui paraissent difficiles : ce qu'on sait et ce qu'on doit faire sont loin d'être en adéquation, surtout quand on fait face à la pénurie, au matériel et aux locaux vétustes. Comment Hippocrate aurait-il écrit son serment s'il avait connu cette escalade à la rentabilité que doit gérer aujourd'hui la médecine de masse ? C'est la question vers laquelle ce film nous amène peu à... [Lire la suite]

02 juillet 2014

_La Vie secrète des jeunes_, tome III, de Riad Sattouf (2012)

Dans le métro (la ligne 9 apparaît vraiment comme la cour des miracles), le bus, dans la rue, dans des halls, Riad Sattouf est frappé principalement parce ce qui faisait probablement dire à Pierre Desproges : "L'humanité est un cafard, la jeunesse est son ver blanc." Roméo odieux, Juliette débile, Sophie désaxée, enfants malheureux, jeunes parents... (seule une grossièreté me vient pour les qualifier) se bousculent dans les pages, et quand un filet de fraîcheur passe, il est mélangé à quelques effluves, au minimum, de sottise... ... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
12 août 2013

"Une Journée à Rome" de Francesca Comencini (2013)

Gina a fait un Lycée artistique, elle sait jouer la comédie, chanter, danser. Sa mère pense que sa place est au plus haut sommet et la pousse à briguer une place à la télévision. Justement, ce matin, elle lui a acheté une tenue hors de prix, entre la robe de mariée et la tenue de patinage artistique, l'aide à se maquiller, se coiffer ; la berline avec chauffeur de l'Onorevole Balestra vient la chercher. Elle explique au jeune Marco, le chauffeur, qu'il ne s'agit pas de "piston" mais d'une aide d'un parent éloigné, nuance ! Le jeune... [Lire la suite]
13 décembre 2012

_Plus fort que la haine_, de Tim Guénard (1999)

Tim Guénard raconte de manière émouvante comme il a réussi à faire mentir la fatalité sociale, génétique, morale, ses propres objectifs de haine et se reconstruire grâce à l'attention qu'il a toujours portée à ce qui se passait autour de lui puis, plus tard, aux clins d'oeil du "Big Boss". Abandonné tout petit par sa mère et battu à mort par un père qui l'a, ainsi, hospitalisé pour trois ans, le petit enfant part d'abord à l'orphelinat où aucun parent ne le prend, puis en hôpital psychiatrique (tout cela parce que le pauvre enfant a... [Lire la suite]
09 décembre 2012

_"La Fin de la jalousie" et autres nouvelles_, Marcel PROUST (1896)

Les éditions Gallimard ont extrait des recueils Les Plaisirs et les Jours et de L'Indifférent et autres textes, ces quelques nouvelles : "Violante ou la mondanité", "La Confession d'une jeune fille", "Un Dîner en ville" et "La Fin de la jalousie". La première nouvelle ("Violante ou la mondanité") est un conte qui sent son XVIIIème siècle et une morale qui est, ma foi, assez intéressante. Je pense que c'est celle que j'ai préféré dans le recueil, peut-être parce qu'elle était assez facile à lire, et d'analyse plus simple. "D'objet... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
07 novembre 2012

_L'Ecole des femmes_, de Molière (1662)

L'histoire, tout le monde la connaît. Arnolphe, un barbon jaloux se piquant de philosophie, pense que ce qui peut arriver de pire à un mari est d'être trompé. Dans cette crainte suprême, il a fait élever pendant treize ans une toute-petite fille, Agnès, dans l'ignorance la plus absolue, espérant que cette "innocence" garantirait un jour la fidélité conjugale. Mais voilà que, de retour chez lui, il croise Horace ; ce dernier le connaît sous le nom d'Arnolphe et le tuteur d'Agnès sous le nom de M. de La Souche. C'est ce malentendu qui... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

31 août 2012

"Into the Wild" de Sean Penn (2007)

Je serai brève, car tout ce que je pense de la vie du vrai Christophe MacCandless, je l'ai dit dans la note de lecture de sa biographie, écrite par Jon Krakauer, et, sur le film lui-même, je n'ai pas grand-chose à ajouter. Peut-être faut-il voir le film avant de lire cette biographie et non l'inverse, peut-être est-ce à cela que j'ai dû l'impression de profond ennui que j'ai ressenti. Tout sonnait faux quand on connaît les tenants et les aboutissants. L'espèce de lyrisme néo-romantique des scènes de billets de banque brûlés, le... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 21:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 avril 2012

_A l'Ouest, rien de nouveau_, d'Erich Maria REMARQUE (1929)

Paul Baümer, un jeune Allemand, a été chapitré, harcelé, fanatisé, exhorté, exalté par son maître d'école, M. Kantorek, en compagnie de toute sa classe, pour aller sur le front de la guerre 14 en tant que volontaire. L'un de ses camarades, Behm, n'avait aucune envie d'y aller (comme l'auteur) et l'avait même exprimé, de plus, il n'avait pas encore l'âge de l'engagement ; il est mort le premier. La jeune compagnie, éberluée, horrifiée, furieuse, entre la solidarité, la rage de survivre, le sentiment d'humanité commune avec les... [Lire la suite]
14 avril 2012

"Le Facteur de Neruda", d'Antonio Skàrmeta mis en scène par J-C Nieto

Mise en scène de Jean-Claude NIETO Théâtre du Jeud de Paume, Aix-en-Provence Avec Balthazar DANINOS, Michel GRISONI, Catherine HEROLD, Magali LERBEY. En 1973, au Chili, Neruda se repose dans sa villa au bord de la mer. Il est le seul de ce modeste village de pêcheurs à recevoir du courrier, au point que Mario, son facteur, a vu son poste créé uniquement pour le grand poète national. Mario éprouve une grande curiosité pour tout cet écrit, pour cette poésie, et il est amoureux de Beatriz, une jeune serveuse... Pour la conquérir, il... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 22:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 février 2012

_Les Fillettes chantantes_, de Robert Sabatier (1980)

La France vit une période ambiguë, toute au souffle des congés du Front populaire et de tout ce qui embellit les vies modestes, avec l'inquiétude des événements européens. Olivier Chateauneuf, le titi de la rue Labat, adopté par sa tante Victoria, l'épouse d'un imprimeur a bien grandi. Il s'est acclimaté à sa nouvelle vie, a arrêté ses études et fait son apprentissage d'imprimeur dans l'établissement de son oncle. Mais il n'en a pas fini avec le contenu des livres, qu'il dévore, et écrit des poèmes, inspirés notamment par sa cousine... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 14:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,