09 novembre 2019

_Qui a tué mon père_ d'Edouard Louis (2018)

Ce bref récit biographique, presque une chronique par année, à cause de la datation, reprend l'examen de la vie de famille chez l'auteur, rencontrée dans Pour en finir avec Eddy Bellegueule, en approfondissant une idée, celle du déterminisme. L'éducation, les préjugés, la culture, mais aussi la politique sont passés au crible ; dans ce dernier cas, l'argument qu'elle impacte plus durement les pauvres que les riches est faite, aussi peut-être, ajouterai-je, du fait que l'austérité est demandé aux salariés et aux nécessiteux, pas du... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

12 août 2019

"Yuli" d'Icìar Bollaìn (2018)

A Cuba, Yuli est le petit dernier d'une famille "mixte", d'un père d'origine africaine et d'une mère "hispanique". L'enfant se complaît à danser le hip-hop en compagnie de ce que son père estime être des voyous. Il a aussi bien perçu que son fils avait du talent et que le talent était le seul moyen pour l'enfant d'échapper à la pauvreté dans laquelle sa famille et sa condition d'enfant de couleur l'avaient mis. Cuba offrait une éducation gratuite dans une école de danse pourvu que l'enfant ait les capacités physiques de suivre les... [Lire la suite]
10 mai 2019

"Qui m'aime me suive" de José Alcala (2018)

Du côté de Salagou, Gilbert (Daniel Auteuil) et Simone (Catherine Frot) s'aiment depuis un bon bail, bien que cette dernière aille parfois se lover dans le lit d'Etienne (Bernard Le Coq), leur voisin et ami, où elle trouve un peu la légèreté, la faculté à s'amuser et à secouer l'entropie, qualités dont Gilbert est de plus en plus dépourvu. Gilbert, rockeur, passionné de mécanique, sculpteur sur métaux qui voulait changer le monde, est devenu un grincheux désargenté, qui passe sa mauvaise humeur sur elle. Il a trouvé le moyen de se... [Lire la suite]
05 avril 2019

"Une Banale histoire" d'Anton TCHEKHOV (1889)

La nouvelle "Une Banale histoire" est tirée du recueil Le Duel et autres nouvelles. Je connais mieux le dramaturge que le nouvelliste, mais il n'y a pas de raisons... Nicolaï Stépanovitch est un professeur de médecine émérite, couvert de décorations et d'honneur, curieusement impécunieux mais symétriquement gonflé de sa propre importance... Tous lui sont importuns, sa femme Varia à laquelle il reproche d'avoir grossi autant que sa vue s'est rétrécie, sa fille Lisa qui ne pense qu'à sa musique et à son fiancé, son fils militaire qui... [Lire la suite]
03 mars 2019

_La Tresse_ de Laetitia Colombani (2017)

Le roman suit les aventures, narrées à la troisième personne, de Smita, une "intouchable" indienne et sa fille Lalita, qui doit avoir un autre destin, de Giulia, une Sicilienne découvrant les responsabilités d'une petite entreprise autant que l'amour, et de Sarah, une brillante avocate canadienne qui garde tout ce qui pourrait la desservir, dans la concurrence qui règne à son cabinet, complètement secret. On se dit que ces entrelacs d'histoires suffisent à expliquer le titre ?... Attendez la fin, vous serez quand même épatés par... [Lire la suite]
12 février 2019

_La Bible de néon_ de John Kennedy Toole (XXème siècle)

Voici un livre qui était sur ma pile-à-lire depuis mon éblouissement pour La Conjuration des imbéciles, et que jemlire a bien voulu m'envoyer ! Il s'agit en effet d'un autre des romans posthumes de cet écrivain mort avant d'avoir pu être publié et donc de voir son succès. On y retrouve la haine des voyages en car, une chanteuse de cabaret, la tante du narrateur... Nous avons affaire à un roman d'enfance, narré avec les ellipses innocentes du regard enfantin et Toole a la sagesse de ne pas abuser des prolepses, l'allusion étant... [Lire la suite]

11 janvier 2019

"Une Affaire de famille" de Hirokazu Kore-eda (2018)

Une petite fille de cinq ans, Juri, est toujours sur le blacon de redez-de chaussée de ses parents, malgré le nuit. C'est ce que constatent Shôta et son père, Osamu, en revenant de leurs rapines en magasin. Ils l'emmènent avec eux à leur logement, en fait celui de la matriarche, une femme seule, où ils vivent clandestinement, trois enfants, deux parents. Comme la petite fille a l'air affamée, on lui donne à manger, on examine ses membres : elle est couverte de bleus... Personne ne parle plus de la remettre sur son balcon jusqu'au jour... [Lire la suite]
28 août 2018

"Une famille italienne" de Gabriele Muccino (2018)

Titre italien : A casa tutti bene. Le titre français ne parle pas et, uyne fois que le film a parlé, je le trouve condescendant autant qu'inexact. Rien de typiquement italien dans ces enfants, neveux et petits-enfants convoqués par un couple âgé qui fête ses noces d'or à une fête de famille sur l'île (d'Ischia ?). La tempête qui les y bloque finit par faire affleurer tous les écueils perçus lors des premiers plans sur les personnages : le mari infidèle, l'ex-femme qu'on vite à l'égale de l'épouse en titre (ombrageuse, en plus), le... [Lire la suite]
04 janvier 2018

_La Vie très ordinaire de Rachel DuPree_, d'Ann Weisgarber (2008)

Rachel Reeves est cuisinière dans une pension de famille pour les ouvriers noirs qui travaillent dans les abattoirs de Chicago. Elle aurait bien aimé pouvoir étudier, mais sait au moins lire et écrire, comme sa mère, et, admiratrice d'une grande journaliste noire du Conservator, elle se réserve le droit d'évoluer. L'occasion lui paraît être ce mariage inespéré avec Isaac DuPree, le fils de sa patronne, un beau et clair trentenaire. Gradé dans l'armée, fils de médecin, éduqué, ambitieux, il lui paraît l'homme qui lui permettra de se... [Lire la suite]
17 novembre 2017

"Le Jeune Karl Marx" de Raoul Peck (2017)

En 1844, les premiers mouvements ouvriers qui prennent conscience des conséquences sociales de l'essor économique de la Révolution industrielles s'organisent. Karl Marx (August Diehl)  est un journaliste et philosophe qui vit pauvrement à Paris avec Jenny (Vicky Krieps), issue d'une des plus vieilles et prestigieuses familles d'Allemagne, toute acquise à l'idéal socialiste. En effet, l'Allemagne le censure, et ses écrits en France sont également surveillés de près. Il rencontre Friedrich Engels (Stefan Konarske), fils d'un riche... [Lire la suite]