19 octobre 2014

_L'Ordre libertaire_, de Michel ONFRAY (2012)

Voilà une très belle étude critique que j'ai lue de manière tronquée sur plusieurs mois mais qui vaut sa lecture. Elle a le mérite de proposer une lecture assez cohérente (même si j'ai eu "peur" avant d'arriver à la fin) de la fin de L'Etranger de Camus, sur laquelle tant de personnes, y compris des philosophes,  "se cassent les dents". J'approchais un peu... mais il me manquait cruellement d'avoir lu Nietzsche sur la question du consentement au monde... Du coup, je m'inquiète pour lesdits philosophes de profession en pleine... [Lire la suite]

02 janvier 2012

_Indignez-vous !_ de Stéphane Hessel (2010)

Voilà enfin ce bref ouvrage, un plaidoyer pour l'indignation devant le délitement de la solidarité héritée de l'après-guerre, entre mes mains, grâce à un bookring (chaîne de lecture). Stéphane Hessel est un ancien Résitant, qui a participé à la construction de la France et du monde après-guerre, en essayant de les doter d'un système social et politique, une charte devant empêcher un système tel que le fascisme de revenir planter ses griffes où que ce soit ; d'où, d'ailleurs, les mots "universelle" plutôt qu'"internationale" dans la... [Lire la suite]
24 septembre 2011

_La Force des choses, tome 2_, de Simone de Beauvoir (1963)

Voilà des mémoires qui méritent d'être lues avec patience : plus on progresse, plus ce qui pouvait irriter au début se raréfie au profit de ce qui charme... Eh, quoi donc ? Je commence. Ce tome est le second de ses mémoires de l'âge mûr écrit en 1960-1963 ; je n'ai pas lu le premier. La force de sa pensée, son engagement et l'embrassement sincère, sans concession avec soi ni avec les autres m'ont subjuguée. Simone de Beauvoir raconte comment Sartre et elle, ainsi qu'un certain nombre d'"intellectuels de gauche" ont vécu tout d'abord... [Lire la suite]
07 mai 2007

_José Bové. La Révolte d'un paysan_ de Christian Terras et de Paul Ariès (2000)

4ème de couverture :"José Bové : l'homme aime les moustaches, la pipe et le Roquefort. Il n'aime ni les "McDo", ni les "OGM". Il savoure plus que tout la liberté au point de préférer rester en prison plutôt que d'acheter sa "libération". Le démontage du McDo de Millau, ça vous fait un héros des temps modernes dans lequel chacun peut se reconnaître... José Bové ne se réduit pas pourtant à sa caricature médiatique d'Astérix. Derrière le symbole, il y a un homme : toute une vie de fidélité à quelques causes. Comment devient-on "José... [Lire la suite]