12 octobre 2019

_Comment parler de Raphaël aux enfants_ de Cécile Beuzelin (2012)

Ce petit livre me paraît d'un grand intérêt. On trouve dix oeuvres célèbres de Raphaël analysées par rubriques correspondant à des remarques possibles d'un enfant de 5 à 13 ans qui se trouve devant, et qui peuvent trouver écho, réponse, renchérissement, contradiction... Les rubriques techniques (couches, matières, disposition du tableau...) sont à réserver plutôt aux enfants 11-13 ans. Les fiches en elles-mêmes sont vraiment bien écrites, intéressantes. J'ai eu plus de mal à gober les pages de préambules réservées à l'adulte, en... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 août 2019

"L'Oeuvre sans auteur" (Das Werk ohne Autor) de Florian Henckel Von Donnersmarck (2019)

J'ai couru voir ce film chaleureusement recommandé par une amie et je suis convaincue d'avoir assisté à la projection d'un chef-d'oeuvre ! 3H08 qui sont passées plus vite que bien des films que 2H que j'ai pu voir et c'est probablement le meilleur film que j'aie vu cette année. J'ai ri en voyant le nom du réalisateur sur le générique de fin (j'y suis allée avec foi et à l'aveuglette) : évidemment ! évidemment, cela devait être lui ! Kurt Barnert, enfant (Cai Cohrs) qui veut devenir peintre quand il sera grand, vit près de Dresde... [Lire la suite]
31 mars 2019

Relectures du mois de mars 2019

Saint Mathieu et l'Ange, par Nicolas Poussin J'ai relu Le Chef d'oeuvre inconnu, d'Honoré de Balzac, pour des raisons essentiellement professionnelles. J'ai été un peu moins agacée que jadis par les rapports entre Poussin et Gillette, j'ai peut-être mieux compris ce que représentait la nudité d'une femme aimée, même habituée à poser. Par contre, je n'ai finalement pas compris le rôle de cette péripétie, qui aurait eu plus sa place dans un roman et qui, finalement, ne jouera guère de rôle dans ce qui est, il faut bien le dire, une... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
22 décembre 2018

_Le Ciel au-dessus du Louvre_ de Bernar Yslaire et de Jean-Claude Carrière (2009)

A la recherche désespérée d'un Y pas trop long à lire pour boucler mon défi ABC 2018, voilà qu'une pépite me tombe entre les mains, éditée par le Musée du Louvre. David est un peintre de la Révolution française qui croque les instants qu'il passe avec Robespierre et parfois exécute et interprète ses commandes : un Marat assassiné, Bara martyr (dont l'histoire est réécrite par Robespierre, soucieux de créer une mythologie républicaine)... Inquiet des soulèvements ici ou là, Robespierre institue la Terreur et revient, à la réprobation... [Lire la suite]
11 février 2017

Après Babel, traduire (Marseille)

Exposition visible jusqu'au 20 mars 2017 au MuCEM (Musée des Civilisation de l'Europe et de la Méditerrannée)7, Promenade Robert Laffont, 13002 Marseille. Il m'est arrivé de rater de très belles expos, mais celle-ci, qui recoupe de vieilles questions, de vieux travaux que j'ai abordés, était o-bli-ga-toire. Elle m'a fait prendre conscience qu'en réalité, ces vieilles questions me taraudent toujours et je ne demande qu'à continuer les vieux travaux... Bref, une expo urgente et "coïncidente". Cette exposition a été faite sous les... [Lire la suite]
19 novembre 2016

Le Rêve au Musée Cantini

Voilà une exposition que j'avais une peur bleue de rater : j'aime le thème et je connais trop mal l'art contemporain, malgré tous mes efforts pour me déniaiser depuis quarante ans que je le fréquente. En réalité, l'exposition était très éclectique, même si les toiles qu'on pourrait qualifier de très anciennes ne pullulaient pas, on va dire que la majorité des oeuvres, picturales ou sculpturales, étaient figuratives ; pas ou peu d'installations. J'ai bien aimé les salles du rez-de-chaussée, sur le thème de la nuit, des dormeurs (et... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 19:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 juin 2016

_Fables choisies de Léonard de Vinci_ par François Peltier, peintre (2002)

Peltier a sélectionné quelques fables de Vinci qu'il met sur un fond de couleur précis et en regard d'un tableau.  Léonard de Vinci s'inspire d'Esope parfois et dans ce cas, ses modifications ne sont pas forcément pertinentes, je pense notamment à son récit sur un singe qui étrangle un oisillon. A relise un jour en italien. Cela tient parfois de l'aphorisme bien plus que de la fable. François Peltier réalise là un album de toute beauté, avec un classement par fond couleur à la fois saisissant et seyant mais il force parfois... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
21 septembre 2015

_Trente-Trois monstres_ de Lydia Zinovieva-Annibal (1907)

Une jeune femme est séduite, la veille de ses noces, par une brillante et belle actrice, Vera, qui l'entraîne dans le demi-monde. Au début, soumise et manquant de confiance en elle, elle est promue comme actrice (médiocre), puis comme modèle que les peintres s'arrachent, quand, devant sa beauté, Vera décrète, comme un sacrifice incontournable : "Il faut que je te donne aux hommes. Grandeur d'âme ! Grandeur d'âme ! C'est ça qui fait de l'animal un homme !" C'est plus de la poésie en prose qu'un roman expérimental. J'ai pensé à... [Lire la suite]
05 octobre 2012

Corps et Ombres : Caravage et le caravagisme européen

En association avec le Musée des Augustins de Toulouse, le Musée Fabre de Montpellier a mis sur pied une exposition séduisante et futée comme tout : à partir de quelques toiles seulement du Caravage, on reconstruit un mouvement, des nuances, une interprétation européenne de la mise en scène et au cadrage des corps dans un éclairage latéral. Une thématique, par dessus le marché : les têtes coupées, Goliath, Jean-Baptiste, pour un peu Isaac... Un petit enfant ayant dit à sa mère que les tableaux lui faisaient peur, notre guide... [Lire la suite]
02 juillet 2012

_Comment Wang-Fô fut sauvé_, de Marguerite YOURCENAR (1936)

Ling voit sa vie changer quand il attache ses pas et consacre son existence à un peintre prodigieux, Wang-Fô, dont le regard exercé lui montre ce que, jusque-là il n'avait jamais réussi à voir, couleurs, liens, connotations... Même l'empereur de Chine en veut à Wang-Fô : sa peinture éveille à la beauté mais n'apprend pas le monde tel qu'il est, connaissance capitale pour un homme appelé à régner, et dont il a été privé. Il condamne à mort les deux hommes... J'ai certainement lu trop rapidement ce conte, mais j'ai eu l'impression... [Lire la suite]