17 juin 2017

_La Civilisation, ma Mère !..._ de Driss Chraïbi (1972)

La mère de Nagib et du narrateur a épousé leur père à l'âge de treize ans et n'a plus mis le nez dehors, à tous points de vue, depuis. Pa n'est pas mauvais, mais il obéit à la loi marocaine, croyant épargner à sa femme bien des soucis et des ennuis en faisant porter à la maison - en abondance - tout ce dont elle aurait besoin. En grandissant, ses fils prennent conscience de l'ignorance de leur mère, de son incroyable potentiel à vivre au monde et ils entreprennent de l'instruire... Comment l'amour filial peut mettre au monde une... [Lire la suite]

23 août 2016

_La Fabrique des pervers_ de Sophie CHAUVEAU (2016)

Sophie Chauveau est connue pour ses biographies romancées d'artistes majeurs. Elle est contactée par une lectrice qui comprend qu'elles sont cousines en lisant l'arbre généalogique d'une autre de ses études (Noces de charbon) et va s'essayer à un sujet qui la touche d'encore plus près. En comparant les schémas familiaux et leurs blessures, elles découvrent avec horreur et une surprise croissante que leur lignée, qui descend des "dépeceurs du Jardin des Plantes" pendant la guerre de 70, est remplie de prédateurs. Sous le signe du... [Lire la suite]
06 juillet 2009

_Où on va, papa ?_, de Jean-Louis Fournier (2008)

Un très beau récit d'un père qui ne veut pas que tout ce qu'il reste de ses fils "soit une photo sur une carte d'invalidité". Alors il raconte, à travers des jeux temporels en avant, en arrière, comment on découvre qu'on est père d'un handicapé, puis de deux, comment on tombe dans l'humour noir qui met mal à l'aise, ou qu'on fait le clown par politesse, pour amuser la galerie. J'ai beaucoup aimé l'histoire et n'ai fait attention qu'après coup que c'était l'auteur qui lisait l'histoire : c'était vraiment bien lu. Au début, j'ai été... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 août 2008

_Non ti muovere_, de Margaret Mazzantini (2001)

In sintesi Una giornata di pioggia e di uccelli che sporcano le strade, una ragazza di quindici anni che scivola e cade dal motorino. Una corsa in ambulanza verso l'ospedale. Lo stesso dove il padre lavora come chirurgo. E' lui che racconta l'accerchiamento terribile e minuzioso del destino. Il padre in attesa, immobile nella sua casacca verde, in un salotto attiguo alla sala operatoria. E in questa attesa, gelata dal terrore di un evento estremo, quest'uomo, che da anni sembra essersi accomodato nella sua quieta esistenza di stimato... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 juillet 2008

_Numéro six_, de Véronique Olmi (2002)

Fanny est la Numéro Six d'une famille qui ne l'attendait plus. Elle souffre pendant sa petite enfance de cette exclusion du cercle d'amour déjà fermé des autres : frères et sœurs plus âgés entre eux, enfants et père, père et mère. Mais l'obtention des lettres de la guerre 14-18 du père lors de son entrée en maison de retraite, alors qu'il était presque centenaire va être l'occasion d'essayer enfin de le connaître et de représenter quelqu'un pour lui. L'écriture m'a donné une fâcheuse impression de déjà vu, que ne donne pas un style... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 avril 2008

"Le Grand retour de Boris S." de Serge Kribus

J'avais lu la pièce Le Grand retour de Boris S. dans l'édition Actes Sud/Papiers et cela avait été un grand plaisir et beaucoup d'émotion. Comment la pièce n'aurait-elle pas brûlé les planches ? Théâtre de Fontblanche, Vitrolles.Mise en scène de Jean-Claude NIETO.Affiche d'Eric TOURNAIRE.Boris Spielman : Albert ...?Henri Spielman : Guillaume ...? L'HISTOIRE Un père, Boris Spielman, comédien de profession à la retraite, débarque chez son fils qui vient de se séparer de sa femme et se trouve sur le point de perdre son travail. Il... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 23:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 décembre 2007

_Pacific Palisades_, de Jack-Alain LÉGER (1981)

Je ne saurais pas bien parler de ce roman : je l'ai lu sur trop de temps, par fragments courts dont j'ai oublié la plupart au fur et à mesure, alors même qu'ils me plaisaient bien et que j'aurais voulu les noter au fur et à mesure. Peut-être qu'en soi, c'est significatif. J'ai eu la curieuse impression d'avoir déjà lu ce genre de livres récemment, alors que celui-là, en 1981 était probablement pionnier dans son genre. J'ai irrésistiblement pensé à Weyergans, un peu à Beigbeder. Celui-là au moins n'affecte-t-il pas de... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 octobre 2007

_Lettre au père_, de Franz Kafka (1919)

La lecture de cette lettre qui ne sera jamais envoyée est assez fascinante. Avec une sensibilité proustienne, sans les réminiscences sensitives, Kafka analyse ce qui a fait que son père a pu un jour lui poser la question : "Pourquoi as-tu peur de moi ?"La réponse oscille sans cesse entre le réquisitoire et l'auto-critique, sans tomber dans le bourgeois "torts partagés". Kafka se borne à expliquer à son père son fonctionnement et l'impression qu'il donnait à ses enfants, essaie de s'expliquer à ... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 22:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
07 juin 2007

_Franz et François_, de François Weyergans (1997)

Un fils écrivain libertin, après le décès de son père écrivain estampillé catholique, tente d'écrire sur lui, sur eux  et finit, déviation assumée, par surtout parler de lui-même. Les cent premières pages n'étaient pas loin de m'exaspérer, car elles tournaient essentiellement autour de la difficulté de l'écriture et des difficultés que ces difficultés entraînaient. Puis, à la faveur d'un coup de colère qu'on sent vibrer dans les pages, une sorte de carcan vole, et le narrateur prend un peu, paradoxalement, de distance et son... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 avril 2007

_Le Grand retour de Boris S._, de Serge KRIBUS (2000)

Un père, Boris Spielman, débarque chez son fils Henri après un an, espérant être hébergé pendant qu'il répète pour une pièce de théâtre, et le moins que l'on puisse dire est qu'il tombe mal. Henri vient d'être quitté par sa femme et renvoyé de son travail pour un geste de colère. Le dialogue qui s'ensuit, aboutissant à un échange, est plein d'humour, de tristesse, de tendresse, d'exaspération, on navigue entre la vérité et le mensonge, dans des dialogues tellement naturels qu'on les soupçonne d'avoir été cueillis dans le... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,